Comment augmenter la mémoire allouée à WordPress ?

Il n’est pas rare de devoir augmenter la mémoire allouée à WordPress. Tout simplement parce que certains plugins WordPress réclament beaucoup de ressources pour utiliser le potentiel et tourner dans de bonnes conditions. Hélas, c’est fréquemment parce que des utilisateurs obtiennent un ou plusieurs messages d’erreur, qu’ils doivent finir par augmenter la mémoire allouée à WordPress.

Alors comment augmenter cette mémoire à allouer à WordPress ? Le peut-on facilement ? 🙂

Augmenter la mémoire à allouer pour WordPress

C’est très souvent en voulant utiliser une extension WordPress (=plugin) qu’on finit par obtenir dans certains cas un message proche de celui qui suit :

Fatal error: Allowed memory size of 10737444444 bytes exhausted (tried to allocate 268509376 bytes) in /home/leresteducheminversvosfichiers

Et non, personne n’aime obtenir ce type de message, qui engage souvent : de la déception sur le coup et des recherches sur Google ensuite ! Pour trouver comment faire pour le faire disparaître !

Si on lit le message en anglais, on comprend qu’on a une erreur dite « fatale » car la mémoire allouée ne suffit pas à gérer la requête envoyée quand on a cliqué sur un bouton de son plugin WordPress.

Toutefois, parfois, quand la mémoire allouée à WordPress n’est pas suffisante pour pouvoir permettre à une extension/plugin de fonctionner, on obtient hélas aussi :

  • Un écran blanc
  • Un écran gris
  • Des erreurs 5xx (500, 503…)

Bref, il n’y a pas 36 solutions. On ne pourra pas faire rentrer des ronds dans des carrés ni faire rentrer 1 million dans un tuyau qui n’accepte que 1000 😉 Voilà pour imager le propos !

Notez que devoir augmenter cette constante WordPress est fréquent pour les sites web qui sont sur un hébergement web mutualisé.

Augmenter la mémoire allouée à WordPress via le fichier wp-config.php

Une des solutions possibles à tenter dans un 1er temps est d’ajouter une courte séquence dans le fichier nommé « wp-config.php » qui se trouve à la racine de votre installation WordPress sur votre espace d’hébergement web :

wp-config-php-wordpress

Localisez votre fichier wp-config.php et ouvrez ce fichier. En mode édition et pas seulement en mode lecture 🙂 Pour cela vous devrez probablement utiliser un client FTP comme Filezilla.

Cherchez la séquence qui ressemble à ceci :

define( 'DB_CHARSET', 'utf8mb4' );

Cette séquence se trouve très souvent juste sous les informations relatives aux accès à votre base de données (nom de la base, chemin de la base, nom d’utilisateur de la database etc…)

Quand vous aurez cette séquence sous les yeux, vous pourrez coller juste en dessous celle qui suit :

define('WP_MEMORY_LIMIT', '128M');

Ce qui devrait donner ceci :

define( 'DB_CHARSET', 'utf8mb4' );
define('WP_MEMORY_LIMIT', '128M');

Une fois que vous aurez ajouté cela, enregistrez bien votre action. Laissez bien le ; à la fin de la séquence.

Quelle valeur mettre pour la mémoire allouée à WordPress ?

Il est courant de trouver la valeur 40M pour la mémoire allouée à WordPress. Elle suffit largement pour la plupart des configurations simples. C’est à dire un blog ou site web principalement orienté sur un axe éditorial. Sans e-commerce, gestion de membre (membership) etc…

Or, si vous êtes ici, c’est probablement parce que la valeur de 40M ne vous suffit pas.

Vous pouvez donc augmenter cette valeur de 40M par 128M, enregistrer votre action et voir sur le tableau de bord de votre site WordPress si vous avez toujours le symptôme de message d’erreur ou d’écran blanc/gris ou d’erreur 5xx.

Si la valeur ne suffit toujours pas avec 128M, augmentez encore en tentant 256M. Et si toujours pas, tentez alors éventuellement la valeur 512M. Et si rien ne change, c’est que vraiment, votre site web WordPress possède un cumul de plugins qui ensemble réclament bien trop de ressources. Et aussi sans doute que votre offre chez votre hébergeur web ne propose pas plus de 512M de mémoire allouée à WordPress. Dans ces cas-là, vous pouvez tout à fait tenter encore plus avec du 1024M. Mais cela ne passera certainement pas. Quelles solutions alors ?

  • cherchez si votre offre chez votre hébergeur web mentionne la valeur (=taux) de mémoire allouée aux CMS autorisés. Si vous ne trouvez pas l’info (car elle n’est pas toujours mentionnée), contactez le support et exposez votre besoin.
  • Commencez à faire tourner une extension/plugin comme Code Profiler. Il va tourner et vous indiquer quels sont les plugins les plus longs à se lancer, pouvant provoquer des pics de ressources consommées sur votre installation WP. Une fois le résultat affiché, voyez si ces plugins peuvent être remplacés par d’autres et être supprimés. On l’ignore souvent, mais des gros gros plugins comme le pourtant très bon Wordfence ou le populaire Jetpack consomment énormément de ressources…

Si votre hébergeur web vous indique que vous n’avez pas droit avec votre offre actuelle à plus de 128M ou 512M et que vous souhaitez garder tous vos plugins actuels, il vous sera peut-être proposé de passer à une offre supérieure… Et donc de payer au passage. Ce sera à vous de voir ce qui convient le mieux. C’est à dire revoir les plugins utilisés OU payer pour une offre mieux calibrée aux besoins de votre site web.

Comment connaître la mémoire allouée sur un site WordPress ?

Quand vous vous connectez à votre tableau de bord WordPress, vous avez un outil appelé « Ecran de santé« . Entrez sur cet espace via le lien de l’écran de santé. En haut, cliquez sur l’onglet « Information ».

Puis rendez-vous sur la ligne en bas, nommée « Constantes WordPress » et vous verrez la valeur actuellement en place sur votre site web WordPress :

Comment éviter de devoir augmenter la mémoire allouée à WordPress ?

Si vous avez un site web WordPress qui n’est pas destiné à embarquer de la vente de produit via WooCommerce et sauf si vous utilisez des gros plugins comme MemberPress, Wordfence, Jetpack, logiquement vous n’aurez pas à devoir augmenter la mémoire allouée pour WordPress.

Si en revanche vous allez ou avez déjà installé et activé Woocommerce, il faudra compter avec au moins 256M de mémoire allouée au cms WP. L’info sur les prérequis, c’est à dire ce qu’exige le plugin WooCommerce est disponible ici sur le site officiel : https://woocommerce.com/document/server-requirements/#section-1

N’hésitez donc pas à voir avec votre hébergeur web si vous ne trouvez pas l’info sur ce qu’autorise votre offre actuelle ou non.

Beaucoup ne pensent pas à observer les prérequis exigés par divers plugins. Pourtant, ça peut clairement empêcher un plugin de fonctionner voire même complètement ralentir un site web WordPress. On découvre souvent trop tard que l’offre ne suffit pas au projet web.


Si vous avez besoin d’aide sur la question, n’hésitez pas à l’indiquer en commentaire ou à passer par la page contact pour me solliciter en tant que webmaster 🙂 Ce court tuto peut aider à résoudre le problème dans une majorité de cas.

Partager ce contenu :
Griselidis
Griselidis

Bonjour ! Je suis Griselidis. Webmaster & Webdesigner freelance, je tiens ce site web depuis mai 2014. Depuis 10 ans déjà, je partage ici des tutoriels et articles pour vous aider à créer votre site web, le faire vivre et le faire connaître.

Newsletter

Saisissez votre adresse e-mail ci-dessous et abonnez-vous à la newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *