Accueil Éditorial Le Contenu publi-rédactionnel c’est quoi ?

Le Contenu publi-rédactionnel c’est quoi ?

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le 244 Vues
publi-redactionnel-c-est-quoi

Vous vous demandez ce que veut dire contenu publi-rédactionnel ? Vous êtes sollicité(e)s pour ce format et n’en connaissez pas les contours ? Vous recherchez la définition de publi-rédactionnel ? Alors vous êtes au bon endroit puisqu’il s’agit ici de présenter la notion de publi-rédactionnel.

Le contenu publi-rédactionnel est un format publicitaire

Si c’est sur un site internet que vous avez parcouru que le mot composé « publi-rédactionnel » était présent, alors le contenu/article concerné était tout simplement un article à vocation publicitaire. C’est à dire que même si son format donnait l’impression qu’il s’agissait d’un article pur et simple, il s’agissait pourtant d’un contenu ayant vocation à indirectement, mentionner un élément à promouvoir (site web, marque, produit, service ou prestations…).

Le terme publi-rédactionnel est couramment remplacé par « Sponsorisé ». Beaucoup plus récent dans l’univers de l’éditorial orienté web. Pourtant, le publi-rédactionnel et le sponsorisé sont différents de manière historique. Le contenu publi-rédactionnel est le plus souvent créé par l’annonceur pour une mise en ligne par l’éditeur propriétaire du site web. Tandis que le contenu sponsorisé est généralement rédigé côté éditeur.

Bien entendu, l’aspect publicitaire du contenu publi-rédactionnel signifie que l’éditeur propriétaire du site recevra une contrepartie pour la publication du format web publi-rédactionnel. Cela ira de la simple somme d’argent préalablement définie avant la publication du contenu publi-rédactionnel, à d’autres formes de contreparties.

La mention de publi-rédactionnel doit-elle être présente ?

Oui, un article sur le web présentant la mention de publi-rédactionnel respecte donc les règles du jeu et plus précisément, la loi. En cas de doute et/ou pour en savoir plus, il suffit de se référer à l’article L121-1 du code de la Consommation. La mention présentant la réelle nature d’un article en tant qu’article publi-rédactionnel est une transparence vis à vis de l’internaute/lecteur. Cette mention permet de ne pas laisser le doute quant à la dissimulation de la vocation publicitaire du contenu. Même si l’enjeu marchand ne tient finalement qu’à la présence d’un lien hypertexte dans le contenu.

Cette transparence permet à l’internaute de savoir qu’il est en train de parcourir un contenu qui a une vocation commerciale. Mais si par exemple le format du contenu web publi-rédactionnel peut laisser planer le doute d’emblée. Car des contenus publi-rédactionnels peuvent se présenter comme par exemple, une interview, une liste de réponses à des questions fréquemment posées (FAQ) ou bien la forme d’un article purement informatif, contenant tout de même du publi-rédactionnel.

Comment est proposé le contenu publi-rédactionnel à l’éditeur ?

L’éditeur couramment appelé propriétaire de site web peut recevoir directement ou indirectement une offre de publication d’un contenu publi-rédactionnel. Soit l’annonceur l’approchera directement, soit l’annonceur passera par une régie publicitaire (qui fera l’intermédiaire et prendra une commission sur la somme convenue au passage).

Le passage par une régie publicitaire (qui peut être aussi une agence de communication selon les cas), permet de cadrer les échanges, notamment financiers, pour les petits éditeurs. Ces derniers n’étant pas toujours aguerris à l’exercice de la négociation puis éventuelle publication de contenus publi-rédactionnels. Tandis qu’un échange en direct permettra de faire l’économie pour les deux parties de la commission prise par une régie publicitaire, mais impliquera que les deux parties soient pleinement en connaissance des règles qui s’imposent et encadrent le contenu publi-rédactionnel ainsi que sa publication.

Quel volume de contenu publi-rédactionnel sur un site web ?

Pour que la crédibilité du média web qui publie des contenus publi-rédactionnels ne soit pas remise en cause, il convient de pondérer la proportion de publi-rédactionnel par rapport au contenu pur et dur sans notion de publicité. Même si la mention de publi-rédactionnel est clairement affichée pour une totale transparence vis à vis de l’internaute/lecteur.

Il va de soi que le publi-rédactionnel est pour divers médias web un moyen de trouver des fonds assez facilement. Pour autant, la crédibilité du média ne tient pas qu’en sa réputation et l’image qu’auront les lecteurs de ce média. Trop de publicité sur un média web, comme justement un site web, finit par être détecté par Google et consort. Et pourrait desservir le média web. Notamment nuire à son bon référencement dans les moteurs de recherches.

Aussi, le publi-rédactionnel est idéalement publié à petite dose. Afin que le cœur du contenu historique de base du média web, reste majoritaire.

Quel publi-rédactionnel pour quel site internet ?

Tant pour des raisons de cohérence éditoriale que pour une meilleure interprétation du contenu par les robots de Google, le contenu publi-rédactionnel doit logiquement répondre aux codes du médias sur lequel il sera publié. Il doit correspondre en divers points. Sur la thématique d’abord. On évitera évidemment de publier du contenu publi-rédactionnel faisaint la promotion du dernier album d’un artiste musical sur un site web portant sur le jardinage. Tandis que le ton devra également être adapté à l’audience…

Le cas échant, l’audience comprendra sans nul doute qu’il s’agit d’un contenu publi-rédactionnel. Ou pourra être désappointée par un contenu en incohérence partielle ou totale par rapport au reste du contenu du média.

5/5 - (1 vote)

You may also like

Déposer un commentaire