base-de-donnes-sql-latop-on-table
Base de Données, Hébergement, Joomla, Tutoriel, WordPress

Sauvegarder manuellement la Base de Données SQL de son Blog

Les personnes qui utilisent un CMS tel que WordPress ou encore Joomla ont forcément entendu parler au moins une fois de cette fameuse base de données sans laquelle justement, le CMS ne pourrait pas fonctionner. Alors sans trop de surprise, il convient de bichonner cette base de données SQL en l’optimisant, mais avant tout et surtout quand on ne connaît pas ou très peu la chose, il faut faire en sorte de la sauvegarder, que ce soit manuellement ou de manière automatisée.
Dans ce tutoriel, nous découvrirons comment sauvegarder à la main la base de données.

keyboard mouse pen

Certain(e)s me diront sans doute et à raison, mais pourquoi se prendre le chou et perdre son temps à sauvegarder la base de données de son blog à la main quand un outil peut le faire pour nous ?

Je répondrai à ça qu’il est vrai que divers plugins font le job de sauvegarde de Base de données (bdd) régulièrement à la place du propriétaire du site ou blog. Cependant, certains outils ne sont pas à 100% fiables. D’autres démontrent également des faiblesses selon l’architecture du site/blog voire même en fonction de l’hébergement.

Ex : Le Plugin BackUpWordpress rencontre de nombreux problèmes de fonctionnements avec les offres d’hébergement WP chez 1&1. Il ne fonctionne pas du tout ou alors déclenche des bugs divers assez gênants (page blanche de la mort…). J’ai pu (hélas) faire ce constat régulièrement, ce qui évidemment est regrettable vu que 1&1 est très répandu.

Je répondrais aussi que ce tutoriel n’a pas vocation à inviter à faire toutes ses sauvegardes de base de données à la main. En revanche, il permet de savoir comment le faire en cas de besoin et par extension, d’apprendre à connaître ce truc qui fait peur à beaucoup de débutant(e)s qui ne savent pas à quoi ressemble la bestiole :)

Bref, passons au tutoriel !

rainy

Se connecter à la console

Selon votre hébergeur, le mode de connexion peut varier. Vous pouvez même disposer de plusieurs moyens pour vous connecter. Le type de connexion diffère par exemple entre OVH et 1&1 qui sont des hébergeurs populaires et répandus.

Chez 1&1, il faudra se connecter à son espace client, puis se rendre sur la partie Gérer l’espace web comme suit et enfin sur Base de données MySQL:

bdd 1and1

Il est également possible d’y accéder par d’autres chemins, comme par exemple en passant par le menu latéral à gauche et en cliquant sur Hébergement. Une fois sur la page dédiée, vous aurez accès à la page phpMyAdmin en cliquant sur le bouton du même nom comme suit :

acces-bdd-1and-1

Chez OVH, lorsqu’on se rend sur la vue Hébergement, un onglet Bases de données permet d’accéder à un raccourci.

bdd-base-de-donnee-sql-ovh

Une fois connecté à cet onglet, en cliquant sur la molette à droite, on voit un menu s’afficher. Ici, il faudra cliquer sur le dernier choix nommé Accéder à phpMyAdmin :

acceder-phpmyadmin-ovh

Cela vous enverra sur la page de connexion avec certains champs pré-remplis, comme le Nom de la base de données et le nom d’utilisateur. Comment est-ce possible ? Si vous observez au survol le lien  vous verrez que dans l’url/adresse, votre nom d’utilisateur et le nom de la base sont présents :) Exemple ci-dessous, avec bien entendu, les infos cachées pour l’occasion ^^ :

url-connexion-bdd-ovh

Quoiqu’il arrive, il faut donc vous munir de vos accès avec au minimum votre mot de passe, ce en fonction de votre mode de connexion et votre hébergeur, en l’occurrence :
– Du nom d’utilisateur de la base de données sql.
– De l’adresse du serveur de la base de données sql.
– De votre mot de passe.

Logiquement, vous devez avoir les informations relatives à votre base de données depuis que vous avez procédé à la création de celle-ci si votre hébergeur est OVH.
Si toutefois vous avez perdu ou oublié les accès, vous pouvez les retrouver en vous connectant au serveur FTP et en ouvrant le fichier wp-config.php via un outil comme par exemple Filezilla ou via tout autre outil comme l’explorateur FTP web net2ftp :

wp-config-php-wp

Conseil : Une fois que vous aurez accès aux infos relatives à vos accès de base de données, notez les tous et gardez les au chaud quelque part. On a souvent tendance à zapper ces infos qui pourtant portent sur le coeur même du site/Blog.

Connectez-vous :) !

L’interface est très souvent assez moche. Elle est parfois considérée comme anxiogène, car très peu accessible d’emblée pour la plupart des propriétaires de sites/blogs qui n’y accèdent jamais ou seulement une fois en cas de pépin.

Lorsque vous serez connecté(e)(s), vous verrez une marge à gauche avec le nom de votre base. Enfin, à droite de cette marge, vous découvrirez un menu assez minimaliste comme suit, sur lequel vous pouvez cliquer sur Exporter :

exporter-bdd-sql

Une fois sur cette page d’exportation, vous verrez qu’il n’y a pas 36 000 choses à faire, sinon que d’avoir le choix entre 2 types d’exports : Rapide ou personnalisé, ainsi que le choix dans le format de votre futur export : Xml, Pdf, Sql etc… Cette liste est en général assez exhaustive.

C’est enfin le moment d’effectuer les choix qui créeront ensuite votre sauvegarde de base de données SQL.

Dans le cas présent, nous optons pour l’export Rapide et le format XML avec un clic sur le bouton Exécuter pour générer le fichier :

export-rapide-bdd

Selon la taille de la base de données, qui peut être relativement light à relativement lourde, il faudra patienter de quelques secondes à quelques minutes le temps que le fichier soit créé puis télécharger selon votre navigateur. Dans le cas de cet exemple, le fichier de 10 MO (au format xml donc) aura mis une dizaine de secondes à se créer. Reste donc à l’enregistrer sur son ordinateur et/ou de le stocker sur un drive quelconque histoire de l’avoir à 2 endroits différents en cas de pépin (Google Drive ou autre Dropbox…).

Testons maintenant l’Exportation Personnalisée :

Si vous optez pour l’export personnalisé, vous obtiendrez d’abord une liste de toutes les tables de votre base de données, comme dans la capture ci-dessous. Par défaut, sauf si vous aviez changé le préfixe des tables à l’installation du CMS, notamment pour WordPress, vous aurez ce qui suit, avec wp_nomdelatable :

tables-export-bdd

S’agissant de sauvegarder votre base de données sql, il convient de tout sélectionner :)

Ensuite, il s’agit de configurer l’export avec la rubrique Sortie. Vous pouvez ne pas renommer les données/tables et colonnes exportées, et donc laisser le premier item décoché. Juste après, vous verrez personnaliser le nom de la base. Ici, nous laissons en l’état. Idem pour le jeu de caractère qui reste donc utf-8.
Arrive le choix de la compression qui sera hautement intéressant pour les bases de données très volumineuses.
Ici, je choisis « zippé« . Sachant que « gzippé » est également proposé. Faîtes votre choix :)

Format :
Dans le menu déroulant, je choisis SQL, pour avoir au final, un export brut SQL en fichier zippé :)

Enfin, pour les options spécifiques au format, je laisse en l’état. Je ne touche pas non plus aux autres rubriques proposées comme : Options créations d’objet, Options de créations de données.
Je descends en bas de la page et je clique sur Exécuter.
-> Cela génère alors en quelques 10 secondes environ, le fichier zippé contenant la base de données au format SQL :) qu’il faut donc garder bien au chaud puisqu’elle contient la base sauvegardée à date.

Voilà c’est tout ! Et pourtant c’est déjà beaucoup :)


Petit bonus ! Si vous êtes chez OVH, sachez que lorsque vous serez connectés sur l’onglet Bases de données, vous pouvez effectuer une sauvegarde en 1 clic. Si vous cliquez sur la molette comme suit, vous verrez en second choix : Créer une sauvegarde :

acceder-phpmyadmin-ovh Si vous optez pour ce choix assez attrayant, un petit pop up s’affichera, vous proposant de choisir quelle sauvegarde vous souhaitez : Pour maintenant, pour hier ou la semaine dernière. Une fois votre choix effectué et que vous aurez validé, cela vous confirmera votre démarche et vous informera que votre sauvegarde vous sera transmise par email =) comme suit :) Sympa non ?

Dans de prochains billets, nous aborderons la Base de données SQL de manière plus approfondie :)

GG

Article Précédent Article Suivant

Pourrait également vous intéresser

1 Commentaire

  • Répondre sarrah-darras 16 octobre 2017 at 17:57

    Merci pour votre enthousiasme ! votre article servira à évaluer mon projet.

  • Laisser un Commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :