postit-laptop-pen-yesweblog
Blogging, Humeurs

Du Temps et de la Motivation : Les Indispensables pour Bloguer

Cela faisait quelques temps déjà que je réfléchissais à aborder ces sujets, à savoir ceux de la motivation et du temps. Et plus précisément, de la Motivation et du Temps que l’on accorde à son blog. Et C’est indubitablement en repensant au très bon billet de Marlène sur NoTuxedo, que le déclencheur s’est enfin actionné et que les mots se sont bousculés à propos de ces aspects indispensables pour bloguer.

Temps et Motivation, deux éléments indispensables qui permettent dans de nombreuses activités, qu’elles soient pros ou persos, d’aller loin, très loin. Deux données parfois tout à fait aléatoires qu’il est pourtant possible d’aménager et d’optimiser, autant que faire se peut. Des données avec lesquelles apprendre à composer, avec le temps justement, et l’expérience.

above-us-only-sky-imagine-news-yesweblog

La Motivation

La Motivation me concernant est majoritairement présente. Je dirai que 95% du temps, elle est là. Vraiment là. Le rythme de publication sur YesWeBlog, qui ne répond à aucun calendrier éditorial mais qui répond d’abord à mes envies, reste une preuve de la motivation qui m’anime s’agissant de ce Blog. Sauf exception, il y a du neuf toutes les semaines, parfois avec un seul billet, quand d’autres fois ce seront 4 à 5 articles qui seront mis en ligne. Il arrive même qu’en période très active, je publie 2 billets par jour, notamment le week-end.

Mais faut avouer aussi, que parfois, la motivation se barre aux antipodes. Et à bien y regarder, ce n’est pas tant que ça la motivation qui se barre, mais plutôt la fatigue qui la vire à grands renforts de pannes musculaires, d’envies fulgurantes de se poser sans bouger le petit doigt, sauf pour peut-être seulement se moucher car la météo tristounette et pluvieuse amène avec elles les désagréables maladies virales et hivernales. Et si autrefois je luttais contre la fatigue pour publier quand même, pour aligner des mots et publier ensuite, aujourd’hui les choses sont différentes. Aujourd’hui et avec l’expérience, j’ai appris à composer les aléas du quotidien, de la fatigue, de la santé qui flanche ou des impondérables qui vous tiennent loin des écrans, parce que de toutes façons, l’envie est absente dans ces moments-là.

J’ai trouvé mon rythme de croisière. Je prépare des brouillons. Beaucoup. Au moment où je rédige ces mots, environ une centaine de brouillons est au chaud. Certains brouillons sont dans le formol depuis des mois. D’autres sont plus récents et sont là car je croise toujours sur la toile et en bloguant, de quoi publier. Motivation et Inspiration. Deux coquines intimement liées qu’il faut apprendre à marier, pour ne pas s’essouffler.

wordpress blog tips

Tenir le Cap sans S’essouffler

Et pour ne plus m’essouffler, j’ai aussi arrêté de pratiquer ce qui fut une époque, était une des seules solutions pour tenir le rythme : Rédiger sur le bloc note de l’iPhone entre deux changements de ligne de métro. J’adorais ça, car le temps filait plus vite pendant les trajets langoureux et festifs de la ligne 13 parisienne (ironie inside). Mais avec le temps, je m’essoufflais aussi. Là, la motivation elle s’émoussait clairement, certains soirs et surtout en fin de semaine. Rédiger sur un petit écran, quand 2 pékins lisent dans votre dos en se demandant de quoi vous parlez, on a vu mieux niveau confort. On a vu mieux niveau concentration, niveau cadre de travail, niveau sérénité.

J’ai également arrêté de repousser les heures. Auparavant, je me fixais une heure à laquelle je me disais alors que j’arrêterai de rédiger pour le Blog. Puis finalement je repoussais le tout de 10 minutes, puis de 20. Tout ça pour obtenir un résultat souvent + qu’approximatif, avec des fautes d’étourderies et du contenu manquant. Tout ça pour me fatiguer encore + à une tâche que j’aurais pu effectuer dans des conditions plus calmes et moins speed dès le lendemain. J’ai appris avec le temps qu’écrire one shot était quelque chose qui me plaisait et me convenait, mais j’ai aussi appris qu’il y a avait des moments plus opportuns pour cela. Car il y a un moment pour tout, et on l’oublie souvent. Il y a un moment pour tout, même si clairement, le temps vient couramment à manquer à la plupart d’entre nous.

J’ai arrêté aussi de me mettre la pression toute seule. Alors que personne ne me la mettait. J’ai arrêté de vouloir publier absolument à telle date alors que j’étais à l’arrache, seulement parce que je l’avais prévu comme ça. Un article qui arrive un jour ou deux plus tard, ça n’a rien de grave, ça ne va pas empêcher le blog de tourner et encore moins la terre d’aller dans le bon sens. Alors oui, je l’avoue, c’est parfois frustrant de ne pas pouvoir mettre en ligne ce que l’on a mis du temps à préparer, mais c’est presque aussi bon de pouvoir ENFIN le publier quand le moment pour le faire correctement arrive. Sans pression mais avec toujours une petite excitation qui pour ma part demeure présente :)

bedroom-clock-yesweblog

Le Temps

Alors non, je ne souffre pas d’un manque de motivation. En tout cas pas de manière notable. Si je souffre d’une chose en revanche, c’est d’un manque avéré de temps. Un temps qui me permettrait de pousser encore plus loin les billets, de rendre encore + précis les tutoriels, de plus les imager, de les coupler à des vidéos. Du temps pour placer encore plus de touches d’humour, du temps pour attaquer encore mieux les sujets, ou différemment.

Du temps pour mettre à jour des publications sur des sujets qui changent souvent, comme le tuto sur comment demander le transfert de son nom de domaine chez WP.com. Du temps pour chroniquer du thème WP, pour enfin publier sur des sources pour trouver des designs pour Tumblr et Consort. Du temps pour avancer sur des publications et tutoriels pour OverBlog, CanalBlog, WP.com, EklaBlog, et toutes ces autres plateformes.

Il se trouve que le temps disponible pour Bloguer n’est pas extensible, alors j’ai appris à faire avec ce fait, sans repousser les limites comme je le faisais lors des débuts il y a deux ans. Aujourd’hui et depuis un peu plus d’un an et demi, une organisation s’est faite toute seule, spontanément, avec les mois qui sont passés. De toutes façons, quand on a un job à temps plein, une famille, diverses activités, beaucoup de temps passé dans les transports, alors le temps à accorder au Blogging est très vite compté. Pas besoin pour ma part d’un calendrier ou d’un agenda pour savoir quoi faire et quand le faire. Je n’ai pas l’embarras du choix. J’ai du temps certains soirs et le weekend. C’est tout. Ce qui laisse peu d’espace pour les longues interrogations quant au moment idéal pour se mettre à rédiger et à préparer des petits billets doux :)

Le Temps dispo pour Bloguer est une denrée rare que j’essaie d’utiliser au mieux et que j’essaie d’exploiter avec justesse. Un temps dont je dispose tout de même et que je me réjouis d’avoir, car je sais que certaines configurations personnelles et/ou pros, il est parfois presque impossible de dénicher ne serait-ce que quelques minutes à dédier à un blog.

Le temps qui couplé à la motivation, permet de se lancer et de tenir sur la longueur, avec parfois des baisses de régimes comme partout, pour tout et pour tout le monde. Mais du temps et de la motivation qui permettent de tenir un blog avec le sourire et de la fierté.

yes we blog

Voilà donc plus de deux ans désormais que je tiens ce blog et quelques autres. Une expérience acquise sur le terrain et qui reste chaque jour un peu + formatrice. Une expérience qui fait gagner chaque jour un peu plus en motivation. Une motivation qui dure, qui persiste, aussi parce que je l’entretiens en pratiquant une vraie petite routine évoquée ici.

Une Motivation que j’espère garder longtemps et que j’essaie d’utiliser au mieux et de maîtriser, pour ne pas me laisser dépasser et surtout, pour continuer avec toujours autant de plaisir, à publier sur ce Blog.

Une motivation que j’espère, vous avez aussi !

(:

 

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply tania 28 juin 2016 at 09:59

    Hi,

    la ligne 13 terrible, je vois très bien ce que tu vx dire !!! ça c est un truc qui m énerve aussi les gens qui lisent par dessus ton épaule!
    Je n’ai quelques mois de blogging derrière moi mais il y a quelques petits changement . Par exemple, je vois maintenant que j’assume le fait de ne pas publier l’article prévu le jour J. J’ai un article que je dois écrire depuis plusieurs semaines déjà sur la suite de mon périple au Brésil et 0 nada. Déja plusieurs lundi que je ne le publie pas . Normal il n’est pas écrit!! Au début, je prenais pretexte des photos qui n’étaient pas prêtes maintenant c’est fait mais je n ai pas commencer l’écriture. Pas grave les lundis derniers , j’ai écrit d’autres articles. Bon il n’y a que moi que ça pourrait embêter ah ah je ne sais pas , je ne crois pas que les lecteurs soient traumatisés par le fait qu’il y aura 3 semaines d’écarts entre ces articles sur le Brésil. Je crois qu au début , je me serai forcer à écrire l article. ET la non.

    Pa contre, je n’ai pas de brouillons en cours. C’est quelque chose que je n’arrive pas à faire plusieurs articles écrits en même temps!

    2 ans ça passe vite dis donc !!

    • Reply GG 28 juin 2016 at 12:55

      oui ça passe super vite et en même temps, avec environ 295 publications, fallait quand même bien ça ^^
      tu as raison de laisser tes envies aller pour tes publications. Car se forcer c’est parfois tuer l’envie dans l’oeuf

  • Reply Sweet Judas 28 juin 2016 at 12:36

    La centaine de brouillons qui comate bien au chaud, ahah, je comprends tellement. En même temps, faire une seule chose à la fois, c’est pas drôle, hein ?

    • Reply GG 28 juin 2016 at 12:54

      Nan c’est pas fun de se concentrer uniquement sur un seul truc ! :p je préfère carrément partir dans tous les sens et revenir à certains trucs en fonctions des humeurs et du temps dispo ^^

  • Reply framboiizy 28 juin 2016 at 13:51

    Super article ;) Cela fait très peu de temps que je blog, mais je sais qu’un article ne sera jamais bien s’il n’est pas fait avec envie. J’écris quand j’ai envie, je met des articles de côté et je les publie en les étalant dans le temps pour qu’il n’y est pas de semaine sans publication.
    Je pense que si on se force à écrire un article, cela va automatiquement se ressentir, alors je préfère faire les choses avec passion, comme je le sens sans me prendre à tête et me forcer à écrire juste pour écrire.
    Bonne journée, Shannon.

  • Reply Juliette 28 juin 2016 at 15:52

    Comme toi, j’ai beaucoup de brouillons qui attendent au chaud, ça me permet de piocher dedans quand je n’ai pas énormément d’inspiration. Pour ce qui est du rythme de publication, je ne me force pas, au début j’ai publié beaucoup afin de remplir le blog mais maintenant je publie un article quand il est prêt.
    Bisous!

  • Reply maman délire 28 juin 2016 at 20:00

    moi aussi je ne blog pas depuis très longtemps, la motivation et les idées c’est vraiment pas un problème !! par contre 100 brouillons j’en suis loin !! en général si j’ai une idée, l’article sort « tout seul », il y a en qui dorment mais ceux la je ne sais pas si ils verront le jour.. par contre c’est clair que j’ai un vrai problème de temps !!! avec un job et des enfants, c’est un peu compliqué, mais bon je « trouve » le temps. je n’arrive pas non plus à lire tous les articles que je voudrais, ni à commenter tous ceux que je voudrais… Je compatis pour la ligne 13, je l’ai pratiqué un peu, mais je lui préférai la ligne de bus 66, au moins on était a l’air libre !!

  • Reply Rich 29 juin 2016 at 00:30

    Très joli blog. Je découvre le blogging depuis moins d’un mois et je trouve ton blog rafraîchissant et inspirant.
    Je compatis pour la ligne 13. –« 

  • Reply Julie lit au lit 29 juin 2016 at 04:39

    Je trouve ça rassurant de voir que je ne suis pas la seule à avoir plusieurs brouillons (entre 30 et 50)!

    Super ton article (comme d’habitude)!

  • Reply UneFilledes80s 30 juin 2016 at 12:08

    Bonjour GG,

    Merci pour cet article en lequel je me reconnais bien.
    Cela fait du bien de lire ceci.

    Bonne continuation !

    A bientôt,
    Gilia.

  • Reply Em 30 juin 2016 at 15:21

    Super article, très juste :) Comme toi je ne me fixe pas de rythme de publication ou autre, le blog doit rester un plaisir (et en travaillant dans le digital c’est aussi un impératif, sinon ça devient un deuxième job…).

    A bientôt !
    xx

  • Leave a Reply