Pourquoi creer et utiliser une Watermark pour ses photos
Branding, Photos, Visibilité

Pourquoi créer et utiliser une Watermark pour ses photos

Les photos sont très souvent au cœur même des publications d’un blog. En effet, on voit de plus en plus de propriétaires de blog prendre leurs propres photos pour ensuite les mettre en ligne au sein de leurs articles. Car même si certaines Photos sont disponibles sur la toile gratuitement ou à la vente, il faut bien admettre que des photos prises par l’auteur même d’un blog, ajoute évidemment en personnalité et authenticité à un espace web.

Aussi, afin de pouvoir indiquer qu’une photo est créée par l’auteur d’un blog pour son blog, l’utilisation d’une Watermark peut être une solution à la fois gratuite et simple à mettre en place.

Une Watermark c’est quoi ?

La Watermark, c’est tout simplement ce petit mot ou texte sous forme d’un filigrane, qu’on voit quelques fois apparaître sur une photo ou image. Souvent blanche et assez discrète, la Watermark sert à indiquer à l’internaute l’identité du photographe et/ou du propriétaire de la photo ou image concernée. Au sein de la Blogosphère Francophone, la watermark est la plupart du temps le nom du blog concerné, affiché sur une photo qui apparaît sur ce même blog. On peut couramment la croiser en pied d’image ou photo, quand d’autres fois cette watermark est affichée sur certains éléments d’une photo quand le sujet le permet. En effet, la watermark sert à marquer la photo mais ne doit pas en gêner la lisibilité ni en dégrader la qualité.

Bien entendu, la watermark peut également servir l’image d’un Blog et contribuer à améliorer son “Branding“. Il n’est pas rare de voir le logo d’un blog faire office de watermark.

D’ailleurs, la watermark est également utilisée sur des vidéos, pour permettre à l’internaute d’identifier une marque ou simplement le/la propriétaire de ces vidéos.

Que faire en complément de la Watermark pour permettre d’identifier ma photo ?

Les données Exif

Il faut espérer qu’à l’avenir, les données Exif des photographies sur internet seront + connues du grand public. En effet, elles permettent lorsqu’elles sont présentes sur une photo, d’apprendre de nombreuses informations sur une photo. Comme la date de la prise de la photo, les références de l’équipement avec lequel la photo a été prise… Parfois même, on peut découvrir à quel endroit a été prise une photo grâce aux données GPS présentes dans les données Exif. Vous voulez en savoir plus sur les données Exif et découvrir comment les exploiter ? Vous pouvez alors parcourir cette publication.

verexif results ywb exif data

La Watermark protège-t-elle les photos du vol ou de l’utilisation sans autorisation par un(e) internaute ?

Même si la Watermark présente sur une photo en ligne permet d’identifier son auteur ou le blog dont elle est issue, elle n’empêchera pas des petit(e)s malin(e)s de la télécharger et de rogner et/ou couper la partie de la photographie où la Watermark est affichée. On a même déjà vu des photos dont la Watermark avait été retouchée et cachée… Donc non, afficher une watermark sur ses photos n’empêchera pas une personne malveillante d’utiliser une photo si cette personne est vraiment motivée.

La Watermark est surtout dissuasive et à moins de recouvrir une photo ou le sujet affiché sur une photo, elle ne sera pas un rempart aux hélas très classiques vols de photos sur internet ou aux utilisations sans autorisation de l’auteur(e) d’une photos.

Prenons l’exemple simple et parlant de l’usage de la watermark par les banques de photos premium/payantes pour justement éviter l’utilisation des photos concernées :

shutterstock watermark

Que la watermark soit affichée en plein milieu de la photo avec le nom de la banque de photos payantes ou qu’elle soit affichée en diagonale avec une police de texte plus petite, l’idée est de rendre la photo presque quasiment inutilisable par une personne qui souhaiterait contourner le système. En général, ça fait presque le job. Mais ça dénature complètement la photo au passage.

Bref, la watermark sert à identifier l’auteur d’une photo, son support d’origine. Mais même si elle se veut dissuasive quant à des usages sans autorisations voire des vols, elle ne protège pas une photo des actes malveillants.

