trouver missions contrats freelance
Freelances, Ressources

Trouver des missions lorsqu’on débute en freelance

Quel que soit le domaine d’activité dans lequel on baigne quand on est indépendant, le nerf de la guerre, reste de trouver des missions et ce régulièrement. Que son secteur soit sujet ou non à une saisonnalité, qu’on soit débutant ou expérimenté, c’est la même chose. Rien de nouveau sous les tropiques. Alors en ces temps difficiles, autant dire que tout nouveau canal pour trouver des futurs clients, est tout simplement une solution de plus avec laquelle composer.

Qu’en est-il pour les indépendants travaillant dans le digital ? Comment peuvent-ils s’armer pour défendre leur business, se faire connaître et trouver des nouveaux contrats ? Voici quelques pistes.

La Promotion de son Business

La promotion de son affaire, c’ est sur une des bases pour trouver des missions quand on démarre en tant qu’indépendant(e). La communication, la publicité autour de son Business. C’est un des socles pour se faire connaître, qu’on dispose de budget ou non. C’est là qu’il faut user de tout ce qui est à portée de main, pour asseoir son nom et son job.

Les Support digitaux et physiques

La carte de visite vous semble obsolète ? Détrompez-vous. Elle est encore largement utilisée et plébiscitée, dans tous les corps de métiers. Elle permet de facilement laisser ses coordonnées à tout potentiel client qu’on croisera physiquement. Ce support promotionnel physique, comme d’autres (Tote bag, kakemono…), reste un grand classique et une valeur sûre pour faire connaître son affaire.

Il en va de même pour tout support numérique, comme le site vitrine on l’e-boutique, ainsi que le blog professionnel. N’oublions pas au passage, les réseaux sociaux qui sont autant de solutions en grande partie gratuites, pour atteindre des prospects. Comme l’est Google My Business…

La Force du bouche à oreille

Quoi de mieux que de profiter du meilleur outil du monde. Un outil gratuit de surcroît, à savoir la communication directe. C’est bien pourquoi, surtout quand on vient tout juste de démarrer son activité, il faut parler de cette nouvelle aventure autour de soi. Proches, ami(e)s, connaissances, anciens collègues… Bref, cercle de proches comme de moins proches, sont susceptibles de parler de vous et de votre nouveau job autour d’eux.

C’est vrai et appréciable quand on commence, mais c’est encore plus valable par la suite, une fois plusieurs missions effectuées. Car il n’est pas rare d’être recommandé(e)s auprès d’autres personnes, directement par les client(e)s qui sont satisfait(e)s par son travail. C’est d’ailleurs souvent éprouvé dans tous les secteurs d’activité. Qu’on travaille dans le digital ou par exemple dans les métiers de l’artisanat.

Aujourd’hui encore, ce sont les missions effectuées dans le passé qui m’amènent environ la moitié des sollicitations que je reçois. Une aubaine donc, car ce sont autant de potentiels clients pour lesquels il n’y aura pas eu de communication en amont, de promotion et de tout le travail qu’impose la nécessité de se faire connaître quand on est freelance.

Les Plateformes spécialisées

L’univers du digital bénéficie de cette force qu’est la plateforme spécialisée. Si par exemple vous travaillez dans le numérique, que vous proposiez du webdesign, de la rédaction de contenu web ou encore de votre expertise dans le vaste monde du software, il est fort probable que vous connaissiez déjà au moins une plateforme de ce type. Le cas échéant, notamment si vous débutez, c’est un très bon moyen pour vous familiariser avec la demande de votre secteur d’activité, en découvrant d’autres professionnels comme vous et en proposant vos offres à des personnes qui ont des besoins très ciblés auxquels vous pourrez peut-être répondre.

Il existe différents types de plateformes, qui sont parfois d’ailleurs très nichées, comme les plateformes propres aux rédactrices et rédacteurs web. Prenons l’autre exemple de l’univers des développeurs et autres spécialistes de certaines technologie. Si vous êtes Expert Salesforces ou encore Confluence, votre auriez tout à fait votre place sur freelance-informatique.fr qui réunit de nombreux profils de consultants Ingénierie, Data ou encore Méthode et Métier. Des domaines d’expertise où le besoin est sans cesse croissant, notamment en BtoB.

laptop-table-work-blog

L’Approche directe

Non, ce n’est pas la solution la plus simple pour décrocher de nouveaux contrats. Mais c’est une approche qui peut payer, si on s’en sent capable. L’approche directe n’est pas toujours le moyen le plus utilisé par les freelances qui débutent, car il implique d’avoir une confiance en soi bien installée. Et de savoir déjà oser, sans trop de craintes ni peur d’être quelque peu illégitime dans son nouveau job.

En effet, l’approche directe consiste à ne pas attendre d’être approché(e) par un futur client. Mais d’être dans la proactivité, en démarchant soi-même ces mêmes futurs clients. Le démarchage n’est pas une action naturelle. Elle nécessite parfois de l’expérience selon les indépendant(e)s. Ou encore de la formation.

Toujours est-il que beaucoup ne peuvent durer sans compter sur ce démarchage. Qu’on contacte un particulier ou une entreprise par courriel ou en présentiel. Trouver des missions quand on est freelance, c’est aussi apprendre à se faire violence. Apprendre à parler de son job, de soi, de ce qu’on sait faire. Avec son carnet de réalisations sous le bras ou le lien vers son portfolio.

Le Réseau

Sauf si êtes déjà bien entouré(e)s quand vous vous lancez, chance que j’avais à mes débuts, montez rapidement un réseau de professionnels du même secteur d’activité autour de vous. Si en plus ces pros ont des niveaux d’expériences et d’expertises différents, vous y gagnerez à tout point de vue. Certain(e)s freelances sont parfois si sollicité(s)s qu’ils ne peuvent accepter toutes les demandes qu’ils reçoivent. Auquel cas, ce réseau pourrait jouer en votre faveur et vous permettre de vous proposer ou d’être proposé(e) comme étant celle ou celui qui pourra parfaitement répondre à quelques unes de ces demandes. Idem quand il s’agira d’avoir des pistes concernant les entités les plus susceptibles d’avoir des besoins et que vous pourrez alors démarcher.

Un bon réseau, c’est aussi et surtout de l’humain, avec toute la pléiade de bons conseils et de mises en garde, que vous donneront des “collègues” qui ont de la bouteille et vous épargneront peut-être, les déconvenues vécues quand ceux-ci débutaient.

laptop-blog-yesweblog

Conclusion

Trouver de nouvelles missions quand on débute en freelance, c’est déjà commencer à bosser. Chercher, c’est une des tâches ingrates de toute nouvelle aventure en tant qu’indépendant(e). Mais c’est une tâche à laquelle il vaut mieux s’habituer, car elle ne cesse jamais vraiment, selon les périodes.

Alors utiliser les fondamentaux et d’autres ressorts, comme la communication mais aussi le recours à des plateformes et sites spécialisés, c’est être dans l’action. Sans attendre que tout arrive tout cuit. La Prospection, c’est loin d’être du plaisir. Sinon ça se saurait ! Je suis donc passée par là, comme d’autres, en testant l’inscription sur une plateforme, pour voir ce que cela donnait. C’est comme ça que j’ai appris aussi dans une certaine mesure, certaines limites, quand j’ai découvert des avantages que j’aborderai ici très prochainement.

 

  •  
  •  
  •  
  • 3
  •   
  •  
    3
    Partages
Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Sébastien 9 juin 2020 at 18:10

    Bonjour,

    Effectivement, je suis un peu dans le cas, c’est pas facile de démarrer. Je pense qu’il faut prendre le temps de se développer, de se rendre visible avant de bien démarrer son activité.

    Merci pour ces information en tout cas!

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :