hébergement pour blog et site web serveur
Hébergement, Webmastering

Que faire pour son blog ou site quand l’hébergeur est planté ?

Aujourd’hui, l’hébergeur OVH a connu une énième grosse panne. Elle serait due à une erreur humaine si on se fie aux actualités publiées relatives à cette panne. Et là, qu’on gagne sa vie ou non via son blog ou site web, ça peut tout de même être la catastrophe, relative ou totale. Imaginez les personnes qui vendent leurs produits physiques ou digitaux via leur espace web ? Pas de vente, rien. Idem pour les personnes qui font leur promo ou encore qui proposent leur expertise via leur blog.
Bref, quelle que soit la config pro ou perso ou les deux, pour certaines des personnes qui ont des sites et blogs hébergés chez OVH, c’est un Drama Day.

Pourtant, si je me fie à ce que j’ai souvent entendu au fil de ma petite carrière, c’est que quel que soit le job qu’on occupe, si on est pragmatique, il y a toujours quelques chose à faire.
Alors que faire pour son blog ou site quand l’hébergement est plantéet donc que le blog est planté ?

Voici quelques pistes !

Le contenu textuel

Vous avez l’habitude de rédiger directement sur votre espace web ? Qu’il s’agisse du tableau de bord de WordPress ou de Joomla ? Mettez-vous au bloc note ! Et n’oubliez pas de nommer et enregistrer votre fichier :) Une fois votre site ou blog à nouveau accessible, il vous faudra simplement copier et coller votre contenu textuel dans l’éditeur de votre espace web, de le mettre en forme, vérifier vos éventuelles fautes en vous relisant, et voilà !
Oui c’est toujours mieux de le faire directement sur son espace web. Mais même inaccessible, vous pouvez toujours rédiger.
Et si la rédac ne vous fait pas envie sur le moment mais que vous avez des idées, même principe. Notez-les dans un coin pour ne pas perdre vos idées. Si le coeur de votre site est le contenu textuel, que vous avez votre laptop sous la main, mais pas votre blog ou site, alors rédigez ailleurs et copier plus tard votre contenu sur le blog/site. Rien n’est jamais perdu de ce point de vue ! C’est ainsi que fut rédigé ce billet aujourd’hui d’ailleurs, le temps de la panne. Alors est-ce que je parle d’expérience ? Oui. Est-ce du vécu ? Encore oui ;)

Le contenu média : Image et vidéo

Idem ! Pas besoin de votre blog ou site pour vous occuper de vos images, photos et/ou vidéos. D’abord, n’oubliez pas qu’il faut les travailler avant de les mettre en ligne. En réduire la taille/poids. Les renommer. Les retoucher si besoin.
Vous avez l’habitude d’utiliser des banques d’images gratuites ou payantes ? Allez à la recherche des photos et images de vos futurs contenus !
Tout ça, ça vous fera gagner du temps en attendant que votre espace web vous soit rendu. Le job sera fait et vous n’aurez plus qu’à mettre en ligne vos fichiers médias :)

Regardez ailleurs pour changer d’hébergeur ?

Là, tout dépend de votre engagement chez votre hébergeur actuel. Mais pour avoir parcouru Twitter ce matin sur le hashtag OVH, chose assez logique, beaucoup se plaignaient de la panne d’abord, pour ensuite indiquer qu’ils envisageaient du coup, de changer de crèmerie. Il faut bien admettre que de manière générale et pour y avoir tous mes sites depuis des années (au moins 10), Ovh est fiable. Cependant, c’est en l’espace de quelques semaines, la seconde très grosse panne qui est très médiatisée. Ce à quelques jours seulement du passage en bourse a priori prévu pour l’hébergeur. Cela peut amener des clients à réfléchir. C’est humain, naturel. Et même parfois stratégique si son espace web est son outil de travail.

Il se trouve que le marché de l’hébergement web se porte bien et que de nombreux hébergeurs existent. Pour tous les projets web, plus ou moins gros. Pour tous les budgets aussi. Du français ou de l’international. Du coup, pourquoi ne pas déjà comparer le marché si le projet de changer d’hébergeur est sur la table ?

Apprendre à anticiper

Alors non, l’idée n’est pas de vous inviter à toujours vous dépêcher de bosser sur votre blog en flippant d’une potentielle panne pouvant survenir à tout moment. Heureusement non ! En revanche, si vous devez absolument mettre en ligne un contenu pour une date (voire aussi heure) précise, n’hésitez pas à faire cela en amont et à enregistrer votre travail, de manière à ce que tout soit prêt au moment attendu.

Vous pouvez à tout moment préparer du contenu et ensuite quand il est prêt, agender la date et l’heure de publication de votre contenu, notamment sur WP, qu’il s’agisse d’un article ou d’une page :)

Photo Flatlay minimaliste

Prendre du recul

Ce blog a eu 7 ans en mai 2021. Alors du recul, j’ai eu le temps d’en prendre. Encore plus quand c’était par contrainte (manque de temps…). Il se trouve que se retrouver le bec dans l’eau quand enfin on peut (voire on doit) bosser sur son espace web, c’est se retrouver confronté(e) à une réalité. Le blog ou le site, il n’est pas accessible. Alors c’est peut-être l’occasion de prendre du recul par rapport à cet espace web.

Alors attention, ici idem. L’idée n’est pas de vous inviter à moins en faire, mais peut-être à faire autrement via une prise de recul. Comme :
Penser ou repenser ses objectifs (réfléchir à un nouveau design, à revoir son rythme de publication…).
Penser à pousser son contenu via d’autres biais, comme les réseaux sociaux. Celui ou ceux les plus appropriés selon son activité ou univers.
– Communiquer sur la panne et le pourquoi votre site/blog n’est pas accessible pour une durée indéterminée (réseaux sociaux et consort : Là où se trouve votre cible, vos abonné(e)s, vos clients et prospects…).

Prendre des décisions

C’est souvent ce genre de panne qui poussent des personnes à ne pas ou plus mettre tous leurs œufs dans le même panier. Si on vend ses produits physiques et digitaux et que le point de vente n’est plus accessible (là le site ou blog), alors il est important de penser à des alternatives avec d’autres points de vente : Comme en vendant sur un ou plusieurs réseaux sociaux.

Récemment, tout le pack Facebook, Instagram, What’s App et Messenger tombait suite à une grosse panne aussi. Là, de nombreux reportages furent publiés sur les personnes qui justement gagnent leur vie grâce à ces réseaux. Beaucoup se sont retrouvés dans le noir sans pouvoir vendre, proposer du contenu et consort. Et ont depuis pris la décision non pas de quitter ces réseaux, mais de proposer leur contenu ailleurs également. Pour avoir un autre point de vente et/ou rencontre avec leurs communautés, abonné(e)s, clients/prospects.

Être tributaire d’une grosse machine comme un hébergeur ou un réseau social, c’est un énorme enjeu quand on gagne sa vie, partiellement ou totalement, sur le web et/ou les réseaux sociaux. Alors autant s’organiser pour que ces fameuses pannes, occasionnent le moins de pertes possibles ;)

  •  
  •  
  •  
  • 1
  •   
  •  
    1
    Partage
Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d bloggers like this: