Accueil Noms De Domaine Transférer son Nom de Domaine : Les Bases

Transférer son Nom de Domaine : Les Bases

par Griselidis
Publié le : Mis à jour le 168 Vues
keyboard-azerty-ywb

Voilà un article qui n’attirera probablement pas les foules. Transférer un Nom de Domaine, ça n’augure pas beaucoup de moments de plaisir et d’instants Funky. Pourtant, c’est une étape très importante dans l’univers du Blog, notamment quand on souhaite changer de crèmerie, par exemple en migrant de plateforme de blog ou en changeant d’hébergeur ou de Bureau de Registre.

Si je propose aujourd’hui ce billet de Blog, c’est pour démystifier tout ce qui tourne justement autour du Nom de Domaine (ndd) et de son transfert. Le cas le plus courant nécessitant de transférer son Ndd, étant lorsqu’on migre son blog, d’une plateforme vers une autre, comme par exemple en passant de Wordpress.com à WP.org ou en quittant CanalBlog pour autre chose.

Le Transfert de Nom de Domaine : La Mécanique

Si le transfert d’un Nom de Domaine vous semble compliqué, alors rassurez-vous, ce n’est heureusement pas le cas dans les faits. Cependant, comme beaucoup de procédures sur la toile et concernant un blog ou site web, ce type de modifications dépend de plusieurs règles. Pour qu’un transfert puisse avoir lieu, alors il faudra entre autres :

  • Le Nom de Domaine doit être enregistré/créé depuis plus de 60 jours.
  • Le Nom de Domaine ne doit pas être en phase d’expiration.
  • Le domaine doit avoir été renouvelé chez un même Registrar depuis un peu plus de 46 jours.
  • Le statut du domaine via whois doit être en état Active – Ok.

Avant d’envisager votre transfert, vérifiez donc bien que votre Ndd respecte bien ces règles et n’hésitez pas à parcourir la documentation de votre Registrar actuel pour vous assurer que tout est ok pour déclencher une procédure de transfert. Sans quoi vous risquez de ne pas pouvoir aller plus loin dans votre démarche. Parfois, des procédures de ce type peuvent être bloquées/gelées pour des raisons toutes simples, comme un défaut de paiement. Auquel cas un Registrar vous laissera peut-être transférer votre domaine tout en vous facturant des sommes que vous lui devez. Un peu comme c’est parfois le cas quand vous changez d’opérateur de téléphonie en conservant votre numéro, alors que votre engagement court toujours. Pour compléter ces informations, je recommande Le lien suivant sur le site de L’ICANN est d’ailleurs une mine d’or pour tout savoir sur les transferts de domaine.

Le Code Authinfo

Transférer son Ndd, c’est un peu comme changer d’opérateur tout en conservant son numéro de téléphone mobile. Si j’utilise cette comparaison, c’est parce que les 2 bascules sont vraiment très proches. Pour preuve :

Pour changer d’opérateur de téléphonie tout en conservant son numéro, il faudra alors obtenir un Code RIO.
Pour changer de Bureau de Registre tout en conservant son Nom de domaine, il faudra obtenir son code d’authentification : Authinfo.

code-authinfo

Le Code Authinfo, qui est aussi couramment appelé code ou clé d’autorisation, ou clé de transfert, ou code d’authentification, ou EPP Code, c’est en somme, une sorte de ticket de passage d’un Bureau de Registre/hébergeur à un autre. C’est un code d’identité/d’autorisation qui autorisera et authentifiera le Transfert du Ndd. C’est ce qui permettra la bascule/changement de Registrar ou en vous assurant que sans ce code, personne d’autre que vous ne pourra demander le transfert du Ndd. Donc une sécurité et une clé de sortie, comme d’entrée.

Trouver le Code Authinfo

L’obtention de la fameuse clé d’authentification dépendra de chaque Registry/Bureau de registre ou encore de l’hébergeur qui propose également de fournir des Noms de Domaine.

Chez Ovh par exemple, via l’ancienne interface client Manager, il conviendra d’aller sur : Son Nom de domaine via le menu déroulant en Haut, puis sur Domaine & DNS comme suit :

ovh-deprotection-authinfo

Une fois sur cette vue, il faudra alors cliquer sur Déprotection du Domaine, ce qui vous enverra sur une nouvelle page. Page qui vous expliquera très clairement pourquoi la déprotection ou déverrouillage du domaine est nécessaire mais aussi pourquoi ce déverouillage est délicat. En effet, si un domaine est déverrouillé, il est aussi considéré comme n’étant plus protégé. Ce qui signifie qu’une tierce personne pourrait formuler une demande Transfert tout comme vous vous apprêteriez à le faire. Heureusement, les Registrars pour la plupart, protègent votre domaine du transfert par des tierces personnes, en refusant les demandes par défaut si elles n’émanent pas de vous. D’où la page vous invitant à indiquer à Ovh, le Nom du futur Bureau de Registre chez qui vous irez ainsi que les raisons de votre transfert de Ndd.

Via la nouvelle interface client Manager d’ovh, il faudra suivre le même chemin : En choisissant son domaine concerné à gauche, puis en cliquant comme suit sur l’item de protection :

new-manager-ovh

Très prochainement, un article viendra compléter celui-ci, en indiquant quel chemin emprunter chez les principaux Hébergeurs/Registrars ou plateformes de Blog, pour obtenir la fameuse clé Authinfo, comme par exemple pour un domaine obtenu chez CanalBlog, chez WordPress.com, chez 1&1 etc… qui sont les principaux fournisseurs de Ndds lors d’une première acquisition dans la Blogo FR.

En effet, les chemins d’obtention diffèrent selon les plateformes, les hébergeurs et les Registrars. Bien qu’en toute logique, beaucoup des fournisseurs de noms de domaines ne fournissent pas ‘facilement’ la clé d’autorisation de transfert pour des raisons évidentes de sécurité pour vous et votre Ndd, parfois, il est constaté dans de rares cas, que certains ne sont pas très bons joueurs, un peu comme pour retenir le client/Blogueur. Logique si on se dit qu’un détenteur de Ndd paye ce fournisseur pour le nom du domaine… Votre départ, c’est un client en moins.

Pourquoi transférer un nom de domaine ?

Si vous avez un site internet ou un blog, vous devez savoir que le nom de domaine correspond à son identité. Vous pouvez le choisir en .fr, .com ou plus régional, comme avec le .bzh pour la Bretagne. Attention, il ne s’agit pas de l’URL. L’URL est l’adresse d’une page permettant d’y accéder.

Plus votre nom de domaine est pertinent avec votre domaine d’activité et plus votre positionnement sur les moteurs de recherche sera meilleur. C’est également important pour que le client se souvienne de vous. En clair, le nom de domaine fait partie intégrante de la carte d’identité virtuelle de votre entreprise. Vous avez donc tout intérêt à le conserver.

Attention, pour avoir son nom de domaine, vous devez vérifier sa disponibilité et payer. Le tarif varie en fonction de sa rareté, mais aussi de sa réputation. Ainsi, si un jour vous désirez le revendre, vous avez la possibilité de faire une plus-value en fonction de son classement. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de choisir le renouvellement automatique de votre nom de domaine, pour ne pas oublier.

Dans le cas où vous n’êtes pas satisfait de l’hébergement de votre site, vous aurez donc besoin de transférer votre nom de domaine. Cela peut être parce que vous trouvez que vous payez trop cher ou encore que l’hébergement ne suit plus les besoins de votre site.

Comment choisir l’hébergement de son site internet ?

Maintenant que les choses sont claires et avant de transferer nom de domaine, il est essentiel de poser sa réflexion pour choisir le futur hébergement. Après votre première expérience, vous savez que vous ne pouvez pas vous fier uniquement au tarif. Vous devez vous intéresser aux points suivants :

  • l’espace disque
  • le support technique
  • les ressources
  • la sécurité
  • les options

En ce qui concerne l’espace disque, vous devez prendre en compte votre consommation. Si vous avez des images (et même en optimisant votre site), cela va forcément prendre de la place. Vous devez donc être vigilant à la capacité de stockage. À vous de voir si vous désirez partir sur une offre qui peut évoluer dans le temps ou si vous vous orientez directement sur une offre illimitée. Quoi qu’il en soit, vous devez absolument penser à l’évolution future de vos besoins. En tout cas, le minimum à avoir est au moins 100 Mo.

Ce critère va donc déterminer en grande partie le choix du serveur pour votre hébergement. Avec le serveur mutualisé, vous partagerez le trafic avec d’autres sites web. Il est donc destiné aux sites vitrines ou aux blogs. Si vous savez que votre site est très gourmand en ressources, vous devrez alors sélectionner un serveur dédié. Attention, ce sera à vous de traiter l’infogérance. Le serveur VPS est l’intermédiaire entre les 2.

Cela nous amène à évoquer le support technique. Si vous ne faites pas le choix du serveur dédié, la surveillance et la maintenance seront gérées par les équipes travaillant pour votre hébergeur. De votre côté, vous devez vous assurer que vous pourrez les joindre facilement (24 heures sur 24) et rapidement en cas de besoin, que ce soit par tchat ou par téléphone. Par ailleurs, vous devez jeter un œil au rythme des sauvegardes, pour pouvoir restaurer une version la plus récente de site avant un dysfonctionnement (panne, erreur ou piratage).

Vous venez de le comprendre, c’est aussi en lien avec la sécurité du serveur. Une sauvegarde toutes les 24 heures est le minimum à avoir. Regardez également si vous pouvez bénéficier d’un JetBackup. Cela vous permet de choisir la date de restauration. C’est pratique pour sélectionner celle qui est le plus proche du moment où le problème est survenu. Cela limitera la perte de données et le travail à fournir pour remettre votre site sur pied.

Pour finir avec les options, certains hébergeurs web vous permettent de créer une adresse mail professionnelle contenant votre nom de domaine. Cela contribue à améliorer l’image de votre société. Ainsi, vous pourrez échanger exclusivement avec des clients ou des fournisseurs. Vous pouvez aussi en créer une spécifique à chaque collaborateur ou service dans votre entreprise. Là encore, pensez à regarder la capacité de stockage.

Ce Billet aborde les bases et les conditions à respecter avant un transfert. La suite très vite sur YWB, avec d’autres articles plus fun entre temps ;) Rassurez-vous !

Micro tuto rédigé en écoutant :

5/5 - (1 vote)

You may also like

6 commentaires

Elodie 8 décembre 2015 - 17:07

Salut GG,
Je suis entrée depuis quelques mois dans la blogosphère et j’avoue que l’on peut vite s’y perdre.
Merci pour tous tes conseils blogging, cela m’aide vraiment à améliorer mon site.
Je suis, depuis peu, passée de wix à wordpress grâce à pas mal de tes astuces et tuto.
Hâte de lire les prochains posts.
Bonne continuation

Répondre
FERRON 9 avril 2019 - 13:32

Salut, ça m’intéresse de savoir comment tu es passée de wix à wordpress car c’est ce que j’aimerais faire. Est ce que tu as obtenu le code facilement? Merci d’avance pour ta réponse

Répondre
Marie 2 mai 2017 - 15:43

Bonjour GG,
Merci pour ton post! J’ai un blog avec un nom de domaine personnalisé chez Canablog et je souhaite me lancer sur Wordpress.org mais je pensais devoir laisser mon NDD derrière moi. Je viens de demander mon code Authinfo à Canalblog, j’espère qu’ils ne vont pas trop traîner des pieds!
A suivre!

Répondre
GG 3 mai 2017 - 18:30

Bonjour Marie !
De mémoire ils sont assez rapides, sachant qu’on peut les relancer (perso je ne me gêne pas vu qu’en plus c’est payant) j’espère que tout se passera bien (ou s’est déjà bien passé)

Répondre
Marie B 19 mai 2017 - 12:30

Bonjour!
Et merci pour cet article! Avant cela je ne pensais pas qu’il était possible de migrer aussi facilement le nom de domaine d’un hébergeur à un autre. L’analogie avec le changement d’opérateur téléphonique est très bonne mais si cela prend un peu plus de temps… J’ai pu récupérer mon NDD de chez Canablog pour créer un nouveau blog sur Wordpress chez un nouvel hébergeur. Canablog m’a donné le code d’autorisation en moins de 24h (en semaine) que j’ai transmis aussitôt à mon nouvel hébergeur. Le temps que la migration se fasse il a fallut attendre un peu plus d’une semaine, mais cela vaut le coup!
Normalement Canablog devra rediriger l’ancien blog avec l’adresse xxx.canablog.com mais je ne sais pas encore s’il attend la fin de mon abonnement ou non pour cela.
En tout cas je n’aurai jamais pensé récupérer mon NDD si je n’étais pas passée sur ce site.
Merci et bonne continuation!

Répondre
GG 19 mai 2017 - 12:32

Hello Marie :) !
Si c’est possible et heureusement car imaginons que demain votre plateforme gratuite devienne payante et très chère ou encore que votre hébergeur fasses la même chose, vous seriez alors « prisonnière » ^^

Répondre

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :