laptop mac hebergement hosting ndd
Blogging, Humeurs

Foutez donc la paix aux Blogueurs !

Quel propriétaire de Blog n’a pas déjà eu à faire face au regard rond et perplexe du proche qui ne comprend pas vraiment ce que c’est aujourd’hui que de Bloguer ? Qui n’a pas déjà eu à chercher le meilleur moyen, la meilleure formulation, bref la façon la plus courte et claire pour expliquer ce que c’est que de tenir un blog ?

Entre ceux qui ignorent ce que le Blogging demande en travail, ceux qui se sont arrêtés à l’image du Blog façon Skyblog et ceux qui pensent que les blogs sont morts avec l’arrivée de Facebook, ou qu’un site web et qu’un blog sont la même chose, autant dire que le blogueur ou la blogueuse, c’est une espèce encore trop peu connue, ou alors disons-le plus justement : Mal connue.

Et si le très grand public ne connaît pas encore très bien le propriétaire de Blog, s’il ne sait pas encore ce qu’il fait, ce qu’il propose, ce que c’est que le Blogging, le journaliste lui, il le sait. Les marques, elles aussi elles le savent. Bref, ceux qui ont l’argent ou qui interviennent dans une stratégie marketing, eux ils savent. Ils ont su tôt. Très tôt. Ils sont su et ont compris qu’il y avait dans le monde du Blog, une niche, une niche de Comm efficace, qui ferait entrer par la grande porte les marques chez l’utilisateur final, chez le futur client, à savoir chez l’internaute, le personnage lambda. Tata Michelle, votre voisin de pallier, vous ou encore moi. Et si justement aujourd’hui tous les jours des blogueuses publient sur leur réelle volonté d’indépendance vis à vis des marques et des partenariats, c’est bien parce que les marques, les marketeux et les linkeurs sont venus à elles, avant que l’inverse soit vrai.

La blogueuse, ou le blogueur, il a bon dos. On le caricature, parce que oui, il y a de quoi caricaturer dans l’univers du blog, qu’il soit francophone ou pas d’ailleurs. Si on s’arrête à l’image de Perez Hilton, alors oui, il y a matière à caricaturer un des blogueurs les plus trashs et connus aux USA. Le Blogueur, On lui fait des reproches, parfois vrais, comme le fait que certains proprios de blogs soient intéressés voire presque dalleux, qu’ils soient narcissiques, j’en passe et des meilleurs. Comme souvent, la réputation de beaucoup est noircie par les abus d’une minorité. Bref. Le proprio de blog, même s’il n’est pas parfait, il en prend pour son grade, mais pas toujours de façon justifiée et pas toujours dans le fond ni la forme qui conviendrait. Hélas.

Les Blogueuses Déco ont tué la Presse Déco. Voici ce que l’on pouvait lire hier et ce qui a surtout fusé aujourd’hui, sur Twitter mais aussi sur Facebook. Voilà que c’est -Encore- de la faute des proprios de Blogs.
Voilà surtout une bafouille bien mal réfléchie, bien mal construite, sur des faits déjà connus et surtout, sur des faits qui ne sont pas propres qu’à la presse déco.
Voilà une bafouille qui aurait pu être plus argumentée, moins à charge. Mais non. Comme souvent, la blogueuse prend cher, à distance. Caricaturée comme jamais, et plus ou moins qualifiée de personne oisive qui publie sur le web à l’arrache, en mode copier coller en masse.
Voilà une bafouille d’une blogueuse qui caricature d’autres blogueuses, l’air faussement effarouchée et attristée par une réalité qu’elle est la seule à voir.
M’est avis qu’elle aurait du se relire. Cette Blogueuse. M’est avis qu’elle s’est paumée en route.

La Presse

La Presse Déco souffre sans aucun doute. Mais pas plus qu’une autre. C’est la presse tout court qui souffre, depuis qu’internet est là et encore plus depuis qu’on surfe depuis son smartphone en attendant son bus ou en attendant son tour sagement dans la salle d’attente du dentiste. La presse, qu’elle soit musicale, d’informations ou de Déco, elle a du mal, et ça ne date pas d’hier. La Presse Papier et la Presse tout court, ont souffert de l’arrivée du web, comme le secteur de la photo et nos photographes de ville ont souffert de la digitalisation de la photo et les artistes du monde de la musique, de la dématérialisation du son. Le Blogueur, il n’est pour rien dans le fait que la Presse rampe et galère pour s’en sortir, ni pour sa réputation.

L’autre fait, c’est que beaucoup de canard n’ont pas su rapidement se positionner vis à vis du web. En jouant à moitié sur papier et à moitié sur la toile, à coût d’articles partiellement payants sur le net tandis que le prix du journal ou magazine grimpait en flèche. Certains canards pourtant, ont survécu et survivent au web. En ayant fait un pari qui aurait pu être fatal. En faisant le pari très tôt de n’afficher que le sommaire et la couverture du dernier numéro sur le web. Certains canards ont fait le pari de faire confiance à la fidélité de leur lectorat. Et ces canards là, couillus au possible, ils sont encore dans les Kiosques. Rock&Folk en faisant partie.

Dans les Faits

Dans les faits, les Blogueurs sont devenus influents et ont attiré l’attention des marques. Voilà ce qui s’est passé. Nul doute que oui, bosser avec un blogueur coûte moins cher pour une Marque qu’un encart de pub sur l’avant dernière page de Femme Actuelle. Nul doute aussi que cette façon pour les marques d’entrer dans la vie de l’internaute et dans son champ de vision par la voie royale de la proximité du Blogueur qui pourrait être notre copain, c’est une aubaine dont il serait couillon de se passer. Mais ça, c’est donc aussi et surtout parce que les Marques le veulent bien. C’est aussi et surtout parce que les Marques savent justement où se trouve souvent la qualité. Parce que les Marques savent que beaucoup de blogueuses font leur promo super bien.

Dans les faits toujours, il y a ce Blogging qui se professionnalise. Il y a des autodidactes qui réussissent à faire presque ou aussi bien que des pros déjà en place depuis des décades, dans le secteur de la déco et d’autres. Il y a des passionnés qui se démontent et se bougent pour proposer du contenu qui justement est à la hauteur du journalisme dans toute sa splendeur. Et ça, comme souvent en France, ça chagrine et ça gêne. Tout ce qui émerge et fonctionne, beaucoup n’aiment pas ça. Tout ce qui tend à faire bouger un peu l’ordre établi, ça chiffonne. Mais les blogueuses et blogueurs sont là. Ils débarquent dans les émissions télé, en prime time. Ils sont interviewés, invités, ils pèsent. Voilà la réalité. Le Propriétaire de Blog est là et il faut composer avec. M’est avis qu’il est là le problème.

Le Problème

Le problème est que beaucoup de professionnels de différents secteurs, s’en prennent au mauvais coupable, là où il n’y a pas de coupables. Le problème est comme souvent qu’au lieu de composer avec le changement, un changement positif par ailleurs, beaucoup préfèrent râler plutôt que de s’adapter. Plutôt que de cultiver et bosser avec cette population de blogueurs, beaucoup préfèrent voir le Blog comme une entité morte dont l’univers de la blogosphère n’aurait jamais vraiment existé.

M’est avis qu’il faut savoir s’ouvrir, voir le changement arriver et tenter de composer avec ce changement. M’est avis que le propriétaire de Blog, il est là et que justement il tient super bien sa place. Force est de constater aussi, que le Blog, il est justement tout sauf mort et que lui a su avec ses propriétaires, s’adapter au changement, en se connectant aux réseaux sociaux qui l’auraient tué. Le Blog est plus vivant que jamais. Et putain, je suis ravie d’en faire partie.

Article Précédent Article Suivant

Pourrait également vous intéresser

12 Commentaires

  • Répondre Le monde de jenn 9 septembre 2015 at 20:23

    « Putain » que j’ai aimé ton article. Tu as tout dit et si bien dit. C’est bien vrai surtout. De toute façon quand quelqu’un réussi dans ce pays ça dérange.
    Mon article préféré de tous les temps. Trop bien écrit.

  • Répondre Anne-Catherine 9 septembre 2015 at 20:45

    Mon résumé de tout ce que je lis (y compris les liens) : tout le monde peut avoir un blog, c’est certain, mais tous n’ont pas la force ou la volonté de rester et surtout tous ne sont pas journalistes (c’est un métier et ne mélangeons pas tout surtout). Lorsque je lis que le blogueur est journaliste…. moi je ne suis pas du tout d’accord. Le blog reste un « journal » relatant un voire plusieurs sujets. Facebook arrive avec ses « notes » oui pourquoi pas, sont un autre moyen, en complément, pour se faire connaître, mais… Attention… les pages, les notes et autres gourmandises à venir sans doute peuvent parfaitement supplanter le blog à terme ! Je le crois mais je ne pense pas que cela soit pour tout de suite. Je pense sincèrement que le changement viendra via les réseaux sociaux et je pense aussi que le blogging sera mangé par cet entité ! C’est l’évolution mais… je pense aussi que nous avons de la marge… hum !

    • Répondre GG 9 septembre 2015 at 20:56

      Yes complètement d’accord sur le fait que tous n’ont pas vocation à rester ni à atteindre ou approcher du journalisme. Beaucoup de blogs comme tu le mentionnes très bien aussi sont des journaux de bord. Personnels. Mais pour ce qui est de ce pan qu’on ne peut pas ignorer dans la blogo, de blogueurs et blogueuses qui pondent du boulot de pro (sans avoir la prétention forcément de vouloir jouer dans l’univers pro de leur secteur/niche/thématique), il y a quand même du level. Du level qui grimpe suffisamment haut pour que justement une petite poignée de proprios soient invités à la télé, sur les salons, même à la radio et compagnie. Ce serait cette population là qui nuirait à la presse (déco pour le cas présent). Et ça, je n’y crois pas, pas une seconde.

      Je ne crois non plus que le Blogging sera noyé par les réseaux sociaux. Tout dépend après aussi de la stratégie de comm et fonctionnement pour chaque blog. Mais un blog qui envoie du lourd, sans forcément de gros branding par le propriétaire, il pourra tout à fait durer, même face aux RS. TOut comme des canards durent sans le web. Alors oui, ce sera peut-être une poignée de blogs qui survivront aux réseaux sociaux, mais il y aura selon moi une résistance.
      Ou alors, en connaissance de ce risque, ce sera aux blogueurs de s’organiser pour que ça n’arrive pas, ou moins vite, ou moins fort :D

  • Répondre Fanny 10 septembre 2015 at 07:54

    Très intéressant. Pour ma part je n’ose pas trop parler de mon blog dans mon entourage. Je ne serais pas du tout prise au sérieux.
    Je n’avais pas entendu cette guèguère contre le blogging déco. Je vais profiter devmon trajet en tram pour m’informer un peu. Belle journée

    • Répondre GG 10 septembre 2015 at 08:26

      j’ai mis plus de 6 mois à parler du mien autour de mois je crois (en dehors de ma moitié qui a su de suite vu qu’il a aussi choisi le nom avec moi ^^). Mais le reste des proches, j’en ai parlé tard. Ceci dit, je traîne sur le web depuis tellement longtemps que ça n’a pas surpris. Les yeux ronds pour ma part, c’est plutôt les collègues qui les font quand ils apprennent que je tiens ‘des’ blogs. Je ne le crie pas non plus sur tous les toits, je reste discrète, parfois par appréhension justement de ne pas être prise au sérieux. comme toi.

  • Répondre Melle Blanche 10 septembre 2015 at 10:12

    Le hic avec le support papier c’est la fréquence de publication.
    Nous sommes devenus boulimiques d’images. Pourquoi attendre la parution d’un magazine (qui plus est payant) alors qu’on peut se « nourrir » de reportages, de sélections, de conseils gratuitement tous les jours, plusieurs fois par jour, sur des blogs et les réseaux sociaux.

    • Répondre GG 10 septembre 2015 at 10:28

      Yep, nos habitudes de consommer et de lire ont changé avec le support web qui propose de l’info en continu (info de qualité pour peu qu’on fasse le tri, bien sûr). Une partie de la presse n’a pas su s’adapter à cet écosystème qui fonctionne super bien qu’est la blogosphère.

  • Répondre Adeline 10 septembre 2015 at 10:20

    Au contraire, je trouve que bien des blogs sont aussi voire plus pros que certaines revues/livres. Les blogs culinaires par exemple ont au moins un vrai auteur, on peut poser des questions, réagir quand une recette n’a pas fonctionné (ce qui ne m’arrive d’ailleurs quasiment jamais) et obtenir réponse rapidement et facilement. Au contraire, certaines publications papier, que ce soit presse ou livres de cuisine n’ont pas vraiment d’auteur, les recettes sont parfois complètement irréalistes, avec une liste d’ingrédients longue comme le coude, et si tout capote, et bien aucun recours, si ce n’est le regret d’avoir claqué des sous dans une publication naze…
    Et le blogging est aussi une façon de se faire repérer pour certains qui n’ont pas la chance d’être parisien, d’avoir un parent qui bosse chez France inter, ou un oncle dans le cabinet du ministre. Donc vive le blog et la multiplication des talents !

    • Répondre GG 10 septembre 2015 at 10:26

      Je rejoins ton avis et ce pour plusieurs thématiques de Blogs. Si ce n’est pas du pro à proprement parler, ça flirte parfois de mon point de vue, avec ce que l’on peut trouver justement dans des magazines, revues ou publications de journalistes. Sans carte de presse et sans la prétention de faire du journalisme ou de vouloir rivaliser avec la presse, beaucoup de blogueurs pondent du contenu qui filerait des complexes à une sacrée pelletée de « Pros ». Il faut bien comprendre aussi que même dans la presse papier, il y a beaucoup de simples pigistes, qui font du « remplissage » comme ça existe sur le web.

  • Répondre Sandrine Mon carnet déco 10 septembre 2015 at 14:23

    Je n’avais pas encore eu le temps de lire ta réponse à cette bafouille, comme tu dis, et je suis super fière de toi! Voilà un article argumenté, réfléchis, et bien écrit, contrairement à cet alignement de mots qui ressemble à une crise de caprice de mon fils de trois ans…
    Bravo!!!!

  • Répondre fanny 13 septembre 2015 at 18:25

    Moi ce que je trouve un peu dommage vis-à-vis de la blogosphère actuelle, notamment féminine, c’est finalement la pauvreté des articles de blogs et l’image qu’ils peuvent donner de la femme… Quand je vois ces blogs à succès où il n’est question que de make-up, nail art, mode, shopping, nutella et que sais-je encore je suis attristée… Même si ces blogs attirent de nombreux lecteurs, pour les avoir parcouru je les trouve tous tellement semblables les uns aux autres que je me dis qu’on pourrait tous les mixer en un super-blog on ne verrai plus la différence…

  • Laisser un Commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :