fuck-yeah-addiction-blogging
Blogging, Humeurs

GFY !

Peut-être vous demandez-vous ce que signifient ces trois lettres, à savoir GFY. Tout comme je me suis longtemps demandée ce que voulait dire TGIF, jusqu’au jour où enfin, j’ai su que c’était l’abréviation en anglais de ‘Dieu Merci c’est vendredi’ en anglais. Sur la toile, il existe tout plein de raccourcis comme ça. BFF, MILF… Enfin, d’ailleurs, ça existe sur la toile et partout ailleurs, mais là en fait, je m’égare.

Car en vérité, si je titre ce billet doux amer ainsi, c’est parce que j’ai comme un soupçon envie de faire comprendre à certains interlocuteurs, combien leurs courriels sont certains jours, de l’ordre du foutage de gueule. En même temps, par l’intermédiaire d’un email, ça reste toujours plus facile de se foutre ouvertement de la figure de quelqu’un qu’en face, évidemment, surtout quand le texte sent fort le Google Translate.

Blogger Blog Google

Quand on y regarde de plus près, avec le temps et l’expérience, on se rend compte de plusieurs détails significatifs. En fait, le schéma est quasi toujours le même à peu de choses près. Voici grosso merdo le schéma couramment constaté :

Step 1 : La prise de contact

On s’adresse à vous par email en vous indiquant que votre blog ou site est top. Souvent, pas toujours mais souvent, on vous colle un lien menant vers un de vos articles. Vous disant dans la foulée que l’article est bien, top, bien élaboré, détaillé, cherché. Bref, on vous complimente. C’est là justement que l’interlocuteur vous flatte ouvertement, pour ensuite arriver à son objectif premier. L’objectif d’ailleurs, venons-y tout de suite.

L’objectif

Une fois les compliments placés, très souvent en début de prise de contact qui a lieu à 99% du temps par écrit/email, on vous exposera le but de l’opération. Bah oui, puisque votre article et votre blogs sont si bien, il faut bien y ajouter encore de la valeur ajoutée. Et comme par hasard, ça se fera avec un lien qu’on vous proposera d’ajouter. Avec au minimum une mention à un site ou entreprise en ligne tiers. Au minimum.

C’est amusant, mais c’est souvent là aussi qu’on vous expliquera que ce lien à ajouter dans votre article, est quasiment indispensable. Et là, j’admets que parmi le panel d’arguments qu’on peut lire, le florilège est de l’ordre de l’énorme. Genre le truc que beaucoup n’oseraient pas indiquer tant c’est ouvertement du foutage de gueule : « Votre avantage serait que votre article deviendrait encore plus fourni. »

En somme, après vous avoir sorti le compliment qui convient, on vous proposera d’insérer un lien dans un article ou une page, vers un site tiers qui fait de la vente, qu’elle soit de produits physiques ou numériques, voire de la formation ou du service. Mais bref, pour vous inciter à accepter le deal (qui n’en est pas un), on vous avancera quasiment systématiquement, que vous serez gagnant(e)s en ajoutant ce lien/cette mention. Gagnant en qualité supplémentaire de votre billet de blog ou gagnant parce que ça enrichit le contenu. Lol.

foutage de gueule

Question fermée et contrepartie inexistante

Parfois, mais pas toujours, dans son email, l’interlocuteur vous demandera ce que vous en pensez, si cela vous convient et ce qu’il vous manque pour ajouter la mention et le lien vers son truc, dans votre article sur votre Blog. Et puis c’est tout. Là certain(e)s d’entre vous me diront : Mais, du coup, quand est évoquée la question du paiement, de l’argent, des pépettes, de l’oseille, du blé, du pognon, de la contrepartie qu’elle soit financière ou non. Bah oui, les blogueurs, même débutants, savent désormais que ce genre de proposition est en général rémunérée. En général, mais pas toujours.

Pas toujours, parce qu’en effet, il arrive et c’est loin d’être anecdotique, hélas, que des interlocuteurs vous envoient des emails pour vous inviter à améliorer votre contenu/votre article, avec un lien vers un site tiers, 100% du temps pour lui envoyer du trafic, sans vous proposer quoi ce que soit en contrepartie. Rien, walou, nichts, que tchi, que dalle, nib, nada. En gros, il arrive aussi qu’on vous demande de bien vouloir ajouter un lien dans votre contenu, vers un site commerçant, ce sans que vous y gagniez quoi que ce soit. Du tout. Du tout du tout. Hormis savoir que votre interlocuteur trouve votre contenu qualitatif. Ce qui vous fait une belle jambe :)

Les Incontournables

Dans le genre, il y a vraiment des perles. Parfois tellement énormes qu’on se demande si cela ne relève pas de la blagounette. Quand je découvre ces emails là, voici un peu la tête que j’ai :

are-you-serious

Aujourd’hui, on m’indiquait qu’en ajoutant un lien vers un site de création de Logo (payant) dans un article expliquant comment créer un blog sur Blogger, mon contenu serait alors enrichi. Lol. Je ne sais pas vous, mais moi le rapport entre la créa de logo et la créa de blog sur Blogger, je le cherche encore. Enfin non, j’ai arrêté hein.

