laptop-table-work-blog
Blogging, Humeurs

Propositions à Côté de la Plaque et Partenariats Farfelus

Des propositions, quand on tient un blog, on finit toujours par en recevoir, sauf si bien entendu, on blogue de façon complètement anonyme avec aucun moyen mis à disposition pour un visiteur, de contacter l’auteur du blog. Et ces propositions, elles sont hélas, souvent, trop souvent même, à côté de la plaque. Quand d’autres fois, elles sont amusantes, farfelues ou relèvent presque de la blagounette dont on ne sait pas vraiment comment en rire. Même si heureusement, de très sérieuses et chouettes propositions arrivent et peuvent même mener à de très beaux projets, à très belles collaborations, le fait est que recevoir des demandes et propositions relatives à son blog, est parfois une tâche chronophage, qui demande patience et humour, autant qu’elle appelle du bon sens.

De temps en temps, partager quelques petites stupéfactions, ça fait du bien. Aussi, voici quelques exemples de propositions qu’il m’est arrivé de recevoir. Des propositions qui laissent parfois pantois(e).

keyboard-clavier-ywb

Le Lien vers un Site de Pièces De Voitures

La demande d’ajout de Lien est un classique. Dans l’absolu, pourquoi pas. Si par exemple on me demande de positionner un lien vers un site qui a un rapport avec la ligne éditoriale du Blog, je ne rejette pas la demande en bloc avant même d’avoir terminé de lire le mail qui m’est adressé. Je lis la demande jusqu’à la fin et je m’interroge quant à l’intérêt pour les deux parties, de donner suite ou non. Dans le cas du mail sur l’ajout d’un lien vers un site de pièces de voitures, la réponse était évidente pour moi : Aucun rapport avec la choucroute.
Donc Niet ! Faut dire aussi, pas très pertinente la demande. Je me suis même demandée si toutefois le demandeur avait ne serait-ce que visité la page d’accueil de YWB. J’ai donc décliné, en précisant justement que ça n’avait aucun rapport avec le contenu du blog, de près ou de loin. Bref, Next !

Le Lien vers des articles festifs

Deux mois avant de recevoir la proposition d’ajout de lien rémunéré pour des pièces de voitures, une demande du même type m’avait été adressée. Je sais que beaucoup l’auront reçue aussi. Cette fois-ci, c’était pour rédiger sur des produits utilisés pour des moments festifs comme des bracelets lumineux et autre bouteilles d’hélium pour gonfler des ballons.

Bonjour la pertinence de la requête quand on sait quels sont les sujets abordés sur ce blog. Je me demande encore si le Thibaut en question s’est fendu d’un tour sur le blog. Force est de constater que non. Ou alors il a un sens du raccourci qui m’échappe et je n’ai pas encore compris le lien qu’il faisait entre YesWeBlog et une bouteille d’hélium, sinon vouloir améliorer le SEO de ces sites d’articles de fêtes grâce à mon Blog via justement, un mignon petit lien. J’ai donc décliné ! No Suprises.

yes we blog

L’Envoi d’un dossier de presse

Je ne vais pas mentir, découvrir des demandes qui sortent de l’ordinaire, c’est la plupart du temps assez amusant. Récemment, il m’était proposé par email toujours, de m’envoyer un dossier de presse sur un projet de court métrage dont le sujet était l’addiction aux réseaux sociaux. Cependant, là encore, pas vraiment de rapport avec la choucroute. Les réseaux sociaux sont liés au fait de tenir un blog oui, mais qu’attendait-il vraiment ? Un article sur le projet de film ? Avec un lien présent dans le mail qui pointe vers un site de financement participatif ?

Là, sans surprise encore, je n’ai pas donné suite. Je n’ai même pas répondu. J’avais souri en recevant la demande car elle changeait de beaucoup reçues à la même période. Pourtant, il est assez usant au bout d’un moment d’avoir l’amère impression que son blog n’est considéré que comme un spot potentiel à pub en tout genre. On se creuse la tête pour proposer du contenu qu’on espère sympa pour son lectorat, alors quand on est sollicité(e) par des pékins qui n’ont pas été voir plus loin que le champ adresse du mail qu’ils ont sûrement envoyé à des centaines de blogueurs et blogueuses, ça fatigue ! (:

keyboard mouse pen

Stacy ou le contact Fictif

Stacy, elle m’a envoyé un email en décembre 2015, en français. Elle me disait qu’elle était intéressée par un article sur mon blog et me demandait les tarifs que j’appliquais. Avant de lui donner une quelconque tranche de prix que j’aurais pu appliquer, je lui avais demandé très brièvement quel contenu serait concerné, quel sujet quoi. Là, réponse de ce fameux contact ne répondant pas à la question, mais me redemandant mes tarifs. Mignonne Stacy ! Elle ne répond pas aux questions mais pose toujours les mêmes :D J’avais donc fini par donner une tranche de prix et surtout, les sujets sur lesquels je serai susceptible de publier et uniquement ceux-ci. Là, pas de nouvelles !

En tout cas pas de nouvelles jusqu’au mois de mai dernier. Là, Stacy est devenue anglophone, elle n’utilise plus de formules de politesse et me demande combien je prendrais pour un article avec un lien qu’elle cite. Le lien pointe vers un site de rencontre entre femmes. lol. Donc Stacy, pour la nommer, avec sa jolie photo de profil Gmail tirée de Fotolia avec la bouille d’une nana qu’on retrouve sur des clichés bien corporate sur la plupart des clichés payants proposés par la banque de Photos premium, elle est restée sans réponse. Plus de temps à perdre avec un contact fictif, qui ne tend qu’à placer des liens qui là encore n’ont rien à voir avec la choucroute. Des liens en DoFollow sivoupley. Rémunérés par paypal. Que du pas propre. En somme. Stacy, si tu me lis. Bisous !

laptop-blog-yesweblog

La Politesse

Depuis un bon moment déjà, je ne me fais plus d’illusions quant à la présence de la politesse et à la courtoisie quand je reçois des demandes et propositions en tout genre via le formulaire de contact. Beaucoup de demandes émanent de robots à balancer des emails à des listes d’adresses où hélas la mienne apparaît sûrement (fichtre). Cependant, quand a priori, il semble que ce soit une personne qui rédige et m’envoie une requête, je m’attends et j’espère qu’elle sera correctement écrite. Si la personne n’est pas une machine (tant mieux), bah moi non plus je n’en suis pas une.

Pourtant, la politesse, ça n’a hélas rien d’automatique. C’est même superficiel pour beaucoup, semble-t-il. De la même façon, il est rare que des personnes qui prennent contact, se fendent d’une recherche de 10 secondes pour savoir quel est mon prénom. Aussi, souvent, dans les emails, on m’appelle GG et là ok :) ça passe crème. En revanche, je suis parfois devenue Griselda et autre prénoms approximatifs, qui sont TOUT sauf le mien. Je crois que je préfère encore recevoir un email avec juste Bonjour, qu’un email avec un autre prénom ou mon prénom écorché. Le fait de passer par l’écrit ne devrait pas rendre la politesse moins importante, bordel de merde (notez combien j’abuse de la vulgarité, justement parce qu’on parle là d’un fondamental dans la communication et le relationnel de base), tout comme le tutoiement ne devrait pas être automatique. Dans la rue ou au travail, dans un supermarché ou à un inconnu, vous n’utilisez pas automatiquement le tutoiement n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, moi : Non.

Alors aux futurs contacts qui m’adresseront des demandes : Je m’appelle Grisélidis, et mes initiales sont GG. Si ces données vous semblent trop compliquées à utiliser, ne les utilisez pas. Je m’en remettrai. Cependant alors, le Bonjour lui ne sera pas optionnel. Merci, cordialement, bien à vous. Capito ? Et notez bien que je n’utilise pas le Conditionnel. Bonjour, c’est le minimum. Sinon, prenez votre demande et asseyez-vous dessus (:

handwriting blog

Une Histoire de Culture

Sans doute suis-je parfois rigide. Psychorigide même. Toujours est-il que quand on m’écrit par email en me demandant si possible de faire une publication ou revue d’une application de retouche photo, je n’ai rien contre dans l’absolu. Toujours pareil, j’attends d’avoir un minimum d’infos sur le matos dont il est question : Gratuit ou non ? Disponible sur mobile ou non ou encore à quoi ça sert, concrètement ? Puis j’avise. 99% du temps, je n’attends pas qu’on me sollicite pour publier ou aborder sur une application ou un outil quel qu’il soit s’il me plaît et me semble pouvoir intéresser d’autres personnes. Alors quand Candy, s’adresse à moi à plusieurs reprises, qu’au début je réponds et ensuite que je ne réponds plus et qu’elle me relance à base de :  » Could you please write about it on your site now? Many thanks »… Et bien c’est NON.

Le fond ne me pose pas de problème. Mais la forme là encore. Mettre les putains de formes, ça doit demander trop faut croire. Non je n’écris pas parce qu’elle le demande. Encore moins gratuitement. Et Non je ne le fais pas là maintenant : NOW. Comme Candy aimerait que je le fasse. Elle est mignonne Candy, mais comme Stacy et cette pelletée de demandeurs, elle manque cruellement de savoir vivre ou savoir communiquer. Sauf si ça devait émaner de ma hiérarchie directe au travail, le NOW dans un email dans lequel on me demande d’effectuer une tâche, gratos de sucroît : Même pas en rêve. Le foutage de goule ça va bien 5 minutes :p Ou alors, vu qu’elle m’écrit en anglais, c’est une histoire de culture ? Incompréhension culturelle ? Pas grave alors, le résultat sera le même. Je ne donne aucune suite.


Plus le temps passe et moins je m’enquiquine à répondre à des demandes toutes + farfelues et bizarres les unes que les autres. J’estime aujourd’hui seulement à 15 à 20%, le nombre de demandes que je considère comme sérieuses. Et parmi ce très mince échantillon de demandes auxquelles je réponds alors la plupart du temps, là encore, la politesse n’est pas toujours de mise. Hélas. Tout comme la courtoisie ou encore le fait d’envisager de rémunérer pour le service proposé.
Il m’arrive souvent de lire à droite à gauche qu’il est nécessaire de rémunérer les propriétaires de Blogs pour des articles, ajouts de lien et tout autre service auxquels ils seraient susceptibles de répondre positivement. Je suis pour. Vraiment pour. Tout travail mérite salaire.
Mais si déjà, dans un premier temps, les personnes qui s’adressaient aux proprios de Blogs, pouvaient ne serait-ce qu’un peu + faire gaffe à la forme comme au fond, quant aux blogs concernés et aux blogueurs auxquels ils s’adressent, il y aurait sans doute un sacré pas de fait.
Mais même si je suis optimiste, je crois qu’il ne faut pas se leurrer. Nous n’y sommes pas encore, à cette époque. Cette époque à laquelle les Blogueuses et Blogueurs seront enfin considérés comme autre chose que des propriétaires d’espaces potentiellement publicitaires ou base de gain SEO.

Aussi oui, aujourd’hui je râle. Par écrit. Avec un peu de vulgarité. Mais je crois que c’est nécessaire. Quand bien même cette publication restera lettre morte et n’arrivera jamais sous le regard doux de biche de Candy, Stacy et autres Thibaut.
Mais en rédigeant cette conclusion, je viens d’avoir une idée. Aux prochaines demandes tordues, farfelues, à côté de la plaque, impolies, ou du même acabit (voir tous en même temps), j’adresserai le lien vers cet article. Avec un Bonjour, un au revoir, mais sans le « Cordialement« .

(:

Aux quidams qui ne se fendent pas du minimum, j’adresse en tout cas, le refrain de ce titre pop :

Previous Post Next Post

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Aline - Graphiste Illustratrice 5 juin 2016 at 18:30

    Je reçois moi aussi de temps à autre ce type de partenariat et en général, ça part dans la corbeille sans même que je prenne le temps de répondre.
    C’est dommage pour eux de gaspiller de l’argent sur des blogs qui ne correspondent pas à leur ligne éditoriale, ils doivent être payés juste pour contacter…

    • Reply GG 5 juin 2016 at 19:04

      Vi et je trouve ce job très ingrat. Pauvres d’eux !

  • Reply tania 5 juin 2016 at 20:30

    Ah très sympa cet article il m a bien fait rire. Moi pas de demande mais 1 personne qui je pense n a pas lu l article qu il commentait car sinon comment qualifié le Brésil de pays celtique

  • Reply Sweet Judas 5 juin 2016 at 22:52

    Eh mais Stacy, c’était pas le nom d’un ersatz de poupée Barbie avec du fard à paupières bleu absolument affreux sous ses cheveux blonds ? Elle avait que des fringues ringardes et n’a jamais réussi à sortir de l’ombre de son illustre cousine (en même temps, comment tu peux rivaliser avec un meuf qui s’appelle Barbie et dont le petit ami s’appelle Ken, hein ?).

    Et merci pour le fou rire avec cette histoire de Griselda. On dirait la pièce rapportée de la famille Addams, quelque part entre Cousin Machin et Oncle Fétide, ahah :D

    Gégeay, c’est tellement mieux :-)

  • Reply AurelMW 5 juin 2016 at 22:58

    Je suis toujours fan de ces demandes. La plupart me font rire même si parfois c’est un peu déprimant. Sympa ton article !

  • Reply Laurie 6 juin 2016 at 00:45

    Bonsoir ( j’ai retenu la leçon ;) ),

    J’ai adoré cet article plein d’authenticité et d’anecdotes farfelues… C’est clair que c’est pas rigolo du tout de recevoir ce genre de mails. Pour ma part, certaines personnes qui veulent bénéficier de mes services de coach ont tendance également à oublier les formules de politesse ou à me tutoyer et j’ai remarqué que ça devient de plus en plus fréquent. Le tutoiement ne me gêne pas car je peux comprendre qu’en ayant un côté proche des gens, ils se sentent un peu comme avec une amie, mais les « bonjour », « merci » et tout le reste, j’avoue, j’ai du mal… ;)

    Ce petit coup de gueule fait du bien, n’est-ce pas ??? Comme je dis souvent aux personnes que j’accompagne, c’est important d’exprimer ses émotions. Vous l’avez fait et c’est parfait !!! :)

    Belle semaine à venir remplie de bonheur !!! :)

    Laurie.

  • Reply Virginie 6 juin 2016 at 09:01

    Ca fait du bien de le dire, non?
    Je suis créatrice de bijoux et je tiens un blog, je joue sur les 2 tableaux en somme! :)
    J’ai écrit un article sur le sujet il y a quelques temps, je recevais des messages de blogueuses qui me demandais de leur envoyer un bijou pour écrire un article, sans bonjour (ni au revoir bien entendu), en écorchant mon prénom, se trompant dans le nom de ma marque, sans donner le nom de leur blog, et j’en passe.
    Je n’ai donné suite à aucun d’eux.
    Et depuis quelques semaines, c’est la blogueuse que l’on contacte, pour écrire un article sponsorisé sur une boutique en ligne de bijoux ou une marque concurrente…
    Evidemment, les informations nécessaires pour étayer les demandes (ou vérifier que ça puisse m’intéresser plutôt que m’agacer) sont très difficiles à trouver!
    Je vais de ce pas partager cet article!

  • Reply Marina 6 juin 2016 at 10:52

    Ahhhh les demandes de sponso moisies… j’en reçois quelques unes moi aussi, et j’en accepte peu, que si elles apportent vraiment de l’intérêt à mon lecteur, en premier.
    On m’a propose des articles sur l’investissement sur le diamant, en bourse, sur des applis de coupons de réduction (et quand j’ai parlé tarif on m’a dit « pas de budget »)…
    la limite entre « monétiser son blog » et en faire un espace publicitaire non merci ;)
    Cependant, je n’ai pas eu de demande non courtoise (ou alors je n’ai pas fait attention ?

  • Reply Cécilia 7 juillet 2016 at 22:47

    Ah ah MDR!!! J’ai reçu des demandes pourries, et quelques une farfelues aussi… La meilleure?
    Une demande d’insertion de lien pour……attention…. Une boite de jet privés! MDR
    J’y croyais tellement pas que j’ai relu le mail 3 fois, genre t’es pas assez réveillée là Cécilia!

  • Leave a Reply