Newsletter
Blogging, News

Pourquoi j’ai décidé de Supprimer La Newsletter de ce Blog

On aurait pu imaginer mieux comme titre d’article, notamment pour la première publication qui pointe son nez dans le coin en 2021. Je vous l’accorde. Cependant, à l’heure où la sacro-sainte Newsletter apparaît encore comme un des piliers de la communication (commerciale ou non) quand on dispose d’un espace sur le web, il me paraissait pertinent de partager cette action et la réflexion qu’il y a autour. Tout ça n’engage que moi, évidemment. 

above-us-only-sky-imagine-news-yesweblog

Préambule 

Le Blog a été ouvert en mai 2014. La mise en place d’une Newsletter fut faite en 2015. Tardivement finalement par rapport à l’ouverture du blog. Mais peu importe. La newsletter était en place, avec un petit widget dans la barre latérale pour proposer à quiconque le souhaitait, de s’abonner pour recevoir les derniers articles publiés ici. Bref. 

Au fil de jours et des semaines, je recevais donc des emails à chaque nouvelle souscription. Est-ce que c’était chouette à savoir ? Oui, j’imagine. Une centaine d’abonné(e)s, puis le double. Et encore cent de plus. Sans jamais rien changer au système d’envoi ni même envoyer de Newsletter écrite par mes soins. Le système était prévu pour envoyer la liste des derniers articles aux inscrit(e)s. C’est tout. On ne peut donc pas dire que ça me prenait du temps puisque tout était automatisé. 

Un an passe, deux ans. Trois ans. Quatre ans. Je ne touche jamais à rien. Je vois ces emails qui m’informent qu’il y a des inscriptions, des désinscriptions aussi. Normal quoi, la vie du jeu des abos et désabos, comme sur les réseaux sociaux. Cela m’était égal. 

protection

La Décision de Supprimer la Newsletter

Le déclencheur

Cette semaine, j’ai reçu un courriel du fournisseur du système de Newsletter. Mailchimp. Le fameux. Le mail indiquait que le compte allait fermer, parce qu’il n’y avait pas eu de connexion pendant longtemps. 23 mois je crois. Or tout compte auquel on se ne serait pas connecté pendant deux ans, est considéré comme inactif. Logique hein ! Bref. 

Là, c’était le moment ou j’ai pensé que Ok. Je ne me suis pas connectée pendant quasi deux ans sur le système qui héberge la Newsletter. Newsletter automatique. Dont en fait je ne m’occupe pas. Que je ne rédige pas. Qui est si automatisée qu’elle est déshumanisée. Pourquoi la conserver ? La réponse a été vite là. Et très claire. Je supprime le compte sur le site de l’hébergeur de la Newsletter, je désinscris les inscrit(e)s qui le sont encore. Et la newsletter automatique disparaît avec tout ça. 

La réflexion autour de la suppression

Je pourrais vous écrire ici que j’ai réfléchi pendant plusieurs jours avant de supprimer l’infolettre et le compte qui l’hébergeait chez Mailchimp. Mais non. La réflexion fut prise rapidement en quelques minutes. 

La vérité, c’est que cette newsletter avait été mise en place parce que c’était quasiment un Must Have à l’époque. Ce dont je n’étais pas convaincue alors. C’est d’ailleurs encore considéré comme un must have aujourd’hui. Ce dont je ne suis toujours pas convaincue, à cet instant. 

Ce n’est en tout cas pas un Must have pour moi ni pour ce blog. 

Cette approche et cette réflexion sont tout à fait personnelles. Oui, la Newsletter est un levier marketing qui peut être très efficace. Nul doute. Qu’elle soit envoyée à des fins commerciales, d’obtention de trafic supplémentaire, de gain de visibilité, de gain de popularité, qu’elle soit un appel à l’action ou tout ça en même temps. 

Mais justement. Dans le cas de ce blog, une newsletter est-elle vraiment nécessaire s’il n’y a rien à vendre ? Si je ne cours pas après le trafic, la popularité ? 

Après bientôt 7 ans à tenir ce blog, j’ai appris à trancher très vite sur certaines questions. Celle de la Newsletter, était tranchée depuis bien longtemps. Je n’avais simplement pas pris le temps d’agir pour la supprimer. 

Ce blog est informatif et purement informatif. Il est facilement trouvable via un moteur de recherche. Idem sur les réseaux sociaux. Sachant que le système natif de wordPress et Jetpack pour s’abonner reste actif. Par ailleurs, je crois que bien assez d’emails arrivent dans nos boîtes tous les jours et toutes les nuits. Je n’ai simplement pas envie d’en rajouter, pour YesWeBlog. Ni pour mes autres blogs. 

Cela n’entame en rien mon investissement ici sur ce blog, ni l’envie de publier encore, notamment sur la durée. Cela n’entame en rien mon envie de partager. Je préfère simplement limiter la portée de l’information sur les nouvelles publications, à ce qui selon moi, suffit largement, à savoir les réseaux sociaux. 

