7 Idées reçues sur Google Discover

Google Discover a longtemps été négligé. Mais désormais, beaucoup s’en préoccupent enfin. Et faute parfois de s’y intéresser de près, en testant des choses ou encore en se documentant sur les publications officielles de Google, il n’est pas rare de tomber sur diverses idées reçues sur ce canal de trafic. Un canal de trafic sans garantie, mais qui pourtant, dans divers cas, peut être un vrai levier à exploiter autant que possible.

Quelles sont les idées reçues courantes sur Discover ? Quelles sont à l’inverses les vérités actuelles sur l’outil de Google disponible sur les mobiles et tablettes ? Voici des éléments de réponse.

Faut-il s’inscrire sur Google Discover ?

Voici une idée reçue qui a la peau dure. Beaucoup pensent qu’il faut s’inscrire ou plutôt inscrire son site web ou blog quelque part pour que son contenu soit poussé sur Discover. Comme c’est le cas et comme il faut le faire pour Google Actualités. Or non, aucune inscription n’est nécessaire pour Discover. Si le contenu convient aux prérequis dictés par Google, alors potentiellement, des articles apparaîtront sur les suggestions d’articles Discover d’utilisateurs de Google et Chrome sur mobile.

Google Discover ne fait apparaître que des sites web récents

Là encore, même si c’est une tendance fréquemment observée et partagée, il y a tout de même des médias web historiques qui tirent un trafic très appréciable de Discover. Des sites internet ayant près d’une dizaine d’années d’ancienneté voient donc des articles y apparaître. Bonne nouvelle pour les blogs et sites web qui datent mais qui ont un contenu fréquemment proposé.

Google Discover est disponible sur Desktop – PC de bureau

Non, Discover n’est pas disponible n’est pas disponible sur Desktop/PC de Bureau. Il est disponible sur mobile et tablettes. Pour les utilisateurs de l’application Google et/ou de Chrome.

large-images discover
Image de grande largeur dans Google Discover (source : Blog Search Central de Google)

Bien entendu, que l’outil soit disponible à l’avenir sur d’autres supports que mobile serait une bonne nouvelle. Cela permettrait par exemple aux sites web et blogs qui ont déjà du trafic émanant de Discover, d’obtenir plus de trafic encore par des internautes navigant via Chrome et ou Google sur Desktop. Car même si la part de la navigation mobile devient majoritaire avec le temps, la part de la navigation via desktop n’est pas encore à la marge. Loin de là.

On ne peut rien faire pour tenter de faire apparaître du contenu sur Discover

Si. On peut suivre les quelques rares recommandations données par Google via le Search Central. Comme utiliser des images de grande taille en image principale d’article ou encore en respectant les règles de Discover. Ce ne sont pas des garanties, mais ce sont des chances supplémentaires d’apparaître dans Discover. Avec le temps, même si c’est long, de plus en plus d’infos sur Discover et son fonctionnement sont publiées. Il suffit souvent de se tenir avisé(e)s des actualités du monde du SEO et des moteurs de recherches. D’ailleurs, Discover peut-il vraiment générer du trafic sur un site internet ?

Discover ne diffuse que des sujets Lifestyle

Cela a longtemps été considéré comme vrai et établi. Mais pourtant, de nombreuses autres thématiques sont disponibles et bien diffusées sur Discover. Il faut en réalité prendre les choses dans l’autre sens. Discover propose du contenu aux utilisateurs mobiles de Chrome et Google en fonction de leurs affinités et de leurs recherches. Les utilisateurs peuvent d’ailleurs à tout moment décidé de retirer l’affichage de certains sites web ou de certains sujets. Aussi, selon les affinités, on peut voir dans les suggestions des grands médias d’information comme Le Monde. Idem pour Presse Citron ou encore des sites gouvernementaux, avec par exemple Cybermalveillance.gouv dans des suggestions.

Discover ne diffuse que des articles avec des titres Putaclics

Putaclic n’est plus un gros mot. Tout le monde sait désormais ce que ça signifie et quel contenu cela qualifie. Du moins, pourquoi ces titres sont particulièrement repérables à 10 km. Le putaclic est un titre d’article particulièrement incitatif. C’est d’ailleurs vu comme un titre très borderline en terme de qualité de contenu. Et c’est là une idée reçue justement concernant Discover. Les actus people et autres accroches de contenu orientées Putaclics ou presque y sont présentes. Parfois trop aux yeux de nombreux utilisateurs. Pourtant, il est tout à fait possible pour les utilisateurs de filtrer l’affichage de ces contenus pour qu’ils apparaissent moins ou peu, voire plus.

On ne peut pas suivre le trafic émanant de Discover

Si on peut. Pas avec le système natif de statistiques de Jetpack sur WordPress.com ou WordPress.org. Mais via la Search Console on le peut. Discover dispose de son propre onglet sur la search Console et permet ainsi aux propriétaires de blogs et sites web de suivre le trafic de Discover, par url, par date etc… Avec une évolution du trafic.

Vous l’aurez compris, les idées reçues sur Discover sont légion. Mais avec un peu d’intérêt pour ce canal de trafic, on apprend finalement très vite que beaucoup sont basées sur une méconnaissance de ce produit Google.

Griselidis
Griselidis

Heureuse maman d'un petit garçon né en 2018, je tiens aujourd'hui quatre blogs. Après 17 années passées dans une grande entreprise de téléphonie, je travaille désormais en tant que webmaster freelance à mon compte depuis 2015.

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *