partnership partenariat influence blogging
Influence

Payer pour accéder à des partenariats ?

Aujourd’hui, en parcourant les derniers emails reçus, je vois que l’un des courriels vient d’une plateforme sur laquelle j’avais créé un compte presque deux ans plus tôt. Je m’étais inscrite pour découvrir ce que proposait cette plateforme et pourquoi pas, pour en faire un article ici.
Mais de mémoire, j’avais vite déchanté. Pourquoi ? Parce que le modèle de fonctionnement ne me plaisait pas. En effet, on pouvait y créer un compte gratuitement. Mais pour accéder à la plupart des offres de partenariats et diverses autres fonctionnalités, il fallait mettre la main au porte-monnaie. 

Aussi, puisque je commence à avoir bien balayé l’univers des plateformes de partenariats en tout genre, je sais que plus de 9 sur 10 d’entre elles ne demandent aucun paiement quel qu’il soit aux personnes qui s’y inscrivent. Certaines le font. Mais il s’agit d’une minorité. Quant au paiement, est-il une garantie pour un(e) influenceur(se) qu’il ou elle y trouvera des partenariats qui se concrétiseront ? Le doute est permis :) 

Payer pour accéder à des offres de Partenariats pour blogueurs et influenceurs 

Soyons clairs. Que des plateformes/régies aient besoin de se rémunérer pour fonctionner et/ou continuer à fonctionner, ce n’est pas une découverte. C’est même logique. Et ça, ça fait partie des défis que les plateformes doivent relever pour durer. Mais comment dire. Puisque beaucoup arrivent à tenir la route sans demander aux propriétaires de blogs et/ou de comptes de réseaux sociaux, de payer quelque chose. Alors pourquoi certaines, demandent un paiement, très souvent sous forme d’abonnement mensuel

Les habitué(e)s de l’univers du blogging, des partenariats ainsi que de l’influence, le savent. Les régies/plateformes en question, prennent une probable commission quand un partenariat se fait entre une marque et un blogueur/influenceur. Il en va de même pour les sites proposant des articles sponsorisés. La proportion de ces commissions est variable selon les plateformes, mais elle monte en moyenne aux environs de 30%. 

Bref. Payer pour accéder à des partenariats, quand on est large niveau budget. Why Not. Cependant, jusqu’à preuve du contraire, la plupart des personnes recherchant des partenariats ou du moins, qui apprécient d’avoir accès à des offres pour ensuite envisager de travailler avec une marque, sont des nanos ou micros influenceurs. Ou des personnes dont les blogs ne permettent pas, comme leurs comptes de réseaux sociaux, d’en vivre. En somme, pour bon nombre de personnes, devoir sortir les sommes correspondant à ces abonnements proposés, ce n’est pas anodin. Qu’il s’agisse d’un abonnement à 9,99 euros par mois ou plus encore. 

Payer pour accéder à des offres de partenariat n’est pas une garantie que vous en conclurez

Pour la plateforme qui a déclenché la rédaction de cet article, l’abonnement payant le moins onéreux, permet par exemple de recevoir des alertes quand des nouvelles offres de partenariats arrivent. On accède aussi a priori, de manière illimitée à la liste des annonces de partenariats. Voilà. 

Ce n’est donc pas du tout une garantie que vous conclurez des partenariats avec des marques. Même pour un seul. 

Dans le cas de l’abo le plus onéreux, là on accède à la totale. Votre compte figurera dans un annuaire. Vos coordonnées seront visibles pour les marques. Vous recevrez des offres automatiquement. Mais est-ce la garantie que vous concrétiserez des collaborations avec des marques ? Là encore. Non. 

La Nuance 

Bien entendu, si vous disposez d’un blog très populaire, à fort trafic. Ou d’une très chouette (sans être énorme) communauté, active et engagée. Et/ou de comptes de réseaux sociaux qui remplissent ces conditions que pas mal de marques apprécient, alors oui, il est probable que vous concrétisiez une ou plusieurs collaborations avec des marques. 

Mais vous auriez aussi dans ces cas-là, pu le faire sans payer, via d’autres plateformes. Voire même en direct avec des marques. 

Un avis qui n’engage que moi

Cet article et ce qui est rédigé, n’engage que moi. Payer pour accéder à des offres, je n’adhère pas. Si le marché était si saturé que pour trouver des offres de qualité ou trouver des offres tout court, il fallait se mettre à payer, je ne suis pas sûre à cette heure, que je jouerai le jeu que de payer. Ni même si je continuerai à chercher des offres ou encore tester des plateformes. 

Aujourd’hui, il se trouve qu’une sacrée pléiade de régies et plateformes, permettent à tous les types d’influenceur/influenceuses et proprios de blogs, de trouver leur bonheur en termes de diversité d’offres de partenariats. Alors devoir payer juste pour accéder à ces offres. M’est avis que ce n’est pas donné à tout le monde que de pouvoir le faire. Déjà. M’est avis aussi que beaucoup ne le feront pas. Parce que ces sommes, sont demandées via abonnement. Et ça, à l’heure où les finances de beaucoup sont mises à mal, pas sûre que ça contribue à faire adhérer à ce modèle de fonctionnement. 

monétisation money blog

Des plateformes gratuites et de qualité

Loin de moi l’idée de promouvoir les plateformes avant les contacts directs avec les marques. Mais pour beaucoup, c’est via ces plateformes que des partenariats sont trouvés et se concrétisent. Et il se trouve par ailleurs que ces plateformes sont, notamment pour les « leaders », de qualité. 

Alors si vous recherchez des collaborations sans mettre la main au porte-monnaie, notamment par exemple, parce que vous démarrez et que souhaitez d’abord voir « comment ça se passe », vous trouverez des offres via des plateformes qui ne vous demanderont pas de payer (et ne l’ont pas fait jusque là). Comme Influence4You. Comme Hivency. Et consort. 

Idem s’agissant de trouver des offres d’articles sponsorisés. Ou en tout cas s’agissant d’y inscrire votre blog/site web. Comme Rocketlinks. Comme SemJuice

Notez par ailleurs que très souvent, ces plateformes gratuites, en tout genre, demanderont tout de même avant de « valider » une inscription, à ce que les candidatures répondent à leurs propres exigences. Avec par exemple, souvent, un nombre d’abonné(e)s minimum à un ou plusieurs comptes de réseaux sociaux. Avec un trafic et/ou un référencement chiffré et minimal, pour un blog ou site web.

Ces exigences varient selon les plateformes et leurs cibles chez les créatrices et créateurs de contenus comme influenceurs/influenceuses. Certaines sont ou se sont spécialisées pour et avec les nanos et micros influenceurs. Quand d’autres balaient beaucoup plus large pour proposer une grande diversités de profils aux marques avec lesquelles elles travaillent (ou visent). 

Bref, accéder à des offres sans payer, c’est possible ! ;) 

 

 

Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :