Accueil SEO Découvrir et gérer le trafic web d’un site internet

Découvrir et gérer le trafic web d’un site internet

par Griselidis
448 Vues
visibilite et promotion site professionnel entreprise gratuitement

Dans l’univers du web et plus précisément du webmastering, c’est à dire dans le fait de gérer un site web ou un blog, il est un axe souvent envisagé comme crucial. Cet axe, c’est le trafic. Pourtant, le trafic web seul, sans stratégie accostée ou encore sans la définition d’objectifs clairs, ne permet hélas pas d’aller très loin.

Le trafic web doit donc, sans surprise, être objectivé puis exploité, à bon escient, afin d’en faire un levier pour son site web. Pour le rendre rentable d’abord, puis pourquoi pas, rémunérateur par la suite.

Le trafic web c’est quoi ?

Si vous ne connaissez rien au web et que le terme TRAFIC vous renvoie en tête l’image de nombreuses voitures sur une voie de circulation comme l’autoroute, alors vous ne vous trompez pas. Le trafic web consiste en effet en la visite d’un site web par plusieurs visiteurs qui viennent de points différents mais se rendent finalement tous à un endroit : Ce fameux site web :)

Dans l’univers du web, le trafic est donc le volume de visiteurs d’un site web ou blog sur une période donnée. Il est courant par exemple d’évoquer le trafic web d’un site sur une période mensuelle avec un chiffre clé qui est le nombre de visiteurs uniques sur par mois. Par unique, on entend ainsi qu’il s’agira d’internautes différents et à la visite unique et donc on ne tiendra pas compter des visites répétées plusieurs fois dans le mois d’un(e) même internaute.

Pourquoi le trafic web est-il si important pour beaucoup de propriétaires de sites internet ?

Disposer simplement du nombre de visiteurs uniques par mois d’un site web n’est pas forcément utile. Cela pourra éventuellement donner une idée de la popularité de ce site web dans l’univers qu’il aborde (couture, sport, santé, finances personnelles…). Mais avoir cette donnée seule, ne permet pas forcément d’en faire grand chose si elle n’est pas accompagnée d’une stratégie et donc d’objectifs.

Des objectifs qui seront donc d’utiliser le support qu’est le site web pour entre autres par exemple :

  • Vendre (produits physiques ou numériques, services, prestations, consulting/coaching…)
  • Générer des revenus publicitaires (le propriétaire touche de l’argent en affichant des publicités sur son site web)
  • Obtenir des dons et/ou des adhésions (courant pour les acteurs de l’univers associatif)
  • Défendre une cause (l’écologie par exemple, très prégnante ces temps-ci).
  • Recruter (sites d’offres d’emplois)
  • Convaincre et Lever des financements (start-up, associations…).
  • Obtenir une crédibilité et/ou de la reconnaissance (oui, certain(e)s personnes ne demandent pas plus)
  • Créer de la notoriété d’une entité (marque, personnalité, association, professionnel(le) et la faire grandir.
  • Partager et aider (ça se perd mais ça existe encore !)

En bref, faire en sorte d’avoir du trafic et ensuite de le faire croître sur un site, c’est rarement effectué sans objectifs à atteindre. Même si parfois ces objectifs ne sont pas toujours très clairs au début, notamment si on parle de blogueurs et blogueuses débutants/amateurs.

La trafic sert donc à remplir des objectifs, personnels ou professionnels pour son propriétaire ou l’entité que le site web représente.

Exemple basique de l’intérêt d’avoir du trafic sur un site web

Prenons par exemple le cas très simple du site web sur lequel on peut apercevoir des annonces publicitaires. Selon les cas, la personne à qui appartient le site web sera alors payée en fonction du nombre de publicités vues et/ou en fonction du nombre de clics sur ces annonces publicitaires. Si le site web reçoit des centaines de milliers de visiteurs uniques chaque mois, il est donc simple de comprendre l’intérêt d’avoir pas mal de trafic web sur ce site. Mais aussi par extension, de tenter d’en augmenter le volume pour donc augmenter les gains financiers générés par les affichages et clics des pubs !

L’objectif est donc clair : Trafic = Revenus financiers. Si la trafic augmente, les revenus augmentent.

Le cas et l’enjeu du trafic qualifié VS un gros trafic

Il existe des sites web pour lesquels le nombre attendu et espéré de visites n’est pas énorme du tout. Pour la simple et bonne raison qu’un très gros trafic web ne servirait pas à atteindre l’objectif premier qui est fixé.

Prenons le cas d’une personne qui vise un public bien précis à qui elle souhaite proposer des produits bien précis et ciblés. Qu’il s’agisse de proposer des services de coaching pour apprendre à bien ranger son logement ou qu’il s’agisse de proposer et vendre du coaching pour apprendre à gérer ses finances personnelles. Dans les deux cas, on vise une population finalement assez restreinte. Il ne servirait à rien de balayer extrêmement large sur le web pour chercher à acquérir un trafic énorme. Car si la majorité des internautes qui débarquent sur ces sites n’ont aucun besoin d’être aidés et/ou coachés sur ces aspects de leur vie, alors ils ne resteront probablement pas longtemps sur ces sites web. Ils ne reviendront d’ailleurs certainement pas. Donc ils n’achèteront pas de coaching.

D’où l’intérêt dans bon nombre de cas de chercher à obtenir du trafic oui. Mais d’abord et surtout, du trafic qualifié.

Le trafic qualifié

Le trafic qualifié désigne donc les visites d’internautes qui sont intéressés par le contenu qu’ils trouvent sur un site web.

Prenons le cas classique d’une personne qui vend sur sa boutique en ligne et donc son site web des bracelets tissés à la main et des kits pour confectionner des bracelets. Parfois appelés bracelets brésiliens ou encore bracelets d’amitié. Cette personne n’aura pas besoin d’avoir un énorme trafic web si cela engendre des visites qui ne sont jamais répétées et surtout qui ne sont pas suivies d’engagement et d’achat.

Cette personne visera surtout certaines cibles en particulier. Cela pourrait ainsi intéresser des équipes d’animations dans des centres de loisirs et/ou des colonies de vacances. Des personnes qui cherchent à occuper des enfants avec des activités manuelles (baby sitters, parents, grands-parents…) ou finalement, toute personne intéressée par l’apprentissage de cette activité manuelle qui permet d’obtenir un bracelet d’amitié ! Quoi qu’il en soit, cela n’intéressera qu’une cible restreinte qu’il faudra d’abord attirer puis chercher à conquérir. Ce qui exigera d’avoir du trafic web oui. Mais un trafic qualifié avec une cible qui en visitant cet e-shop, trouvera l’objet de ses centres d’intérêts : Des bracelets en coton et de quoi en confectionner chez soi !

Le trafic qualifié sera donc un vrai enjeu pour une telle boutique en ligne. Il faudra réussir à atteindre ces cibles avec un vraie stratégie de contenu. Et dans cette stratégie de contenu, le trafic n’aura pas besoin d’être énorme. Il devra en revanche être bien calibré afin d’inciter les internautes potentiellement intéressés, à se rendre sur ce site web. Puis à y rester. Pour enfin idéalement, acheter un bracelet et/ou un kit pour concevoir un bracelet d’amitié.

La stratégie de contenu

Le trafic web est souvent associé à une stratégie de contenu. En effet, la stratégie de contenu lorsqu’elle est définie, doit permettre de quantifier quel devra être le trafic web attendu pour atteindre des objectifs. Notamment s’il s’agit d’atteindre des objectifs de vente.

Si on veut vendre des bracelets brésiliens faits-main en coton ainsi que des kits complets pour confectionner ces bracelets, il faudra définir quel contenu il sera crucial de proposer sur le site web de vente en ligne. Quel contenu sera important pour démontrer combien ces bracelets ont de l’intérêt. Il conviendra par exemple de différencier et démarquer ces bracelets et les kits de ceux déjà sur le marché. Avec entre autre une concurrence rude avec des marketplaces comme Amazon, CDiscount ou encore AliExpress.

Stratégie de contenu et identité de marque

La stratégie de contenu pourrait ainsi impliquer de mettre en avant les atouts de produits physiques. Notamment si par exemple ils sont faits Maison, Faits Main. Si le produit est conçu à partir de matières naturelles. Si les matières brutes sont Bio… Pas uniquement pour justifier un prix comme il est courant de le voir. Mais pour aussi mettre en avant l’identité et les choix de la marque de la personne qui propose et conçoit ces produits.

Stratégie de contenu et référencement naturel

Une stratégie de contenu passe très souvent par l’utilisation de cet outil formidable bien que parfois difficile à dompter qu’est le référencement naturel. Il permet en effet si bien déployé, de capter justement un trafic qualifié avec une stratégie de contenu correctement élaborée.

Cela passera par exemple par l’application de nombreux axes du SEO. Avec une optimisation du site web dans le fond comme dans la forme. Dans la forme, il conviendra de proposer un site mobile friendly comme facile à utiliser sur grand écran. Un site web qui s’affiche vite et bien pour permettre une navigation sympathique et surtout confortable pour l’utilisateur qu’est l’internaute. On optimisera les images et photos… Cela passera pour le fond par la recherche et utilisation de mots clés savamment choisis en fonction de la niche du site web ou blog. Par l’application d’un maillage interne propre et logique du contenu du site web. Par la publication de contenus de qualités, contenant de l’information utile et donc p

Stratégie de contenu, Réseaux sociaux et moteurs visuels

Une stratégie de contenu tenant compte du trafic d’un site web tient aujourd’hui compte des réseaux sociaux et moteurs visuels comme Pinterest.

Vous l’aurez compris, le référencement naturel est parfois avancé comme outil ultime (et gratuit) pour faire décoller le trafic d’un site web. Mais un trafic seul ne servira pas s’il n’est pas associé à l’atteinte d’objectifs clairement définis. Le référencement n’est d’ailleurs pas le seul outil à utiliser pour obtenir du trafic sur un site internet ou un blog. Il doit être associé à d’autres outils et actions qui serviront à atteindre les fameux objectifs visés (vendre, informer, gonfler son égo ^^…).

Prenons l’exemple d’un site web lancé il y a six mois. Le site a pas mal de contenu assez informatif. Il brasse environ 40 000 visiteurs uniques par mois. Super ! C’est déjà très bien si le site internet est récent. Mais à quoi servira ce trafic si derrière il n’est pas exploité ? En effet, sauf s’il s’agit d’un blog personnel créé et animé uniquement pour se faire plaisir, à la limite, pourquoi chercher plus loin. Mais le blogueur du dimanche qui reçoit un trafic de ce calibre et ne cherche pas à aller plus loin, c’est très minoritaire. Aussi, vous l’aurez compris, un trafic émanant des moteurs de recherches ou d’ailleurs (réseaux sociaux), s’il n’a de vocation particulière, il ne sert finalement pas à grand chose sinon à permettre d’annoncer éventuellement qu’un site web est populaire dans sa thématique. Qu’il est bien référencé sur Google.

En somme le trafic doit généralement servir un ou plusieurs objectifs. Si dans le cadre de certaines stratégies, les objectifs ne sont pas toujours affichés dans un premier temps, il y a tout de même dans une majorité de cas, des objectifs qui existent.

5/5 - (1 vote)

You may also like

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :