Fermer un site internet, un échec ?

Fermer un site internet n’est jamais anodin. Du temps aura été investi. Probablement de l’argent aussi, que ce soit pour l’héberger et lui offrir un nom de domaine digne de ce nom. Alors quand la question se pose et que la décision de fermer un site web est prise, il est tout à fait logique que certaines réflexions vous traversent l’esprit. Est-ce la meilleure solution que de fermer ce site internet ? Est-ce que tout sera perdu ? Que restera-t-il de ce qui aura été rédigé et publié ? Est-ce que fermer un site internet est donc en bref un échec ?

Pour avoir fermé un site internet ce matin, je peux déjà répondre en partie à plusieurs de ces questions. Sachant que j’ai également fermé un site internet en 2016. Et plusieurs autres par le passé comme en 2015 ou encore en 2020. Alors est-ce que fermer ces sites internet étaient des échecs massifs ? Avais-je d’autres solutions ? Voici en résumé ce qu’il en aura été.

Créer et faire vivre un site internet demande temps et argent

Prenons les choses dans l’ordre. Créer un site internet demande déjà du temps et de l’argent. Que vous fassiez tout par vos propres moyens ou que vous passiez par un(e) professionnel(le). Comptez quoi qu’il en soit au minimum :

  • le prix de l’hébergement du site internet
  • le prix de l’achat d’un nom de domaine pour une année.

Vous vous en sortirez au minimum pour une trentaine d’euros par mois, pour les offres les moins chères du marché (en France).

Comptez aussi le temps qu’il vous faudra pour que le site internet tienne la route avec notamment :

  • Un logo
  • Une ligne éditoriale (sur quoi portera le contenu mis en ligne sur le site internet créé)
  • Du temps pour rédiger et contextualisé le contenu rédigé (choix, optimisation et mise en ligne des photos et/ou images)
  • La communication autour du site internet créé (réseaux sociaux, produits print…)
  • L’aspect technique de la gestion du site (maintenance, mises à jour…)
  • La gestion classique avec la connexion à des outils statistiques, outils SEO, outils de suivi de performances…

Bref, rien que pour ça, il vous faudra compter du budget et plusieurs semaines. Parce que non, lancer un site internet qui tiendra la route, ça ne se fait pas en 5 minutes. Installer WordPress sur un hébergement, oui ça peut ne prendre que 5 minutes. Mais la réalité c’est que cela ne concerne que le temps pour que les fichiers se déposent sur le serveur, ça ne tient pas compte de tout le reste (configuration, sécurisation et optimisation).

Et s’il est bien deux raisons fréquentes à l’origine de la fermeture de sites internet, ce sont bien les critères temps et argent qui sont souvent en cause. Venons-y.

Le critère temps dans la gestion d’un site internet

Le critère temps est sans doute très souvent plus décisif encore que le critère budgétaire dans la fermeture d’un site internet. Une fois un site internet créé, il y a souvent avant son lancement et lors de son lancement comme peu après, un très grand enthousiasme qui entoure tout ces phases. Parce que cela aura d’abord été un projet qui par la suite aura pris forme et se sera concrétisé.

Toutefois, une fois la phase excitante qui entoure le lancement d’un site internet passée, il n’est pas rare du tout de constater que ce site internet, il va bien falloir le faire vivre. Et que le faire vivre, ça demande du temps.

Investir du temps pour faire vivre un site internet

Rédiger, publier. Choisir des médias. Optimiser le contenu textuel et le contenu visuel pour que le contenu soit bien référencé dans les moteurs de recherches. Communiquer autour de ce contenu. Pas seulement une fois par an évidemment, mais au minimum une fois par mois. Et encore, une fois par semaine serait un idéal que beaucoup aimeraient pouvoir atteindre en publiant régulièrement des articles et nouvelles pages.

Hélas, le constat est finalement souvent le même pour beaucoup justement : Le temps vient à manquer.

Bien entendu, pour les personnes et structures qui ont du budget, il sera probablement possible d’acheter des prestations de rédaction web (SEO ou non) à mettre en ligne. Voire même de payer une personne pour intégrer ce contenu. Voire même d’embaucher une personne pour rédiger et publier, ou plus encore, pour s’occuper de ce site internet.

Alors oui, quand il s’agit d’un site internet créé par une seule personne, ces options ne sont pas forcément envisageables.

En l’occurrence, dans mon cas, le site internet fermé ce matin le fut pour des raisons de temps et presque principalement pour des raisons de temps. Je n’avais plus du tout de temps pour créer du contenu pour ce site web. Plus le temps pour continuer à proposer des photographies prises par mes soins. Et pas de budget à allouer pour un site internet purement informatif tenu à 100% bénévolement. Le temps suffisant que j’ai pu investir sur ce site internet ouvert il y a 10 mois, je ne l’ai plus aujourd’hui.