Mais c’est un peu comme pour cette nana qui m’écrivait fin janvier pour me demander sur quels sujets porteraient mes prochaines publications. Elle était très polie et pleine de courtoisie, ça changeait et ça ne gâchait rien. En revanche, à part suggérer du contenu pour mon blog et insérer des liens vers un hébergeur qui est connu pour avoir une campagne bien balaise auprès des blogueurs, la jeune femme n’avait pas grand chose à proposer. Pas de Budget chez cet hébergeur ? Ou dans les agences par lesquelles il passe ? Lol again. En plus elle écorche mon prénom. La mignonne. Sachant que je ne demandais pas quelle somme serait allouée, mais seulement si une rémunération serait prévue, à un moment ou à un autre :)

Je laisse apprécier sa réponse :

foutage-de-gueule

En fait, je crois qu’on prend encore bien souvent les Blogueuses et blogueurs pour des internautes ne connaissant rien de la mécanique du web, de la blogosphère et de tout ce qui peut se monnayer d’une manière ou d’une autre.

La Réalité

Je crois aussi qu’on prend les propriétaires de Blog et surtout, leur(s) Blog(s), qui ont sans nul doute du potentiel puisque le cas échéant il n’y aurait pas de propositions, pour des simples spots et supports publicitaires et SEO. En fait, je ne le crois pas, j’en suis sûre. Et plus encore hélas, cela se vérifie chaque jour, un peu plus.

Comme si la flatterie devait suffire à faire obéir celui ou celle qui tient un blog. Comme si nous ignorions tous les enjeux entourant ce qui reste un bête lien au milieu d’un texte, mais qui est bien + que ça dans les faits et les effets, puisqu’un bête lien dans un article peut se monnayer justement cher, jusqu’à 100 euros et plus selon les Blogs.

Alors qu’on arrête de nous prendre pour des andouillettes bien farcies à la flatterie, juste bonnes à répondre amen sans rien dire d’autre, aux interlocuteurs dont les agences ont des budgets. Sans quoi, ces petites mains ne se fendraient pas d’emails vers nos petites boîtes. Parce que ces petites mains qui nous écrivent, elles sont payées pour placer des liens à droite à gauche, le moins cher possible, voire gratuitement. C’est aussi ça le web et la blogosphère, derrière le joli décor feutré et rosé qu’on préfère regarder pour se rassurer.

La réalité, terrain, celle qu’on trouve dans sa boîte mail, quand on tient un blog, elle est parfois bien déroutante et décevante. Alors 364 jours de l’année, ça me fait marrer, j’en fais parfois même des articles et je ne réponds pas à ces emails.

Ou alors je prends quelques minutes en jouant l’ignorance de celle qui n’y connaît rien. Et je réponds, pour voir jusqu’où justement vont ces interlocuteurs et agences qui se foutent ouvertement de la gueule du Blogueur. Et j’hallucine :)

Je ne généralise bien entendu pas, car encore heureux d’ailleurs, il est possible de collaborer de manière chouette et équitable avec de nombreux professionnels qui ont ce mérite de reconnaître la valeur du blogueur et par extension, la valeur de son travail. Au minimum avec de la courtoisie et de manière tout simplement normale et à laquelle on devrait s’attendre, avec respect.

Aux autres, à ceux qui prétendent pouvoir améliorer votre contenu via un lien, sans budget aucun, alors qu’ils commencent leur emails en vous disant que votre blog déchire, j’adresse cet article au si court titre. GFY ! :) 

Cette publication est la 351ème sur ce blog. Or je n’ai pas attendu qu’on me suggère d’insérer des liens, en Do Follow pour partager ou enrichir mon contenu :D ! Mais jusqu’à preuve du contraire, je n’attends pas qu’on me paie pour le faire et je ne le fais par sur demande/flatterie. Merci mais non merci.

Bises !

Previous Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply AurelMW 19 février 2017 at 20:42

    Je t’ai déjà dit que ton blog était top ? (et non je ne veux pas de lien)
    Bises. Reste comme ça, c’est vraiment top à lire !

    • Reply GG 20 février 2017 at 11:40

      Oh merci merci !! (:

    Leave a Reply