Vous étiez inscrit(e)s ? 

Si c’est le cas, alors vous êtes automatiquement désinscrit(e)s. Rien à faire :) ! Pas besoin de chercher un email du blog, d’avoir à cliquer au pied du mail pour trouver le lien qui permet de se désabonner. 

 

  •  
  •  
  •  
  • 2
  •   
  •  
    2
    Partages
Previous Post Next Post

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Sophie 3 mars 2021 at 11:02

    Bon, ton billet me rassure :)
    J’ai mis en place une newsletter très très tardivement sur mes blogs, parce que l’on me disait qu’il fallait !!
    Plusieurs fois, je l’ai supprimée, puis remise.. Mais en fait je ne savais pas quoi y mettre!! J’aurais pu faire comme toi, un truc automatisé, mais je ne voyais pas la différence entre la newsletter et l’abonnement tout simple au blog qui envoie un mail à chaque article publié.
    Alors, j’ai abandonné l’affaire. Comme toi, je ne cours ni après un résultat commercial, je n’ai rien à vendre, ni après le nombre d’abonnés.

    • Reply Griselidis 3 mars 2021 at 13:21

      Oui voilà et pour te suivre, je sais que tu es présente pour ta communauté et celles/ceux qui te suivent, via tes comptes de réseaux sociaux comme sur le contenu pur article de ton blog. Après, tout peut changer + tard heureusement, ça s’y prête peut-être + à certaines périodes qu’à d’autres :)

  • Reply Norma 3 mars 2021 at 11:16

    Personnellement je trouve la démarche de “limiter la portée de l’information sur les nouvelles publications,” un peu étrange et un peu dommage car cela casse le contact avec les lecteurs fidèles pour uniquement se concentrer sur les visiteurs de passage via Google. Même si Facebook a remplacé la newsletter pour beaucoup elle permet (encore) selon moi de toucher des personnes qui ont fait le choix d’avoir de vos nouvelles et donc aiment votre contenu. Et surtout je trouve entonnant de limiter volontairement la diversité des canaux (sachant que Google, Facebook et autres changent d’algorithmes quand bon leur semble) . Ce n’est qu’une réflexion car je suis personnellement abonné via Jetpack ;)

    • Reply Griselidis 3 mars 2021 at 13:20

      Je pense que j’ai peut-être mal formulé ce que je voulais dire. Cette newsletter n’en était en fait pas vraiment une. Ce qui était envoyé n’était qu’une compilation des derniers articles publiés. Aucune réelle nouveauté ou humanité là-dedans et en fait, c’était une pâle copie de ce que fait déjà le système jetpack justement. Si j’avais exploité le réel potentiel et pouvoir d’une vraie NL avec rédaction manuelle, alors oui ça casserait sans doute quelque chose. Mais en l’occurrence, que ce soit le taux d’ouverture vu sur mailchimp ou même ce qui était envoyé, n’a aucune incidence ne serait-ce que sur le trafic. Cette compilation de contenu était un canal vraiment inutile car non utilisé par les abonné(e)s même à l’échelle de plusieurs centaines. Je peux aussi m’en séparer sans casse car WP me permet de bénéficier du système Jetpack et tant mieux. Mais je crois que comme pour le rythme de publication qui a clairement diminué, je préfère y aller désormais avec une approche différente, sans doute parce que mon approche du web et du blogging change en ce moment :)

      • Reply Norman 3 mars 2021 at 15:23

        Effectivement si un taux d’ouverture très bas (c’est a dire pas vraiment suivi par ces abonnés) autant arrêter.

  • Reply Fab 30 mars 2021 at 12:27

    Comme tu l’expliques dans ta réponse au commentaire, tu n’utilisais pas l’outil de newsletter en tant que tel. Ce qui est dommage je trouve, car il m’arrive très souvent de ne pas me connecter sur un site que j’aime bien et de temps en temps de recevoir sa newsletter m’incitant à consulter un de ces derniers articles ou d’une autre news intéressante.

  • Reply Francois 19 avril 2021 at 22:40

    Bonjour

    En effet, un outil dont on ne se sert pas n’a aucune raison d’être activé.

    La newsletter, était comme vous dites un must à l’époque de la création de votre blog, et cela me rappelle des souvenirs, ou tout le monde voulait vendre son PDF intitulé ” l’argent est dans la liste ” . Cela en devenait soulant de recevoir ces messages 3 fois par semaine !

  • Reply Agnès - Esprit Laïta 19 juin 2021 at 14:15

    J’ai abouti à la même conclusion que toi. J’ai essayé de faire une vraie Newsletter en proposant des articles anciens en plus du dernier article mais ça prenait tellement de temps à préparer pour un taux d’ouverture ridicule.
    Par contre je retrouve le goût d’écrire avec une newsletter que j’écris sur Substack. Pas de SEO pour plaire à Google ou Pinterest. Juste pour le plaisir de partager mes réflexions, un peu comme un blog d’autrefois. Mais pour l’instant j’ai zéro abonné

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :