Google Webmaster Tools sur YWB
Blogging

Découvrir et utiliser Google Search Console

Suite à l’article qui expliquait comment lier son blog à Goole Webmaster Tools (aussi appelé Gwt) qui est désormais appelé Google Search Console, il est temps de regarder d’un peu plus près ce que l’outil propose. En effet, loin de ne servir qu’à envoyer son Sitemap à Google, l’outil met à disposition diverses fonctionnalités très intéressantes et utiles pour un blog, à savoir pour les principales :

– Connaître les requêtes de recherches de son Blog (comme par exemple celles citées dans cet article et qui ont amené des visiteurs sur Yes We Blog).

– Connaître certains des liens menant à son Blog (les fameux Backlinks).

– Connaître l’état d’exploration du blog.

Et si on commençait ?

Les Requêtes de recherches sur Search Console, ex-GWT

1. Les requêtes de recherches, ce sont ces morceaux de phrases que des internautes ont tapé dans un moteur de recherche. Il est donc super intéressant de les connaître. Ces fameuses requêtes, il est simple de les retrouver sur GSC puisqu’on peut y accéder directement depuis le tableau de bord au milieu, comme suit :

requetes-recherches-gwt-yesweblog

L’autre chemin pour y accéder est simple aussi, puisqu’on peut passer par le menu latéral de gauche en cliquant d’abord sur Trafic de recherche puis enfin sur Requêtes de Recherche.

Mais ces requêtes, c’est quoiiiiiii exactement ?
Voici ce que dit Google dans sa rubrique Aide :

requetes-gwt

– Une requête, c’est donc ce qu’aura recherché un internaute et qui aura fait apparaître votre blog dans la liste des résultats à cette période. Exemple ci-dessous, pour une recherche avec la requête : Logo vintage pour Blog :

Logo Vintage Requête GWT

La recherche sur Google avec la requête Logo vintage pour Blog, a bien fait apparaître Yes We Blog dans les résultats. Cela comptera donc pour 1 impression dans le tableau des requêtes de Google Webmaster Tools. Même si l’internaute ne clique pas sur le lien. A chaque fois que cette recherche sera faite et que le lien apparaîtra, cela comptera pour une nouvelle impression etc…

Bon ça c’est chouette et ça montre « en partie » quand, comment et si un référencement fonctionne. M’enfin, on aime savoir aussi quand les requêtes amènent des visites chez soi :) Alors, voyons ça :

2. Pour voir ce qui aura amené un internaute chez vous, c’est la colonne Clics qu’il faut observer :clics-gwt

Là, on peut voir non seulement ce qui aura permis de faire apparaître son blog dans des résultats de recherche ce qui est une première chose, mais aussi ce qui aura amené chez soi, des internautes :) Car toutes les requêtes n’amènent pas forcément des visiteurs, hélas !

D’ailleurs voyons + précisément à quoi correspondent les colonnes du tableau des requêtes :

L’impression : C’est le nombre de fois où le blog sera apparu dans des résultats lors d’une recherche.

Le CTR quant à lui, correspond au taux % de clics qui aura amené un internaute sur le blog.  Ainsi donc, quand on a Zéro dans Clics, on a aussi Zéro dans CTR.

La position Moyenne : C’est le rang auquel apparaîtra le Blog/site en fonction de la requête de recherche « En Moyenne ». Dans l’exemple donné + haut avec la requête Logo vintage pour Blog, la position est de 1 ou 1.5, mais cela aurait pu être beaucoup moins bon si on avait tapé Logo vintage. Le blog serait alors apparu beaucoup + loin sur les 2 ou 3èmes pages de résultats.

Lors de premières consultations de cette page, il ne faut pas hésiter à élargir la période de recherche dans le menu filtre de date tout en haut à droite, de façon à voir avec plus de recul et donc de résultats, les requêtes en question. En effet, par défaut, le filtre part de la veille du jour de la consultation jusqu’à un mois en arrière seulement. Or comme le dit Gwt lui même dans sa rubrique d’aide : Vous pouvez afficher jusqu’à 90 jours de données. Toutefois, les périodes utilisées pour la comparaison de données ne peuvent excéder 30 jours.

3. L’intérêt des requêtes ?
+ un blog apparaît dans des résultats de recherches et + son placement moyen dans les résultats est haut/bon, meilleures seront les chances d’avoir des clics sur les liens du blog, et donc + on aura de chances de voir des internautes arriver chez soi. D’où l’importance des requêtes, mais aussi de leur pertinence.
Donc : Il vaut mieux avoir des requêtes qui ont un rapport avec la choucroute, euh.., en rapport avec son blog ! Et gagner en visites qualitatives, plutôt que de voir débarquer plein de pékins qui ne reviendront pas, parce qu’ils n’auront pas trouvé ce qu’ils attendaient/recherchaient :)

Pour aller plus loin sur les requêtes, je recommande la lecture de cet article très clair rédigé sur WP Formation par Anne-Claire Guervel, qui est la patronne du Blog Cyberentraide : Google Webmaster Tools : Outil efficace pour la ligne éditoriale. J’ai beaucoup lu et lis encore souvent le Blog Cyberentraide. Dès mes débuts, il m’a beaucoup aidé, je le conseille donc fortement ! Idem pour Wp Formation :)

Consulter les Liens menant à son Blog

1. Pour accéder en 2 clics à la vue récapitulant les liens menant à son blog, on passera par le menu de gauche en cliquant d’abord sur Trafic de recherche puis enfin sur Liens vers votre site. Fastoche donc :)

Voici ce que l’on obtient pour un blog récent avec peu de Backlinks :

backlinks-gwt-blogneuf

On reconnaît le fameux Woorank qui sert à faire des analyses de sites :) Et l’éternel Hellocoton.

Voici ce qu’obtient un blog qui a un peu plus de 7 mois d’existence (Yes We Blog) :

backlinks-gwt-ywb

On retrouve ici en tête, le Blog de Margarida qui organise  d’ailleurs avec Florence Gindre un Event Interblogueur depuis plusieurs mois autour de l’inspiration, et l’agrégateur façon Hellocoton, à savoir : Inspilia. Bref.

2. Mais concrètement le Backlink c’est quoi ? Le Backlink, comme l’appelle Gwt à juste titre, c’est un lien qui pointe vers votre blog/site qui se trouve justement sur un autre blog ou site. Le Backlink est aussi appelé lien retour en français, ou encore lien entrant. Le Backlink joue un rôle important pour un bon référencement. Mais il est important de ne pas compter que sur le volume de liens entrants. Il faut également compter sur la qualité de ceux-ci : Sont-ils placés sur des sites faisant autorité ? Sont-ils correctement créés avec des ancres ? Le contexte dans lequel ils sont placés est-il cohérent ? Les mots clés concordent-ils aussi ?… En somme, il faut voir la qualité des liens retour, et pas seulement le nombre de ces derniers comme cela est hélas trop souvent fait.

Comment bien gérer ses Backlinks ? Ceci fera l’objet d’un prochain article très bientôt !

Les Erreurs d’exploration

1. On retrouve les éventuelles erreurs d’exploration sur le tout premier encart à gauche du tableau de bord de Gsc. Cet encart est un tableau qui informe de l’état général du blog : Les DNS sont-ils ok ? Le serveur sur lequel le site est hébergé répond-il bien ? L’Exploration du fichier robots.txt est-elle au vert ?

Pour en savoir plus, il suffira de cliquer sur le bandeau : Erreurs d’exploration :

exploration-gwt-ywb

Cela nous basculera alors vers la page dédiée. Sur cette page, on retrouvera donc les mêmes éléments, à commencer par les DNS et la connectivité du serveur. Ces 2 éléments sont d’ailleurs très utiles.

La plupart du temps tout va bien donc tout est au vert. Mais si toutefois par exemple, le serveur hébergeant le blog devait « planter« , alors Gwt préviendra le titulaire du blog via un email du même type que le suivant :

erreur-robot-txt

Fonction de monitoring plutôt pratique quand on sait que Gwt est complètement gratuit. Une fonction assez semblable mais beaucoup plus réactive est d’ailleurs disponible via le plugin Jetpack pour les titulaires de Blog ayant du WP.org.

2. Passons aux Erreurs d’exploration : Quand tout va bien, l’outil est sympa, il nous félicite :

pas-d-erreur-gwt

Quand il y a des erreurs en revanche, il prévient aussi, en communiquant pour l’exemple le plus courant d’erreurs, les adresses/url non trouvées. Elles sont la plupart du temps non trouvées car retirées du blog (mots-clés supprimés, article retiré…).

Les erreurs peuvent être alors connues en cliquant sur le bandeau avec le chiffre indiquant le nombre d’erreurs. On peut alors visualiser les erreurs et envisager leur correction ou les effacer car on sait que l’erreur n’en n’est pas une, comme par exemple lorsque l’on sait qu’une Url n’apparaît car précédemment retirée du blog.
Les erreurs d’exploration du fait de leur complexité, feront l’objet d’un article à venir. Il serait trop long de les aborder cette fois.


Voilà pour ce second article sur Google Search Console, ex-Webmaster Tools, pour lequel d’autres articles suivront prochainement. L’outil étant vaste et ses usages divers, il serait trop lourd de tout aborder en une seule fois, notamment en vulgarisant la chose. Ce billet est une première approche, mais la suite permettra de découvrir d’autres aspects et fonctions de cet outil gratuit très utile.

N’hésitez pas à me communiquer vos questions et retours, ou souhaits à intégrer pour la suite !

A bientôt !

Article Précédent Article Suivant

Pourrait également vous intéresser

3 Commentaires

  • Répondre Margarida 6 janvier 2015 at 10:02

    Ouhla ! Je suis dedans :-)
    Bisous,

    • Répondre GG 6 janvier 2015 at 10:13

      yes ! You’re the first en plus =) Bises !!

  • Répondre Rédaction web 10 janvier 2015 at 17:03

     »
    Je possède un blog et je me sers de Google Webmaster Tools et de ses dispositifs. La dite GWT me facilite vraiment la vie puisque je peux connaître en quelques clics les requêtes de recherche à travers un tableau de bord ou encore il permet l’accès aux blacklinks. Bref ! Google Webmaster Tools ne manque pas sa cible, tous mes amis webmasters l’utilisent également.
    « 

  • Laisser un Commentaire