Et je n’ai plus non plus le temps d’avoir assez de matière pour l’alimenter. Parce que même si j’avais le temps pour écrire et publier, le fait est qu’il faut avoir de quoi alimenter. C’est à dire :

  • Les idées
  • Des informations concrètes
  • Du contenu visuel

Ce site concernait des lieux et commerces d’un secteur géographique précis. Il fallait donc visiter ces lieux, les prendre en photo, puis les chroniquer. Ce qui représente un vrai travail. Que je ne peux plus m’autoriser depuis des mois.

Aussi, le temps a eu raison de ce site internet. Est-ce un échec pour autant ? Non

creation de site internet

La question du budget dans la fermeture d’un site internet

Dans le cas du site internet que j’ai fermé aujourd’hui, le critère argent n’est pas à l’origine de cette décision. Je ne ferme pas ce site web parce que je n’ai par exemple pas les moyens de lui offrir un an d’hébergement et de nom de domaine. En revanche, vu que le site n’est plus alimenté depuis plusieurs mois, le fermer deviendra une économie. Le site internet n’était pas monétisé donc il n’est pas non plus question d’un site web qui n’était pas rentable. Mais fermer un site internet dont on ne s’occupe pas ou plus, qui ne rapporte pas d’argent que ce soit prévu ou non, ça peut devenir une dépense. Alors le choix de fermer le site fut positif dans le sens où cela deviendra une dépense en moins.

Je pourrais très bien décider de payer une année en plus d’hébergement et de nom de domaine. Mais pour ne plus avoir le temps de l’alimenter et le faire vivre depuis au minimum 6 mois, je sais déjà pour y avoir longuement réfléchi, que ce n’est pas faute d’avoir essayer. Je n’ai plus le temps ni la ressource. Ni l’envie.

Alors investir de l’argent dans un site internet qui ne sera finalement pas alimenté n’avait pas d’intérêt.

Vendre un site internet plutôt que de le fermer ?

Abordons cette question qui est rarement évoquée. Pourquoi ne pas vendre un site internet plutôt que de le fermer ? Notamment puisqu’il aura été l’objet d’investissements temps et argent.

Oui, c’est bien entendu possible. Mais pas pour n’importe quel site internet. Pour bien vendre un site internet, il faut que le site internet concerné soit :

  • Assez ancien (notamment le nom de domaine)
  • Qu’il soit déjà relativement bien fréquenté avec un trafic honorable
  • Que son contenu soit déjà bien référencé
  • Qu’il dispose d’un déjà assez bon volume d’articles et pages

Ce n’était pas le cas du site internet fermé ce matin. Il avait moins d’un an. Moins de 50 articles. Peu de trafic pour les raisons précédentes.

Comment ne pas perdre le contenu d’un site internet à fermer ?

Si je ne prends pas comme un échec la fermeture du site dont il est question, c’est aussi parce que j’ai bien pris soin de tout récupérer. Comme déjà décrit ici. J’ai entre autres :

  • Exporter et sauvegarder tout le contenu (articles et photos)
  • Annuler le renouvellement de l’hébergement et domaine
  • Importé le contenu sur un autre site internet !

Avant de fermer un site internet, qu’un jour le contenu soit réutilisé ou non, vous pouvez dans une majorité de cas, exporter et sauvegarder tout votre contenu. C’est donc le moyen de ne pas voir une fermeture comme une histoire définitivement terminée si vous envisagez un jour de retenter l’aventure.

Pourquoi fermer un site internet n’est pas forcément un échec ?

Bien entendu, le cas évoqué aujourd’hui ne concerne pas les personnes qui sont par exemple obligées de fermer un site de e-commerce avec notamment, fermeture de l’entreprise. Il est question aujourd’hui d’évoquer le cas d’un site internet plus classique. Les enjeux ne sont donc pas les mêmes.

Fermer un site internet n’est pas forcément un échec. Car ça peut être l’occasion de :

  • Passer à autre chose
  • Faire des économies en se dispensant des frais relatifs au site internet (au minimum l’hébergement et le domaine)
  • Ne plus avoir à investir du temps pour un site internet pour lequel l’envie n’est plus là
  • Sauvegarder ce qui a été créé pour le conserver et pourquoi pas le réutiliser

Mieux encore, fermer un site internet peut être l’occasion de se lancer dans d’autres projets, qu’ils soient digitaux ou non. Qu’il s’agisse de créer un nouveau site internet ou non. Et si toutefois fermer un site web peut être l’occasion d’en créer un autre, alors il y aura toute l’expérience acquise lors de la gestion du précédent site qui sera alors mise à profit pour le futur site web. Une expérience qui sans nul doute aura des effets bénéfiques. Que ce soit en termes d’organisation ou encore de prise de recul vis à vis de ce projet digital.

 

Griselidis
Griselidis

Heureuse maman d'un petit garçon né en 2018, je tiens aujourd'hui quatre blogs. Après 17 années passées dans une grande entreprise de téléphonie, je travaille désormais en tant que webmaster freelance à mon compte depuis 2015.

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *