fuck-yeah-addiction-blogging
Blogging, Humeurs

Bloguer, C’est parfois être confronté(e) à des Trucs déplaisants

Bloguer, que l’on débute ou que l’on soit déjà dedans, c’est enrichissant. Une fois qu’on s’est pris(e) au jeu, c’est beaucoup de plaisir, beaucoup de choses apprises, cela apporte beaucoup au quotidien. Cependant, c’est parfois aussi, quelques petits revers de médaille, quelques petits détails moins agréables que le reste du temps. C’est aussi être parfois confronté(e) à des choses dont on se passerait bien volontiers, parce que la plupart d’entre nous heureusement, ne blogue pas pour générer ou avoir à gérer du conflit, pour avoir à modérer all day long des commentaires mesquins ou piquants.

En somme, on ne blogue pas pour être em****dé(e), mais cela n’empêche pas pour autant, d’autres de venir nous chatouiller un peu trop le bout du nez.

keyboard-blog

Les Commentaires Désagréables

Le Commentaire désagréable, c’est sans doute le truc que n’importe quel blogueur redoute autant qu’il aura de chance d’y être confronté un jour où l’autre. C’est typiquement le genre de détails désagréables dans le Blogging qu’on ne peut pas anticiper ni prévoir, à moins de rédiger en sachant qu’une publication aura effectivement des chances de générer du débat. Encore que débat ne soit pas forcément synonyme de commentaires bofbof.

Le commentaire désagréable, il peut avoir diverses formes et fonds. Il y a les commentaires creux, courts et sans fond. Ceux qui sonnent faux, dont on ne comprend pas forcément le pourquoi du comment il a été déposé. Ceux qui disent que le contenu est bancal ou imprécis, sans préciser justement pourquoi ni où l’article ne matche pas. Il y a aussi les commentaires de haters, injustifiés et pas toujours constructifs.


Le Plagiat

Le Lundi, vous publiez un chouette article. Ce que vous y abordez est frais, encore peu évoqué. Vous y avez passé du temps, bref, vous êtes satisfaits. L’article fonctionne plutôt bien. Cool. Puis arrive ce vendredi où vous parcourez votre fil d’actualité sur un réseau social quand alors, paf, vous tombez sur un titre qui vous rappelle un peu trop un sujet que vous connaissez bien pour l’avoir justement traité 4 jours plus tôt. Punaise, même l‘image en Une sur le réseau social ne laisse pas de doute sur le contenu de la publication. Ni une ni deux, vous cliquez pour aller consulter l’article concerné chez Machin, pour voir si votre sensation tient de la paranoïa ou non.

Là, vous lirez une fois. Puis deux. Zut alors, c’est proche quand même, c’est très proche de votre publi. Fichtre. Plagiat ? Pas plagiat ? Bidule s’est juste inspiré un peu de votre publication à vous ou il s’agit là d’un hasard pur et dur ? Force est de constater au sein de la Blogo Fr que le hasard est beaucoup plus présent qu’on pourrait le penser. M’enfin, trop de hasard jusqu’à preuve du contraire, ce n’est plus du hasard. Ce n’est plus non plus ce qu’on appellera un concours de circonstance ou une coïncidence.

Bref, Copier c’est mal, quant à trop s’inspirer, ce n’est hélas pas mieux. Et ça, hélas, on ne peut pas vraiment s’en prémunir. Même si des outils permettent quelque peu de checker si on est copié ou non, cela ne réglera cependant pas le problème du plagiat, encore trop pratiqué.

calvin-copie-yesweblog


Êtres Pris(e) pour une Truffe

Voilà qui est hautement déplaisant. J’ai récemment évoqué dans le Journal du Blog la promotion assez discutable d’un produit intervenue il y a quelques mois. Je ne vais donc pas réécrire la même chose par ici. Mais l’idée est de citer ici, ces fois où l’on se sent vraiment pris(e) pour une andouille, où l’on se sent utilisé(e) ou instrumentalisé(e), au service de la promotion d’un produit. Une promotion d’un produit auquel on croit, dans l’absolu, c’est sympa. On parle de ce que l’on aime ou aimerait. On partage là-dessus et puis voilà. Sauf que quand l’auteur du produit n’est pas transparent avec vous, qu’il omet de vous préciser que vous serez une douzaine au minimum à publier le même jour sur le même sujet, le même produit et la même personne, bah c’est too much. Ce n’est pas franc du collier, pas sincère.

laptop-blog-yesweblog

C’est le même type de sensation désagréable que lorsqu’on vous approche en toute discrétion, en vous demandant si vous seriez intéressé(e)s par des faveurs plutôt très sympas et très chouettes. Faire connaître votre blog, faire connaître ce que vous faîtes. Amené comme ça, ça donne envie non ? Sauf que trop souvent, ces faveurs ne sont pas gratuites ni désintéressées.

Les approches sont d’ailleurs assez souvent les mêmes. On vous dit que votre blog est bien, que ce que vous faîtes est bien tout ça tout ça. Vous ne voyez pas forcément le loup sous la laine du mouton. Et hop, quand arrive le moment de vous réjouir parce qu’il n’y aurait pas de contrepartie à ces faveurs, alors vous verrez les fameuses contreparties et intérêts vous être exposés au grand jour. Ou quand la toile semble n’être parfois peuplée que de choses à monnayer.

Le comble, c’est quand on décline en disant merci, mais non merci ! Qu’on soulève des trucs qu’on trouve pas logique, et qu’on nous répond que : ‘ah mais non, c’était pas ça l’idéeeee’ :D Huhu !

Pourtant, sapristi, partager gratis, partager pour le plaisir, c’est bien aussi ! Beaucoup l’oublient, hélas.


L’Intérêt Omniprésent

Trop peu de concours sont organisés par ici pour que j’ai à constater des dérives intéressées quant aux participations. Les quelques concours intervenus ont été jusque là chouettes et ne j’ai pas eu d’inconnu(e)s intéressées parmi les participants. Pourtant, c’est quelque chose de très courant. Et que j’espère avoir la chance d’éviter.

dommage-interet

dommage-interet

Ceci n’est qu’un très courant exemple de ce que des blogueuses et blogueurs rencontrent lorsqu’ils organisent des concours d’abord pour remercier leur fidèle lectorat et voient dépités, débarquer des illustres inconnus se pointer et commenter ONLY pour le concours. Le reste du temps : Nada, pas un pet de lapin, pas un mot, tout simplement parce qu’encore beaucoup de participants ne viennent sur des blogs qu’à l’occasion de probables gains à remporter. De l’intérêt personnel, encore et encore. Hélas.


Les Soucis Techniques

Oui c’est déplaisant, un blog, quand c’est lent, quand ça plante, quand ça s’affiche mal ou pas comme on le voudrait. C’est irritant, pénible, énervant. Pourtant heureusement, techniquement, il y a peu de choses qui ne pourront pas à un moment ou un autre, être palliées, résolues ou contournées.

Pour parer au piratage ou plantage, ou mettra un système de sauvegarde en place. Pour changer un affichage moyen, on optera pour un autre. Un thème est foireux ? Pareil. Techniquement, rien n’est jamais tout à fait définitif.

En revanche, humainement, les trucs déplaisants, difficile de pouvoir se dire qu’on peut éviter à 100% de croiser des personnes malveillantes, aux mauvaises intentions ou des personnes intéressées. C’est là que je préfère presque être confrontée à un vieux bug des familles plutôt qu’à des pékins bizarrement tous passés par un même moule que je ne citerai pas, et qui ne pensent qu’à l’argent et à leurs intérêts personnels, et rien d’autre. C’est là aussi que je bénis la chance que j’ai d’être bien entourée, tant à la ville que sur la toile.

pink-bench-bara free stock photo

Le Blogging, c’est donc comme en dehors de la toile, loin du clavier. Il y a des crottes sur le trottoir qu’il vaut mieux éviter même si on ne les voit pas toujours avant de marcher dedans ^^ Ce sont aussi des cons, qu’on ne voit pas toujours venir. Des Cons qui resteront cons, comme le chantait Brassens. Des plaisantins, aux actes et propos déplaisants.

Heureusement, le Blogging, c’est aussi et Surtout surtout, beaucoup de personnes chouettes, prêtes à partager par passion et pour le plaisir. Prêtes et disposées à aider. Cet article est justement aussi un moyen pour moi d’adresser un clin d’oeil à toutes ces personnes que j’ai la chance de connaître sur la toile et avec qui j’échange régulièrement, de les remercier pour leur transparence, leur franchise et leur soutien inconditionnel. Je ressens une profonde gratitude pour celles et ceux qui suivent le blog autant que pour celles et ceux qui font rendent la Blogosphère et le web + chouette.

Le Blogging, c’est magique, alors tentons de contribuer à le maintenir chouette et sain, quand d’autres s’évertuent à le rendre bancal, moche ou presque uniquement tourné vers l’argent.


Un samedi retour au Blogging avec :

GG

Previous Post Next Post

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply tania 6 février 2016 at 17:06

    coucou
    c’est moche les critiques ou commentaires sans fonds, qd c’est constructif tu te dis bon on n’est pas d’accord mais au moins on échange en toute intelligence. concernant le plagiat tu penses que les lecteurs ne reconnaissent pas l’original de la copie?
    bon je serai bientôt de l’autre coté de la barrière hi hi

    • Reply GG 6 février 2016 at 21:25

      Pour ce qui est de faire la différence entre original et copie, je pense qu’un lecteur le fait, si toutefois il connaît l’article original et celui qui est tout ou en partie copié. J’ai hâte de découvrir ton blog !

  • Reply Camille 6 février 2016 at 19:04

    Il é nul 7 articl ! tu di 2 la mèrd. c bancal é impreci go reroll noob.

    (Oui, bon, je n’étais pas inspirée, ça va !)

    J’ai la chance de ne pas connaître la plupart de ces problèmes. Personne ne me commente négativement (j’ai déjà très peu de commentaires). Je ne suis pas copiée (il faudrait pour cela que les 3 pélos qui me lisent, aient le temps)… Et pas de proposition vaseuse. Quoi que, même si ce n’était pas par le biais de mon blog, j’ai quand même été prise pour une truffe récemment par un client.

    Mais, du peu que j’en sais, je souscris à ton article. Les Blogueurs sont pris pour des cons, et se tirent sévèrement dans les pattes selon les thématiques (quoi ? Non, c’est pas vrai, je ne regarde pas du côté de la mode et du marketing !).

    Bon courage, je suppose que c’est un ras-le-bol sur « une goutte d’eau », alors oui : bon courage :)

    • Reply GG 6 février 2016 at 21:26

      Un ras le bol, mmh non ça va :) disons que j’ai profité de ce rappel à la parfois pas glop réalité pour aussi faire un clin d’oeil aux perles du web, les gens chouettes, les personnes qui contribuent à rendre tout ça + propre, + clean :) dont toi !

      • Reply Alicia 21 février 2016 at 19:41

        J’ai un de mes amis qui s’est fait harceler au téléphone (sa soeur pareil) par un gars qui n’etait pas content car son commentaire avait été modéré, ou un truc comme ça. Il a subit une action de référencement negatif, menaces par email etc… (pour celles qui seraient capables de comprendre, voici le billet : http://www.jeromeweb.net/tests-avis/20106-agence-seo-nseo)
        Les gens qui sont derrière leur PC pensent qu’ils peuvent se permettre n’importe quoi. C’est bizarre le Web pour ça!

  • Reply Tellou 7 février 2016 at 10:56

    Ah ah ah ah, les commentaires deplaisants! Effectivement il y a ceux qui sont constructifs (et au final pas si deplaisants que ca, parce qu’ils permettent des fois de faire des corrections ou de s’aligner..) soit ceux qui laissent les yeux écarquilles…Je blogue sur la cuisine et la religion. Je prefere nettement un commentaire outre du style  » mais tu n’es quand meme pas en train de dire que..?  » plutot que dernierement  » Qu’est ce que cet article a a faire avec de la cuisine? » (parce que c’est ma ligne editoriale? Parce que j’indique le pourquoi dans le « qui suis-je? »). Bref, le commentaire de quelqu’un qui en fait ne lit pas ton blog… Je prefere nettement quelqu’un qui va commenter, meme en s’opposant et ouvrir une discussion, meme vive. Plutot que quelqu’un qui commente en fermant la porte directement et ou il n’y a pas de place pour la discussion…

  • Reply Maiwenn 7 février 2016 at 15:37

    Super article, j’ai vécu tout cela en presque 7 ans et j’avoue qu’il y a des jours où j’ai envie de tout envoyer paître ! Et puis ça repart jusqu’au prochain coup de trafalgar ! Bon dimanche !

  • Reply Cathy / My Name Is Georges 8 février 2016 at 15:34

    J’ai adoré cet article!
    C’est vrai que bloguer ça apporte beaucoup de joie mais aussi quelques galères! Jusqu’ici je n’ai pas à me plaindre, mon blog n’étant pas un « grand » blog, je subis très peu (voire pas du tout) les haters et le plagiat! Je suis d’ailleurs bien contente que ce soit un baby blog, je ne fais pas grand chose pour qu’il gagne trop en visibilité (oui, je sais, je suis bizarre), je préfère en maitriser encore le « contrôle »!
    Ton article tombe à pic, j’ai lancé un concours ce matin et je ne te cache pas que je m’y attends, mais bon, je me dis qu’avec un peu de chance ce sera une lectrice fidèle qui gagnera! En revanche s’il y a bien un truc qui m’énerve, et je suis sûre que tu me rejoins là dessus, ce sont les blogs qui enchainent justement les concours pour gonfler leurs stats sur les réseaux sociaux, c’est vrai que c’est facile donc tentant, mais bon, je ne conçois pas les choses ainsi! En tout cas c’est toujours un plaisir de te lire :)
    Des bisous

  • Reply Lauraleen 8 février 2016 at 22:26

    Moi non plus je n’ai pas ce genre de problèmes mais j’ai envie de rebondir sur les concours. Avant je n’avais pas de blog mais j’en suivais PLEIN (encore plus aujourd’hui) et je n’écrivais casiment JAMAIS de commentaires et OUI je participais aux concours comme tout le monde. Alors lectrices ou pas les concouristes ? Je pense que oui si elles sont arrivees sur le blog. Et oui il en restera toujours des concouristes pures…

  • Reply dodieblabla 9 février 2016 at 10:11

    Je ne suis pas confrontée à tous ces problèmes…. A part moi je pense que personne ne lit mon blog!!! Je le fais pour me faire plaisir c’est déjà ça ;-)

  • Reply Soon a Horse 5 mars 2016 at 19:11

    En tant que bloggueuse, j’approuve totalement ton article ! Je me suis fait plagié un bon nombre de fois et ça me mets en rogne…. Par contre j’ai de la chance mes lectrices sont tops, j’ai jamais eu de mauvais commentaires, ou alors ils étaient argumentés et recevables :)

    Bises et bonne continuation !

  • Reply Len's 13 décembre 2016 at 22:14

    Bonsoir,
    Un superbe article qui décrit très bien les aléas du blogging. Même si pour l’instant je n’ai pas eu à faire à des commentaires non constructifs, à des haters, etc, je comprends totalement ce que l’on peut ressentir. Aussi en ce qui est des « concouristes » je pense aussi que parmi eux peuvent se cacher des lecteurs ne prenant pas le temps de laisser un commentaire sous chaque articles (ce qui m’arrive bien trop souvent et compte y remédier, ça fait toujours plaisir d’avoir les avis de son lectorat !). Enfin j’adore ce que tu fais, aussi bien sur Yes We Blog que sur Strawberries, on sent que tu prends un réel plaisir à publier tes articles !
    Merci pour ce que tu fais !

  • Reply Chamallowaddict 13 février 2017 at 14:18

    Coucou, le truc des concours c’est clair j’ai un max de concouristes et j’ai pas envie que se soient elles qui gagnent ! Elles méritent pas… top ton article ! Biz

  • Leave a Reply