Google itself prouvait très clairement en 2007 sur le Blog Google AI, qu’il était possible grâce au développement d’un algorithme, d’utiliser l’intelligence artificielle pour contourner les watermarks et obtenir des photos considérées comme protégées, sans leur filigrane. Si Google annonçait cette nouvelle peu réjouissante, c’était pour démontrer qu’il était important et indispensable de rendre encore plus complexe et efficace, l’application de la watermark, afin d’améliorer la protection des photos et images.

En somme, pour que la watermark devienne un vrai tatouage d’identification numérique et protège vraiment les fichiers médias images et photos, il y a donc encore du travail !

Créer sa Watermark

Sauf si vous décidez de passer par le travail d’un professionnel, ce qui évidemment permettra d’obtenir une watermark de top qualité, vous pouvez également la créer vous-même. En effet, divers outils permettent facilement d’obtenir un résultat concluant. Certain(e)s optent ainsi pour PhotoFiltre quand d’autres passeront par le célèbre PhotoShop. Pour ma part, je suis passée par un outil en grande partie gratuit, à savoir Canva. Et dans le cas présent, pas besoin d’avoir recours à une fonctionnalité premium de l’outil pour ce type d’acte. Plusieurs publications viendront très vite sur YesWeBlog concernant les différents outils permettant de créer une Watermark, que ce soit pour les photos et/ou les vidéos.

Le Format du fichier image de la Watermark

Si vous créez votre propre watermark, il est un format de fichier image à privilégier, à savoir le PNG. Pourquoi le PNG ? Car ce format permet d’avoir une transparence sur son fichier image et rend donc le filigrane beaucoup plus doux une fois appliqué sur une photo ou vidéo. En savoir plus sur le format PNG.

Watermark textuelle – Définir le texte à afficher

Allez-vous utiliser votre prénom, votre nom ou votre pseudonyme ? Allez-vous utiliser le nom de votre Blog ? Les initiales du nom de votre Blog ? Ou bien utiliserez-vous votre Logo à la place d’une tranche de texte ? C’est à vous de décider ce qui vous semble le plus opportun. Aujourd’hui, le plus courant reste d’afficher le nom d’un Blog. Pourtant, il n’est pas rare de découvrir le logo d’un blog, ou encore le prénom ou pseudo de la blogueuse ou du blogueur concerné(e). L’idéal est d’avoir un texte court et clair.

Lisibilité et discrétion de la Watermark textuelle

L’idéal est d’avoir un texte court et clair afin que l’internaute puisse facilement lire le contenu textuel de la watermark, même si celle-ci est discrète afin de ne pas dénaturer le sujet de la photographie. Pour une lisibilité optimale, beaucoup optent du coup pour une police épaisse avec du gras, des majuscules plutôt que des minuscules et du blanc ou du noir.

Afficher un logo comme Watermark

L’utilisation d’un logo en tant que watermark est courante. Elle est dans ce type de cas surtout utilisée à des fins de branding et marketing. Pour servir une marque et permettre le rappel de l’identité de la marque. Prenons l’exemple du logo de l’AFP qui mêle justement du les initiales de l’Agence France Presse et son logo :

logo afp watermark

Lisibilité et visibilité du Logo comme Watermark

Il est des Logos qui sont incontournables, comme ceux des grandes marques. Auquel cas un logo se suffit à lui même sur une photo afin que la marque puisse être identifiée. Encore faut-il pour cela que le logo soit bien visible. Ceci fait souvent l’objet du travail acharné de graphistes chevronnés s’agissant des grandes marques. Pour un photographe indépendant ou toute autre personne, l’élaboration d’un logo qui pourra être utilisé en tant que watermark, devra très probablement faire l’objet de tests afin d’obtenir un résultat concluant. Là encore, le blanc et le noir sont très souvent privilégiés, afin de permettre un meilleur contraste avec le contenu d’une photographie.

Conclusion

La watermark présente donc des intérêts autant qu’elle peut très vite montrer ses limites. Il est intéressant de savoir qu’aujourd’hui des entreprises proposent à d’autres, leurs services de watermarkage (pour ne pas utiliser le terme anglais matermarking), qu’il s’agisse d’insérer de la watermak visible ou un filigrane invisible. La watermark invisible fera d’ailleurs l’objet d’une future publication !

Sur ce, à très vite pour la suite !

Utiliser une Watermark pour ses photos

:)

 

  •  
  •  
  •  
  • 3
  •   
  •  
    3
    Partages
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply