collaboration-blog-game-money
Blogging, Humeurs, Monétisation

Blogs, Propositions & Collaborations

Depuis que les blogs existent, un peu comme partout, des collaborations se font et/ou se défont. Des propriétaires de Blogs aux affinités communes se croisent, échangent puis accrochent, tant et si bien que l’envie de collaborer naît. Ces collaborations donnent parfois de chouettes webzines portant par exemple sur des modes de vie ou travail ou des collectifs orientés sur des passions comme la photo ou le DIY…

Ces Collaborations sont la plupart du temps faites pour le simple plaisir de proposer du contenu à plusieurs, parce que bloguer à deux ou plus, c’est une petite organisation à trouver certes, mais c’est autant d’inspiration supplémentaire à portée de main mais aussi un phénomène d’émulation qui seront de vrais boosteurs. En Bref, collaborer avec d’autres personnes, c’est souvent très motivant et galvanisant.

Et si de nombreuses collaborations sont des occasions de bosser à plusieurs sans qu’il soit question de rémunération ou gain financier quelconque, d’autres collaborations elles, sont initiées justement en vue de bénéfices ultérieurs, de produits à vendre ou encore de promotion. Il n’est pas rare d’ailleurs de voir se monter ou apparaître sur la toile, des associations de personnes autour d’un projet professionnel commun :) Avec vente de produits digitaux ou physiques, prestations diverses etc. Ou quand certaines collaborations deviennent des affaires qui roulent (ou pas).

Le fait est qu’on ne sait jamais à l’avance quelles collaborations seront les bonnes, ni quelles propositions seront celles qu’il ne faudra pas rater, quand d’autres seront menées à finir en eau de boudin, parfois à ses propres dépens. Alors comment faire pour ne pas se planter ? Comment faire pour bien ou mieux choisir les collaborations proposées ? Doit-on tout accepter ?

handwriting blog

Le Feeling

Rien de tel que le feeling. On dit souvent que la première impression est la meilleure. Et sans me fier à 100% à cet adage, je dirai qu’il reste assez vrai de manière globale. Quelqu’un vous propose une collaboration et vous ne sentez pas bien le truc ? Le mail vous paraît bizarrement tourné ? Un détail vous chatouille ? Certains termes ou tournures de phrases vous font tiquer ?…

Cela ne signifie pas que la requête pour collaborer avec vous n’est pas viable ni fiable ou encore que cela cache quelque chose de pas très réglo pour vous. Mais quand cela ne vous semble pas clair, quand vous avez l’impression de ne pas avoir tout saisi, demandez tout simplement ce qu’il en est. Posez les questions qui vous viennent, sans retenue. Demandez les éclaircissements dont vous avez besoin. Car après tout, c’est à vous qu’on propose de collaborer, pas au voisin, donc logique et normal que vous ayez besoin de comprendre tout ce qui fait et compose cette éventuelle collaboration :) Au moins, en interrogeant votre interlocuteur sur vos doutes ou questions, vous saurez un peu plus où vous mettrez les pieds et dans le meilleur des cas, cela vous rassurera encore + et vous motivera davantage à participer au projet soumis :)

Collaborer, ce n’est pas TOUT accepter

Si vous bloguez depuis quelques temps, il vous est probablement déjà arrivé de recevoir des propositions de collaborations qui ne valent pas un clou. Pour lesquelles vous auriez eu tout le boulot à faire et surtout des propositions sur des sujets qui n’ont aucun rapport avec vous ou la thématique de votre blog. On m’a par exemple récemment proposé de parler de bijoux et d’en recevoir un contre un article. La proposition ne valait pas un clou. L’interlocutrice ne s’était a priori même pas fendue de deux clics au minimum pour voir de quoi le blog parlait. Autant dire que j’ai rapidement décider de ne pas donner suite.

Peut-être avez vous déjà eu l’heureuse surprise de voir atterrir dans votre boîte mail, un courriel de quelqu’un(e) que vous suivez ou avez suivi et dont vous appréciez ou avez apprécié l’univers. Là, c’est un peu la chouette surprise. C’est le petit sourire qui arrive et aussi sûrement, une excitation qui vous anime :) Normal ! Quand quelqu’un dont on a suivi le blog pendant des plombes vous contacte et qu’en plus c’est pour faire un truc chouette avec vous, c’est un peu la cerise sur le gâteau.

Cependant, attention une fois la joie et la surprise retombées, à ne pas omettre de  lire tout ce qui concerne la future collaboration. Il est normal voire naturel de se sentir flatté(e) d’avoir été contacté par un blogueur ou une blogueuse connue et populaire. Mais cela ne doit pas vous faire oublier votre discernement. Cela ne doit pas être synonyme de dire oui à tout ou presque.

Collaborer, quand bien même c’est avec quelqu’un dont le Blog brasse des milliers de visiteurs uniques par jour, c’est aussi et surtout partager des idées communes et des objectifs communs. C’est aussi partager des tâches, qu’elles soient plaisantes ou non. Cela ne signifie pas que vous devez tout accepter en l’état, sous prétexte que votre blog à vous est encore tout neuf et peu connu. Sous prétexte que vous débutez ou encore que vous n’avez pas encore chez vous le trafic attendu.

Que votre blog en soit à ses débuts ou non, que vous ayez encore peu de trafic ou que vous sentiez flatté(e)s par cette proposition, cela ne vous ôte pas la possibilité de l’ouvrir si besoin est. Si un détail ne vous convient pas, dîtes-le. Si vous trouvez que la collaboration telle qu’elle est proposée vous lèse vous ou votre blog, faîtes le comprendre clairement. Idem si vous sentez que vous allez vous farcir tout le boulot chiantissime pendant que l’autres ou les autres se limeront les ongles. Il s’agit là de caricatures bien entendu, mais l’idée est là :

Vous êtes approché(e)s en vue d’une collaboration et ce peut-être par une personne dont le blog cartonne : Chouette ! Cool ! Bonheur ! Joie ! Mais n’oubliez pas que vous avez donc votre mot à dire avant d’accepter de collaborer et même après, que vous pouvez posez toutes les questions qui vous viennent, que vous pouvez demander des infos supplémentaires, des éclaircissements.

peur

Monétisations, Gains & Frais

Ceci est bien entendu encore + valable quand il ne s’agit pas seulement d’écrire des articles à 4 mains sur vos blogs respectifs. Si toutefois de l’argent est en jeu, redoublez de vigilance. N’avancez pas seul(e)s les frais à engager, surtout si vous n’êtes pas à l’origine même de l’idée et du projet. Demandez bien à ce que tout soit tracé par écrit : pourcentages que chacun(e) touchera, pour quel item et via quel biais (prestation effectuée, gains via affiliation…). Ce type de projet, ne serait-ce qu’au minimum pour éviter un simple malentendu, se doit d’être cadré. Il est donc évident que lorsque vous engagez des frais ou quand vous bosserez pour toucher une somme aussi mince soit-elle, un cadre sera nécessaire et indispensable. Pour toutes les personnes qui collaborent, comme pour vous. Les comptes font les bons amis, mais aussi de bons collaborateurs :)

Décliner La Proposition

Et si dans le pire des cas, vous recevez proposition mais que pour une raison quelconque vous ne vous voyez pas y répondre positivement, parce que vous manquerez de temps, ou d’expérience ou encore parce que vous trouvez la proposition quelques peu obscure, peu importe la raison à vrai dire, vous pouvez tout simplement déclinez l’offre. Dire Non. En donnant vos raisons. Ou pas. Allez-y au feeling et tels que vous êtes. Si vous n’avez pas envie de justifier le pourquoi vous dîtes non, alors dîtes juste que vous déclinez et puis voilà :)

Il vaut mieux décliner une offre aussi chouette soit-elle, que se retrouver engagé(e) dans une collaboration qu’on pourra difficilement suivre. Que ce soit par contrainte de temps disponible, de connaissances manquantes ou encore d’envie. Se forcer ou s’engager dans une aventure au cours de laquelle on avancera à reculons par manque de motivation ou à l’arrache, avec ou sans rémunération à la clé, ça reste un des meilleurs moyens de tout faire foirer pour soi, mais pour ceux qui se sont engagés avec soi. Plutôt regrettable n’est-ce pas ?

Il m’est déjà arriver de décliner des propositions qui ne collaient pas du tout avec YesWeBlog, quand j’aurai avec certitude manqué de temps pour d’autres. Cela n’aura pas empêché pour autant de monter Sharefreelance il y a plus d’un an avec Mathilde. Cela ne m’empêche pas non plus de collaborer avec Julie de l’épicerie du Blog ou encore de régulièrement évoquer d’autres collectifs comme TheBlogConnexion. Décliner une ou plusieurs offres, quelles que soient les raisons, ce n’est jamais une fin en soi. Cela peut même dégager du temps et de la ressource pour d’autres projets ultérieurs.

J’ai aussi décliné de la proposition qui aurait été dans l’absolu tout bénéf’ a priori, mais dont je n’était pas raccord avec la philosophie/le fonctionnement. Tout comme je décline désormais toute proposition dont je ne comprends pas la logique, ou qui selon moi léserait une partie ou l’autre. Il s’agit aussi quelques fois en déclinant certain(e)s propositions, de rester fidèle à ses idées, à soi, mais aussi et surtout de ne pas être le dindon de la farce, voire le pigeon :)

keyboard-clavier-ywb

Malveillance, Intérêt Personnel et Vénalité

Heureusement, il n’y a pas que des personnes malveillantes, vénales ou animées par de l’intérêt personnel. Pourtant, force est de constater que diverses personnes, sur le web tout comme en dehors, n’ont aucun scrupules ni hésitation à proposer à tour de bras, des plans magiques pour faire fructifier un blog, générer du revenu et le partager avec vous en bon seigneur. Tout comme vous recevrez peut-être un jour une proposition qui aura l’air clean et intéressante de prime abord mais signifiera au final que l’unique gagnant, ce ne sera pas vous mais celui qui vous aura contacté.

Le web reste un terrain de jeux hyper vaste pour des pékins qui connaissent très bien les limites et les avantages de ce cadre virtuel. Alors quand vous avez un doute ou même par simple précaution pour vous-même, n’hésitez pas à vous informer sur vos interlocuteurs. Sur qui ils sont, sur ce qu’ils font et proposent. Sur leur réputation. Je ne parle pas là de jouer d’une curiosité déplacée à faire tourner Google au point de connaître le rhésus sanguin et le signe du zodiaque des concerné(e)s :) En revanche j’évoque là l’utilité de vérifier par exemple si oui ou non d’autres potentiels internautes auraient pu se plaindre ou déplorer une collaboration passée. Et si oui, pourquoi.

Cela ne doit pas vous empêcher de collaborer si vous sentez bien l’affaire, mais cela vous permettra d’en savoir un peu plus, de vous faire votre propre opinion. De décider en ayant un peu + de cartes en mains.

Conclusion

En prenant le temps de bien mettre les choses à plat, d’étudier une proposition et surtout en échangeant avec celles ou ceux qui vous sollicitent, on peut déjà y voir beaucoup plus clair sur ce qui sera probablement une super belle aventure à deux, ou même à plusieurs. Il suffit souvent de se faire confiance, de faire confiance à son feeling et de jouer de son discernement pour s’épargner bien des désillusions et pertes de temps. Et dans le meilleurs des cas, s’éviter des abus ou instrumentalisations par d’autres.

Et si toutefois la plupart des propositions de collaborations qu’on vous formule ne vous conviennent pas, ne vous plaisent pas ou vous paraissent peu justes, vous pouvez tout simplement envisager d’être force de proposition vous-même. En plébiscitant des personnes dont le travail et l’univers vous intéressent et vous attirent. En contactant celles et ceux qui vous inspirent le plus! Ou comment s’aider soi-même en créant la collaboration telle qu’on l’aimerait et la voudrait, en composant celle-ci avec des personnes qu’on aura choisi :)

De la même façon, même si vous ne connaissez que peu de blog ou personnes prêtes à bosser/collaborer avec vous, vous pouvez commencer par poser votre candidature à des collectifs ou webzines où l’organisation sera déjà posée. En contactant des équipes comme celle du Checkpoint qui traitent de divers sujets, en proposant vos articles à des webzines comme Sharefreelance, en rejoignant des teams comme celles des plumettes etc… Le web et la blogosphère regorgent d’équipes et de structures tout ce qu’il y a de plus transparent et clean, où collaborer est accessible et possible, dans le partage, dans la bonne humeur, l’inspiration, l’émulation et la motivation. Et surtout : où Collaborer est sans risque.


Cet article fleuve se veut en aucun cas alarmiste ou moralisateur. Cependant, pour avoir déjà observé diverses pratiques mais aussi fait l’objet de sollicitations diverses et variées, chouettes ou moins chouettes, réglos ou moins réglos, je sais combien ces univers de la blogosphère et du web peuvent être le terrain d’écueils en tout genre, comme de belles choses et aventures.
Aussi, autant s’organiser, quand doute il y a, pour que tout se passe à l’endroit et qu’on ne vous la fasse pas à l’envers :)

Aussi, pour l’occasion, j’écoute :

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply tania 13 mars 2016 at 17:51

    Merci pour cet article il permet de faire le point sur cet aspect du blogging.
    Concernant les propositions d éventuel gros blogueur ça me fait penser au plus beau garçon du lycée qui veut sortir avec toi du coup t es tellement flattée que tu acceptes sans réfléchir mais surtout tu acceptes qu il ne te respecte pas.

    Rien à voir le sujet la comparaison allez on va mettre ça sur le fait qu on est dimanche soir ;-)
    Contente de retrouver un article ici:-)
    Bonne soirée

    • Reply GG 13 mars 2016 at 18:13

      Bonsoir Tania et merci :) Pour le lycée et le plus beau garçon, bah après tout, on revient quelque part à l’idée d’être flatté(e) et dans l’euphorie, d’oublier des bases élémentaires :) Il faut s’apprécier à sa juste valeur, alors quand bien même un blogueur qui pèse approche, il n’en reste pas moins un blogueur comme un autre, pouvant être animé par de bonnes intentions, comme de moins bonnes :)
      heureuse de revenir par ici :) merci !

  • Reply Stéphanie 13 mars 2016 at 20:30

    je suis en train de dispenser des worshops sur la création de partenariats digitaux, ça me parle tout ça

  • Reply Marlenee 14 mars 2016 at 10:08

    Hello ! Un article encore très intéressant. Je viens de lancer mon blog et du coup je me posais pas mal la question sur les collaborations à prévoir, sur les propositions à accepter ou non. Donc merci :)
    A bientot pour une nouvelle newsletter :)

  • Leave a Reply