Accueil MonétisationAffiliation Affiliation : Les détails non négligeables à vérifier pour l’optimiser

Affiliation : Les détails non négligeables à vérifier pour l’optimiser

par Griselidis
63 Vues
affiliation marketing

Le Marketing d’affiliation est une solution gagnant-gagnant, que ce soit pour les éditeurs ou les sites marchands/entreprises. Les éditeurs peuvent ainsi promouvoir des produits et services avec à la clé des potentiels revenus, tandis que les sites marchands et entreprises, obtiennent de la visibilité, de la portée, des leads et idéalement, des clients avec achats.  

Mais si parfois, l’affiliation est présentée comme une solution de monétisation très simple à mettre en place sur un site internet ou un blog, elle reste tout de même du travail à effectuer à son installation, mais aussi sur la durée. Avec la mise à jour des liens affiliés qui changent en fonction des offres. Avec la mise à jour des supports visuels. Avec aussi, la valse de la fermetures de programmes et l’ouverture d’autres. 

L’affiliation reste du travail

L’affiliation est encore trop souvent synonyme de revenus passifs et de solution de monétisation aussi simple à mettre en place que rémunératrice. Mais force est de constater que dans la pratique, cette solution de monétisation comporte bien plus de travail qu’on peut le croire d’emblée. Notamment selon les sources qui l’évoquent. 

Une vraie stratégie pour de l’affiliation qui paie

Pour que de l’affiliation marketing rapporte à un blogueur, webmaster ou éditeur, il faut qu’une stratégie même minimale soit réfléchie puis mise en place. Pour ça, en toute logique, il faudra un trafic suffisant et donc calibré. Idem concernant l’audience du blog ou site web. Entrons dans les détails :

Un site calibré avec un trafic suffisant

Si vous lancez votre blog cette semaine et que vous inscrivez tout de suite celui-ci à des plateformes proposant des programmes d’affiliation, vous aurez de l’avance. Certes. Sur votre trafic à venir. Mais vous aller aussi et surtout, essuyer des refus de la part des marques et entreprises qui décident d’accepter ou non de nouveaux médias pour diffuser leurs supports. 

Pour mettre en place de l’affiliation sur un blog/site web, il faut déjà disposer d’un certain trafic. Sans quoi, même si vous êtes accepté(e)s et que vous diffusez des programmes, le nombre de chance qu’un internaute arrive chez vous d’abord, clique sur un lien affilié puis achète ensuite, est très réduit. 

En somme, plus vous aurez de trafic et plus vous augmenterez les chances de créer des clics sur des liens affiliés. Des clics n’étant pas synonymes d’achats, on comprend alors qu’un trafic suffisant est un atout, mais pas une garantie de permettre des conversions (à savoir donc, des achats réalisés de bout en bout). 

Trafic suffisant et trafic qualifié

Dès lors où votre trafic sera suffisant (selon la niche de votre blog ou site web, évidemment), il conviendra de disposer d’un trafic qualifié. C’est quoi un trafic qualifié ? C’est une audience, des internautes, qui arrivent sur votre espace avec un objectif clair, un besoin ou une question. Et pour que ce trafic soit qualifié, il faut que lorsque l’internaute arrive sur votre espace, il trouve la réponse à son besoin, à sa question. 

Si l’objectif de l’internaute est de savoir si un produit est vraiment adapté à ses besoins, il faut par exemple qu’un de vos articles de blogs permette de le convaincre que oui. Si l’objectif de l’internaute est de trouver une réponse quant à la qualité d’un produit ou d’un service, l’idéal est que s’il atterrit chez vous, c’est parce qu’il trouvera cette réponse. 

En bref, si vous publiez sur des articles de puériculture 90% du temps parce que vous tenez un blog qu’on appelle blog de la sphère parentale, mais que les liens affiliés ne mènent que sur de sites de ventes de cannes à pêche, on ne peut pas dire que votre trafic majoritairement composé de parents ou futurs parents, soit qualifié pour ces liens affiliés soient utiles ou rentables. 

Un Contenu adapté

On peut souvent lire que les sites de niches présentent comme avantages, de mieux permettre de réaliser des conversions si affiliation il y a. En effet, avec un blog ou site web qui chroniquerait tous les derniers téléphones portables, on pourra plus facilement inciter un internaute qui aura trouvé ce site via un moteur de recherches, à se rendre sur le site d’un marchand de téléphones ou d’un opérateur de téléphonie mobile, qu’avec un seul article sur un modèle de smartphone, perdu parmi les 500 posts d’un blog généraliste. 

Le contenu d’un espace web doit donc idéalement être adapté aux programmes qui y seront diffusés. Sans quoi les supports mis en ligne, pourront peut-être déclencher des clics de curiosité, mais peu probablement, des achats et donc, les fameuses conversions. Et donc donc donc, de futures rémunérations !

Techniquement

Ne serait-ce que techniquement, même si on automatise une majeure partie de l’affiliation sur un blog ou site internet, ça reste du travail. Non, on ne met pas des liens d’affiliation sur un blog en un claquement de doigts. Enfin si, on peut. Quelques uns. Mais il est là encore peu probable que ça suffise à vous rémunérer. 

Techniquement, il faut donc là encore, réfléchir à un minimum de stratégie. Où mettre les liens et supports affiliés ? Comment les mettre en place ? Pourquoi tel ou tel support ? (Liens, images ou bannières…). 

Où mettre les liens ? (et autres supports)

Comme indiqué plus haut dans cette publication, la place d’un lien est un enjeu. Plus un lien affilié sera bien placé, plus il augmentera les probabilités de clics. Et avec les clics, les probabilités que des leads deviennent des achats, des conversions. Il convient donc de mettre les liens naturellement dans le contenu, mais aussi de ne pas les perdre dans le contenu et de les mettre tout de même en évidence. 

Comment mettre les liens ?

On peut mettre des liens et autres supports manuellement sur un blog, au sein d’un article de blog ou sur une page web. Cependant, cela peut vite devenir très chronophage sur des espaces web avec beaucoup de contenu (beaucoup de contenu en termes d’ancienneté avec plusieurs années d’existence et beaucoup de contenu en termes de quantité d’articles et pages). 

Aussi, même si la mise en place manuelle est souhaitable parce qu’elle permet de parfaitement savoir où et comment on place des supports de diffusion de programmes, elle pourra dans certains cas, être facilitée par une automatisation partielle ou complète (avec des plugins et autres systèmes qui bien configurés, vous permettront de savoir où et comment des liens affiliés apparaîtront au sein de votre contenu). 

monétisation money blog

Paramètres importants pour réaliser des conversions

La plupart du temps, on commence par candidater à des programmes de marques qu’on aime et qui collent à la ligne éditoriale de son blog (ou espace web). Puis, on est accepté(e). Youpi ! Mais c’est parfois seulement après qu’on réalise que certains programmes peuvent permettre de générer des revenus via l’affiliation oui. Mais minimes. 

En effet, il y a des paramètres plus ou moins facilitants pour que de l’affiliation soit rentable et intéressante. Si vous estimez que gagner 50 centimes d’euros par mois avec un programme dont vous adorez la marque, vous suffit, c’est parfait ! Mais gagner 50 centimes alors que mettre en place de l’affiliation peut prendre du temps, ce ne sera clairement pas l’objectif de la plupart des éditeurs/blogueurs/webmasters. 

Ces paramètres importants, quels sont-ils en affiliation ?

Les cookies !

Vous êtes accepté(e)s sur le programme d’affiliation de la marque Machin que vous adorez. Vous mettez des liens dans vos articles. Des internautes ou fidèles lecteurs cliquent dessus. Achètent sur le site de la marque Machin. Mais ils achètent plus tard que le jour du clic. Genre deux mois plus tard. Vous apprenez que cet achat a eu lieu via un commentaire sur votre article, indiquant que le produit acheté est top ! Et là, vous vous dîtes, bah, pourquoi je n’ai pas touché la somme qui me revient ? Tout simplement parce que le cookie de ce programme aura peut-être été supprimé entre temps. Le cookie, c’est ce petit fichier qui s’installera lorsque l’internaute cliquera sur votre lien affilié et qu’il sera envoyé sur le site marchand via votre lien. C’est notamment ainsi que le site marchand (ou la plateforme d’affiliation) saura que vous générer du trafic, des leads, mais aussi, si vous permettez la réalisation d’achats. Et pourra donc vous rémunérer. Mais ce cookie, selon les programmes d’affiliation, il a une durée de vie qui peut varier. 

L’exemple du Cookie Amazon dont la durée de vie est courte, est assez parlant. Avec seulement 24h. Tandis que pour beaucoup de programmes, on parle plutôt d’une durée de vie de cookie d’environ un mois. 

Le taux de commission

La moyenne du taux de commission pour de nombreux programmes de produits du commerce, sont d’environ 3 à 7%. En bref, quand vous permettez via un lien affilié sur votre blog, l’achat d’un produit à 100 euros sur un site marchand, vous touchez donc entre 3 et 7 euros sur cette vente. 

On comprend ainsi l’intérêt de diffuser et/ou promouvoir des programmes dont les taux de commissions sont plutôt proches de 7% que de 3%. C’est évident. Cependant, on peut trouver des programmes plus généreux dans leur taux de commission. 

Dans la sphère des produits digitaux, le site Creative Market propose à ses affiliés, un taux de commission de 15% (sur les commandes des nouveaux clients). 

L’équilibre entre les paramètres d’un programme

Quand on commence à baigner dans l’univers vertigineux de l’affiliation, on comprend très vite qu’il convient de trouver un programme idéalement équilibré. C’est à dire dont les cookies ont une durée de vie raisonnable (pas de 24h donc mais plutôt d’un mois ou plus). Et dont le taux de commission soit au moins de 5 à 7% ou plus. 

Il faut bien comprendre que la plupart du temps, ce qu’on perd d’un côté avec par exemple un taux de commission bas (3%), on peut logiquement le récupérer avec d’autres avantages. Et inversement, quand le taux de comm’ est haut, il y a forcément autre chose ailleurs qui fait que vous perdez un peu d’un autre côté. 

Conclusion

Il faut bien comprendre que même si l’affiliation doit être idéalement un rapport qui permet à la marque comme à l’affilié, de s’y retrouver, il n’en reste pas moins que ça doit rester rentable pour les deux parties. L’idéal toujours, étant que des liens ou autres supports présents sur un site internet ou blog, doivent être incitatifs sans être agressifs. Ils doivent appeler à l’action l’internaute jusqu’à potentiellement déclencher un achat sur le site marchand. 

Alors l’affiliation est-elle si simple à mettre en place et à maintenir sur la durée ? M’est avis qu’elle appelle tout de même du travail, notamment sur la durée. Qu’elle n’est rémunératrice que si convenablement réfléchie et adapté au contenu de son espace web (site internet ou blog). 

 

Évaluez cet article

You may also like

Leave a Comment

%d blogueurs aiment cette page :