Blogging

Blogging : 10 Erreurs à éviter

Je n’ai pas échappé à la règle. Avant et pendant le lancement de mes blogs, j’ai fait quelques erreurs. Des petites boulettes de débutant et des boulettes tout court. La plupart sont sans conséquences et tant mieux, mais ça fait perdre du temps, bref, on s’en passerait volontiers :) En même temps hein, c’est en se plantant qu’on apprend !

Petit topo des Erreurs à éviter quand on lance son blog, ou quand on blogue tout court :

error-63628_1501. Fourmiller d’idées et ne rien noter. Il y a un mois environ, j’avais 12 idées d’articles sous le coude. J’en ai noté quelques une seulement. Résultat : Bah je ne me souviens pas de toutes. Dommage ! Je suis peut-être passée à côté d’un billet top. Alors oui, il faut noter, faire des brouillons, utiliser le bloc note sur son ordi ou sur son mobile, voir même jouer du Post-It, à l’ancienne quoi :) Un bon truc quand parfois on souffre du syndrome de la page blanche.

2. Se disperser : Quand on se lance, on a une motivation à fond les ballons, on a envie de faire ceci comme ci, de refaire cela comme ça, alors on commence un truc, puis un autre et on ne termine pas tout. Or un article qui n’a pas l’air terminé ou un élément de design approximatif, ça le fait moyen hein. Si en plus tu es perfectionniste. Je ne te dis même pas le temps perdu :)

3. Oublier d’activer l’option « Commentaires » sur certains articles. C’est l’histoire de l’andouille dont le thème du blog permet de choisir d’activer les commentaires Facebook et/ou les commentaires classiques WordPress. Et l’andouille bien sûr, elle oublie de cocher les 2 ! Tu trouves que ça sent le vécu ? Oui, moi aussi, mpff. A bon entendeur…

4. Ne pas utiliser le mode ‘Aperçu’ ou ‘Prévisualisation’ : Au début, quand on vient de choisir son design ou son thème, on en connaît pas encore tous les comportements. Alors on écrit son petit article, on choisit l’image, on ficelle le tout avec le sourire et hop on publie. Sauf qu’on réalise une fois la chose publiée, que le rendu n’est pas le même, à savoir que c’est juste super moche. Ce mode d’aperçu ou prévisualisation est disponible sur pas mal de plateformes de blogs. (Overblog, WordPress…) Alors user et abuser de cet aperçu peut s’avérer très utile, histoire de voir ce que ça donne avant d’envoyer la sauce en ligne et s’éviter de publier un truc bancale. Oui ça sent encore le vécu. Hélas.

5. Taper un texte dont on est assez satisfait, ce sans sans enregistrer le brouillon. Manque de bol, le wifi plante… Tu connais la suite… Temps perdu, devoir recommencer… Réjouissant non ? On appelle ça un grand moment de solitude je crois. 

6. Ne pas se relire : Là encore, le plan classique. Dans la lancée, on publie. Mais voilà, des error
coquilles se sont glissées dans le texte : Mauvaise formulation. Orthographe bof bof. La relecture, c’est tout bête. On dit aux enfants dès le CP que c’est important. Et nous on s’y met quand ? :) La relecture à froid fait partie des méthodes les plus efficaces pour éviter les fautes d’étourderie, les mots manquants. Alors enregistrer son brouillon, le relire quelques instants plus tard, voir quelques heures plus tard si la publication n’urge pas , pour assurer une meilleure correction, ça coûte quoi ? Rien !

7. Ne pas avoir de système de sauvegarde quel qu’il soit sur son blog. Un incident est si vite arrivé… Piratage… Ceci fera d’ailleurs l’objet d’un prochain article.

8. Se mettre trop la pression. C’est le meilleur moyen de tuer l’inspiration dans l’œuf ou de ne jamais passer à l’étape publication, parce qu’on trouve son brouillon médiocre, pas assez bien… C’est juste rendre inconfortable un truc qui devrait être plaisant. Bloguer, ça ne doit pas se faire dans la douleur, quand bien même il s’agirait d’un blog pro. Un peu de pression ça peut être bien pour les personnes qui aiment bosser sur le vif, au dernier moment, mais trop de pression, non. Faut savoir être tolérant avec soi même :)

9. Etre accro aux stats, aux commentaires qui ne tombent pas toujours en masse. Faut lâcher prise un peu. Y’a des jours avec, des jours sans. Et puis trafic comme commentaires, c’est souvent avec le temps et du boulot que ça vient. Cela ne tombe pas tout cuit du ciel :)

10. Croire que bloguer c’est toujours super fastoche, que c’est toujours 100% finger in the nose. Non, parfois c’est long et un peu compliqué ! La preuve voilà rien que 10 points qui rappellent que même avec les meilleures volontés et motivation du monde, on peut ripper :) La bonne nouvelle, c’est que tout ça, ça aide justement à améliorer son blog, et parfois, soi avec :)

Article Précédent Article Suivant

Pourrait également vous intéresser

3 Commentaires

  • Répondre save-the-unicorns 19 juin 2014 at 23:09

    C’est bien vrai tout ça! ;-)

    • Répondre GG 7 novembre 2014 at 15:52

      c’est presque tout du vécu :)

  • Répondre Adeline 12 décembre 2014 at 21:39

    Pas toujours facile de pas être accro aux stats ! Même si on sait que ça ne veut pas forcément dire qqch… Pour l’idée des brouillons je retiens parce que je suis comme toi à semer mes idées aux quatre vents… :)

  • Laisser un Commentaire