Quels supports de communications publicitaires physiques utiliser ?

On pourrait aisément penser qu’à l’heure du tout numérique, les supports publicitaires en 2023 n’ont plus vraiment leur place. Qu’un bon vieux QR code fera tout à fait l’affaire. Et qu’accessoirement, le digital est souvent bien moins coûteux que l’impression de plusieurs milliers de Flyers ou moins cher que la conception d’un kakemono. Pourtant, il suffit de se rendre sur diverses manifestations publiques comme des foires ou des salons pour réaliser combien les supports physiques de communication tiennent encore un très bonne place en termes de publicité. Il suffit de regarder dans la rue pour voir des oriflammes devant des commerces qui veulent être plus visibles depuis la route. Comme il suffit de se rendre dans un office du tourisme pour avoir au moins trois ou quatre piles de flyers qui font la promotion du département, de la ville ou encore de musée.

Alors oui, il faut bien reconnaître que ce marketing a encore de beaux jours devant lui. Même si la période Covid aura eu une influence sur certains objets publicitaires. Mais cette période semble être loin derrière puisque les moyens de communication physiques restent une valeur sûre pour diverses structures. Associations, entreprises ou encore indépendant(e)s.

Quels supports physiques de pub peut-on encore utiliser ?

En réalité, il n’y a aujourd’hui aucune réelle limite dans l’usage d’objets publicitaires physiques. Que vous pensiez à installer une banderole publicitaire pour mettre en avant votre association lors d’une manifestation organisée par votre municipalité ou que vous souhaitiez distribuer du flyer, presque tout est envisageable.

Je croisais justement il y a quelques jours une jeune bénévole à l’entrée d’un magasin alimentaire. Elle distribuait des flyers pour promouvoir une collecte de denrées alimentaires et autres objets de première nécessité. Pour une banque alimentaire qui redistribuerait ensuite les dons reçus. Plusieurs personnes attendaient patiemment pour obtenir un flyer et savoir comment donner/aider. Ce qui prouve une fois encore combien le support papier, le fameux feuillet ou dépliant, joliment appelé flyer a encore du succès.

Concrètement, il suffit de sortir de chez soi pour voir combien la communication physique fonctionne encore très bien. Des affiches pour des concerts d’artistes à venir ? Il y en a encore des tonnes ! Sur les murs des stations de métros par exemple. Des cartes de visites ? Beaucoup de pros en ont dans leurs poches, même si de nombreuses personnes jurent que c’est has been. Le kakemono ? Même des petits salons du livre en province sont l’exemple parfait que pour attirer le chaland ou se démarquer, il a encore un effet non négligeable. S’il est bien conçu ça va de soi.

Et sinon, oui on le regrette. Pourtant, nos boîtes aux lettres sont je crois encore bien trop souvent remplie de ces prospectus en tout genre que beaucoup déplorent. Prospectus pour agence immobilière qui recherche ou propose des logements. Papiers publicitaires pour des serruriers très très chers… Vous me suivez ? 😉

Quel support pour quelle communication ?

Il suffit de réfléchir à quelles occasions vous allez intervenir pour déterminer quel support sera le plus adapté. Si vous êtes la seule structure à promouvoir une action dans un lieu, alors vous aurez toute la latitude d’opter pour les grands classiques. Qu’il s’agisse d’une bonne pile de flyers à distribuer comme l’installation d’un kakemono derrière un potentiel stand.

Si en revanche vous devez être présent(e)s dans un immense salon où de nombreux autres intervenant(e)s seront là aussi, il faudra marquer les esprits. La communication devra être claire, visible et lisible. C’est souvent là que l’oriflamme, la banderole et autres affiches sont de rigueur. Car l’enjeu, c’est de se démarquer. D’être le stand qui se différencie. Qui attirera et retiendra. Avec idéalement ensuite, une conversion. Qu’il s’agisse d’achats ou de dons de la part des personnes en visite.

Si vous réseautez lors d’un salon de l’emploi ou autre événement professionnel, la carte de visite pourra toujours être pratique. Surtout quand il y a beaucoup de bruit et qu’on ne s’entend pas parler. On glisse la carte avec toutes ses coordonnées à des contacts. C’est tout !

AFFICHE BLACK FRIDAY

Le budget pour une communication physique ?

Aujourd’hui, beaucoup de structures investissent pour ce marketing. Que des impressions de flyers soient faites en interne ou déléguées à des prestataires. Que la conception soit confiée à un(e) pro du graphisme ou à une agence de pub. Les pros en création flyer ou impressions d’affiches sont nombreux. Il ne faut pas hésiter à comparer les offres.

Tout dépend principalement du prestataire par lequel vous passerez et du budget que vous êtes disposé(e)s à allouer à cette communication physique.

Quand un grand salon parisien intervient une seule fois par an, beaucoup de pros misent sur cette dépense comme un investissement incontournable. Car la publicité lors de ce salon, sera cruciale. Alors ce budget est sans nul doute un vrai calcul à faire. Et s’il a déjà été alloué par le passé, il est opportun de vérifier a posteriori s’il a été rentable. Tout comme il convient de s’intéresser à ce qui aura été commandé par le passé et ne pas refaire les mêmes erreurs. Prenons l’exemple de cartons remplis de flyers qui ne furent finalement pas distribués. Ou à l’inverse, du nombre de flyers qui furent largement proposés et qui étaient venus à manqués à la mi-journée !

 

Partager ce contenu :
Griselidis
Griselidis

Bonjour ! Je suis Griselidis. Webmaster & Webdesigner freelance, je tiens ce site web depuis mai 2014. Depuis 10 ans déjà, je partage ici des tutoriels et articles pour vous aider à créer votre site web, le faire vivre et le faire connaître.

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *