Accueil Webmastering Pourquoi j’aime être webmaster freelance ?

Pourquoi j’aime être webmaster freelance ?

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le 23 Vues
Webmaster freelance asnieres sur seine

Être webmaster freelance, c’est beaucoup d’avantages, mais aussi des inconvénients. Sans surprise, tout n’est pas parfait ni rose tous les jours. Pourtant, j’aime être webmaster en freelance. Parce que chaque mission sur laquelle je travaille est différente. Parce que je continue à apprendre tous les jours ou presque. Et parce que je reste toujours aussi passionnée, bien que les années passent et bien que le marché se complexifie.

La diversité des missions de webmaster freelance

Travailler pendant des années et des années plusieurs sites qui sont toujours les mêmes. Je connais puisque j’ai au moins cinq sites qui m’appartiennent et dont je m’occupe quasiment au quotidien. Pourtant, je dois bien reconnaître que la variété très riche de sites web et thématiques/niches de sites web dont je suis amenée à m’occuper dans le cadre de mon job de webmaster freelance, est une chose que j’adore.

J’adore l’idée de découvrir et de me cultiver autour d’univers que je connais peu ou de très loin. Univers associatif, univers de l’édition… Idem s’agissant de dépanner des sites ou de les optimiser avec par exemples des sites sur les massages bien être et consort.

Cela permet d’apprendre, de découvrir des univers professionnels et/ou personnels. Des activités d’artisanat etc… Mais cela permet aussi d’échanger avec des personnes passionnées.

Exercice pro en full remote

Je fais partie des personnes que le télétravail complet ne gêne pas du tout. Au contraire. Travailler dans un cadre que je choisis, avec mon propre matériel. Avec ou sans musique, avec ou sans chat(e)s à côté de moi. Je choisis tout et rien que ça, ça joue énormément sur l’énergie et la qualité de concentration que je peux avoir dans mes missions.

Le 100% télétravail ou full remote est idéal quand il est un choix. L’exercice professionnel en tant que webmaster freelance me permet de bénéficier de ce mode de travail qui me convient. Et me permet d’être au mieux de mes capacités.

Sans perdre 3 à 4 heures par jour par exemple dans la ligne 13 du métro parisien qui cumulent les problèmes techniques depuis des années et encore plus ces derniers mois. Sans m’évertuer à tenter de rentrer chez moi parce que justement, la ligne 13 du métro ou une autre seront coupées.

Je peux gagner du temps, de l’énergie, de la concentration. Je m’économise au bénéfice de mes client(e)s et les missions qu’ils/elles me confient.

Et vous ne serez sans doute pas surpris(e)s en lisant ceci : Quand on choisit un travail qu’on aime et son cadre, évidemment, ça cultive une meilleure qualité de vie professionnelle. Et par extension un travail de meilleure qualité encore !

J’apprends régulièrement et me forme régulièrement

Comme dans de nombreux secteurs d’activité, pour rester webmaster freelance, il convient de se former en continu. Autant que possible. Aussi, je dois avouer que je prends un plaisir immense à apprendre presque tous les jours. En parcourant les médias leaders du digital. En parcourant la documentation très vaste et très riche de Google sur tout ce qui touche aux bonnes pratiques web et SEO. En suivant toutes les actualités relatives aux CMS gratuits comme premium. Pour tout ce qui touche à la sécurité des sites web, aux nouvelles fonctionnalités comme aux usages obsolètes.

J’apprends et je mets à profit ce que je continue à apprendre. Car ce qui était valable il y a deux ans ne le sera plus forcément dans six mois. Et parce que ce que je pratique aujourd’hui ne sera peut-être plus recommandé demain !

La richesse du job de webmaster

Comme déjà écrit par ici, le job de webmaster dépend de chaque personne et donc de chaque profil. Comme des expériences professionnelles et personnelles. Il se trouve que je trouve ce job très riche et qu’en apprenant chaque jour sur ce job, je peux étendre chaque fois un peu plus les tâches effectuées pour mes propres sites web et ceux de mes client(e)s.

Traiter de SEO, de sécurité, de qualité et performances de navigation (UX) ou encore de contenu pertinent et qualitatif, ça permet de passer de sujets très pointus techniquement à des sujets d’ordre beaucoup plus éditorial. Il se trouve que j’aime passer de l’un à l’autre, puis du second au premier. Sachant que les deux se complètent !

Alors oui, j’adore être webmaster. Même si parfois cela inclut des tâches qui sont par nature répétitives. Même si le freelancing a sa part de risque avec l’irrégularité des contrats et donc de la rémunération. Même s’il est des missions qu’on aimerait avoir mais qui sont externalisées vers des agences…

Aujourd’hui, les aspects négatifs ne l’emportent pas sur les aspects positifs. Alors je suis évidemment heureuse de pouvoir pratiquer ce job comme je l’entends !

5/5 - (1 vote)

You may also like

Déposer un commentaire